En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 5 heures 11 min
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 7 heures 52 min
light > Sport
Légende du cyclisme
Mort de Raymond Poulidor, "l'éternel second" du Tour de France, à l'âge de 83 ans
il y a 10 heures 10 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 10 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 11 heures 19 min
pépite vidéo > Europe
Inondations
Les images impressionnantes de "l'acqua alta" historique à Venise
il y a 12 heures 18 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 14 min
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 14 heures 28 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 15 heures 49 sec
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 15 heures 33 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 7 heures 32 min
pépites > International
Révolte
Liban : une déclaration du président Michel Aoun provoque la colère des manifestants
il y a 8 heures 38 min
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 10 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 11 heures 9 min
Expédition
Greta Thunberg débute sa seconde traversée de l'Atlantique en catamaran pour revenir en Europe et participer à la COP25
il y a 11 heures 32 min
pépites > Justice
Ultime recours
Patrick Balkany va déposer une nouvelle demande de mise en liberté
il y a 12 heures 43 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 14 heures 8 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 14 heures 59 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 15 heures 19 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 16 heures 6 min
© MAURO PIMENTEL / AFP
© MAURO PIMENTEL / AFP
Les entrepreneurs parlent aux Français

Tribulation d’un entrepreneur en voyage. Les puissances mondiales supposées : le Brésil n’est pas la Chine

Publié le 29 juillet 2019
Petit retour sur expérience d’un entrepreneur en balade au Brésil…
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Petit retour sur expérience d’un entrepreneur en balade au Brésil…

Au jeu des cartes capitales, de la technologie et du développement, le Brésil faisait partie de la liste des futurs vainqueurs, il y a encore peu. Fort de sa 9ème place au nom du sacro saint PIB, il affichait croissance, potentiel, et figurait au début des années 2000 au second rang des acheteurs des Galeries Lafayette, un indicateur bien plus précis selon certains, du développement économique des puissances mondiales montantes. La réalité quotidienne est plus contrastée que ce que les chiffres de nos économistes laissent supposer. Petit retour sur expérience d’un entrepreneur en balade au Brésil…

Tout d’abord, soyons raisonnable, Copacabana, c’est très surfait. Vu de haut, c’est une des plus belles plages et baie au monde. Une fois redescendu du pain de sucre, c’est plus fade, le sucre fond et semble très soluble dans le béton, un béton de bien mauvaise qualité. Pour être, rare chez moi, très franchouillard, la baie de Nice ne bénéficie peut-être pas des jolies bosses, très nova de Copa, mais en comparaison, est 100 fois plus jolie que sa copine brésilienne. L’architecture est si dépassée et dense, que Nice, avec ou sans le string brésilien, n’a rien à envier à sa cousine américaine. De vieux immeubles, fades et sans cohérence, laisse la France très en avance devant le Brésil, en termes esthétiques. Faible consolation me direz vous, face à un pays qui affichait lui, une croissance et une évolution pointée vers le haut, quand la France, pointe au chômage. Mais c’est déjà cela.. OK Ipanema, rattrape nettement la donne, mais côté architecture, avantage à la France.

Côté zone blanche, la France devrait avoir honte de laisser 6M de ses concitoyens sans un internet décent, mais pour qui se balade dans le nord est (Fortaleza et au dessus), ou à Ilha Grande à 140km de Rio, et ne peut passer un coup de fil ou attraper un réseau internet de qualité « syndicale », la Lozère devient tout à coup un paradis technologique. Trouver un distributeur de billets de banque, revient à la quête du Graal. Les routes affichent des trous qui ressemblent aux grottes de Lascaux, et personne ne parle un mot d’anglais, ce qui fait passer le Français pour un polyglotte à l’oreille absolu. Même l’Afrique qui transforme la plupart des projets d’infrastructure, en fortune personnelle pour ses dirigeants, fait office de pays surdéveloppé, sur ces points. 

Le Brésil, est bien loin de ses promesses, malgré ses 200M d’habitants et sa jeunesse. A terme, cela paiera, mais pour le moment, entre ses dirigeants corrompus de gauche, englués dans le pétrole et son président d’extrême droite, le Brésil restera pour un long moment au même rang que la plupart des espoirs du tennis Français….un espoir. Sans concrétisation directe. En 2018 la croissance, très française, affichait 1.4%, revue en permanence à la baisse. Pas très « Sportmidable » !!

On y trouve des start-up, à Rio, à Sao Paulo, qui dès 1987, étaient parmi les premières au monde sur la formation internet. On y trouve un Litchee ou un Pot Commun version Brésilienne, qui cartonne, à l’instar de ses alter ego Européen. Au passage, elles sont ici à Sao Paulo, le fait de jeunes entrepreneurs Français !! Potentiel, oui. Réalité pas encore. Devenir un pays réellement international réclame de se connecter au monde par la langue qui domine ses échanges. L’anglais. Essayez de trouver à Rio, censée être une des villes les plus fantasmatiques au monde, un serveur, un restaurateur, un vendeur de rue ou même un hôtelier qui maîtrise à peu près l’anglais, ne le lâchez plus, c’est une rareté.

Pour nous, entrepreneurs, qui nous plaignons souvent de la France, là aussi, comme les GJ, commençons par nous tourner vers nos concurrents et nous avons encore un peu de quoi nous rassurer. La célèbre maxime « quand je me regarde, je me désole, quand je me compare, je me rassure », trouve un terrain d’application impressionnant au Brésil. 

Contrepartie fantastique, le béton n’a pas envahi toutes les terres de beauté, une nature encore paisible et préservée, des plages immaculées sur lesquelles tous les comités d’entreprise Européens ne déversent leurs touristes aveugles et souvent irrespectueux, collés comme des mouches à la serviette du voisin. Ici la nature vit encore à l’heure du lever du soleil et à son coucher, les couleurs sont magnifiques et l’air respirable. La réglementation cède encore place à l’équilibre naturel, et la contrepartie d’une vie où internet ne vole pas chaque instant de notre vie à l’admiration de la réalité plutôt qu’au virtuel, rend la vie plus supportable. Le superficiel ne l’emporte pas encore sur le naturel. Nobody is perfect !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires