En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

02.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

03.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

04.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

05.

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

06.

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

07.

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 9 sec
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 32 min 12 sec
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 1 heure 39 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 2 heures 3 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 2 heures 32 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 2 heures 41 min
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir le Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 3 heures 16 min
pépites > Politique
Article 24
Emmanuel Macron a recadré Gérald Darmanin mais pas question de se séparer de lui
il y a 4 heures 42 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

il y a 5 heures 7 min
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 20 heures 28 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 1 min 37 sec
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 1 heure 34 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 1 heure 50 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 2 heures 10 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 2 heures 37 min
décryptage > Media
Nouveau média

FILD : « le magazine digital qui renoue avec le journalisme de terrain »

il y a 2 heures 51 min
décryptage > International
Stratégie de lutte

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

il y a 4 heures 8 min
décryptage > Education
Personne n’en veut

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

il y a 5 heures 2 min
décryptage > Politique
Gardiens de la paix

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

il y a 5 heures 24 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 21 heures 8 min
© MYCHELE DANIAU / AFP
© MYCHELE DANIAU / AFP
Voyage voyage

Effet canicule et/ou effets de mode : voilà les tendances des vacances 2019 des Français

Publié le 28 juillet 2019
Les destinations long courrier tirent la croissance du secteur touristique.
Alain Capestan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Capestan est Président de Comptoir des Voyages.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les destinations long courrier tirent la croissance du secteur touristique.

Atlantico : A l'approche de la fin du mois de juillet, peut-on établir un premier bilan des destinations les plus prisées ? 

Alain Capestan : Une nouvelle fois ce sont les destinations long courrier qui entraînent la croissance des départs de l’été. 

L’Afrique tout d’abord avec ses safaris qui séduisent toujours autant les français, enregistre la plus forte progression. On note par exemple une hausse des départs en vacances vers le Botswana.
L’Amérique reste toujours largement plébiscitée par les français avec Cuba, ou le Costa Rica en particulier qui se développent cette année au dépend du Brésil et du Mexique. Si les États Unis restent la première destination long courrier des français, elle est un peu boudée cette année au profit de son voisin du nord, le Canada.
 
L’Asie en  revanche marque le pas. En effet, Comptoir des voyages constate une baisse significative dès réservations pour le Sri Lanka et l’Indonésie, victime pour l’un des attentats et pour l’autre des éruptions volcaniques. On note cependant un retour de la demande sur le Sri Lanka depuis que les autorités françaises ne déconseillent plus la destination.  

En ce qui concerne l'Europe, les pays du nord ont le vent en poupe au détriment des pays du sud. Le Danemark, la Norvège, la Finlande ainsi que l'Irlande et l'Ecosse attirent un nombre de voyageurs de plus en plus important. En revanche, si les pays du sud tels que la Grèce, l'Italie et l'Espagne attirent toujours, ils semblent moins attractifs cette année, même si la Croatie et le Portugal restent prisés.

Y-a-t-il des grands changements par rapport à l'année 2018 ? Certaines destinations qui pouvaient être peu prisées il y a quelque temps sont-elles plus tendance aujourd'hui  ?

La Colombie est sans aucun doute la destination de l’année 2019. Alors que ce pays a pendant des années souffert d’une image très négative liée au mouvement des Farc, l’arrêt du conflit avec le gouvernement a eu pour conséquence un retour très important des touristes, français, qui affectionnent particulièrement ce pays . 

L’Iran en revanche, qui bénéficiait d’un retour de l’activité touristique depuis la signature de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien, éprouve des difficultés à maintenir l’engouement des voyageurs depuis la dénonciation de l’accord par le président américain et ses conséquences sur les relations internationales. 2019 sera également marquée par le retour en force d’une magnifique destination anciennement très prisée des français : Madagascar .

Pour ce qui est de ce début d'été, recense-t-on un effet canicule ? En France notamment, s'attend-on, par exemple, à voir une nette progression de la Bretagne ? 

Concernant les départs des Français à l’étranger et bien que ce soit l’Europe du nord (Norvège, Danemark, Suede et Ecosse ) qui enregistre chez Comptoir des voyages les meilleures progressions, il est peu probable que cela provienne de l’effet canicule, car les réservations pour les voyages se font en général entre 3 et 6 mois à l’avance . 

Par contre pour les départs en dernière minute, il est possible que cela ait influencé les touristes plus particulièrement ceux qui sont partis en France. On devrait donc vraisemblablement assister à une belle saison dans les départements au nord de la Loire comme la Bretagne qui n'a pas n'a pas été touchée par les épisodes caniculaires.

Enfin, outre le choix des destinations, dénote-t-on des changements dans la manière dont les Français conçoivent leurs vacances ?  

On assiste incontestablement depuis quelques années à une plus forte croissance des départs des français sur le mois de septembre . Même si Juillet et Août représentent encore 75% des départs de l’été, le mois de septembre affiche pour la 3 eme année consécutive une progression de 30%. Une tendance qui s’impose d’année en année pour les « septembristes » et qui traduit d’une part, la volonté des voyageurs d’échapper à la foule des vacanciers et d’autre part d’éviter les fortes chaleurs . Comptoir des voyages constate en outre que ce phénomène de « voyager en décalé » se prolonge jusque sur les départs de la Toussaint pour lesquels la progression des réservations atteint 35%. Peut être le début d’une reaction des français qui voyagent  au problèmes du « surtourisme ». 

Retrouvez le site Comptoir des Voyages à cette adresse : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 28/07/2019 - 10:45
Etrange, cet article
Pour fuir la canicule, les français vont dans des pays où il fait très chaud; l'Afrique ou l'Amazonie où la chaleur est étouffante avec une humidité à près de 100%. Je connais la Guyane et quand on est sur un fleuve avec la forêt des deux cotés, on se sent écrasé, pour ne pas dire comprimé.