En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© KIMIHIRO HOSHINO / AFP
Image écornée ?

5 milliard d’amendes et même pas mal : mais comment Facebook se débrouille-t-il pour ne jamais payer le vrai prix de ses multiples "péchés" ?

Publié le 26 juillet 2019
La Federal Trade Commission vient d'infliger une amende de 5 milliards de dollars à Facebook. Comment Facebook parvient-il toujours à retourner toutes les situations à son avantage alors qu’il ne respecte ni les règles, ni ses propres engagements ?
Daniel Ichbiah est écrivain et journaliste, spécialisé dans les jeux vidéo, les nouvelles technologiques, la musique et la production musicale.Il est l'auteur de nombreux best-sellers tels que La Saga des jeux vidéos, Les 4 vies de Steve Jobs, Rock...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Daniel Ichbiah
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Daniel Ichbiah est écrivain et journaliste, spécialisé dans les jeux vidéo, les nouvelles technologiques, la musique et la production musicale.Il est l'auteur de nombreux best-sellers tels que La Saga des jeux vidéos, Les 4 vies de Steve Jobs, Rock...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Federal Trade Commission vient d'infliger une amende de 5 milliards de dollars à Facebook. Comment Facebook parvient-il toujours à retourner toutes les situations à son avantage alors qu’il ne respecte ni les règles, ni ses propres engagements ?

Atlantico.fr : Ce mercredi, la Federal Trade Commission a infligé une amende de 5 milliards de dollars à Facebook pour avoir violé les termes d'un accord préalable conclu en 2012. Ces violations incluent le scandale Cambridge Analytica mais également d'autres erreurs de confidentialité de Facebook, notamment son utilisation de la technologie de reconnaissance faciale etc. Mark Zuckerberg ne semblait ni surpris, ni embarrassé par cette amende et entend déjà profiter de cette occasion pour redorer l'image de Facebook. Comment le groupe parvient-il toujours à retourner toutes les situations à son avantage alors qu'il ne respecte ni les règles ni ses propres engagements ?

Daniel Ichbiah : Facebook est avant tout coupable de négligence, mais pas de malveillance. Dans le cas du Cambridge Analytica par exemple, un chercheur russe (Alexander Logan) avait créé une application de test de personnalité à laquelle 273 000 personnes ont répondu et les gens eux-mêmes autorisaient l'application à accéder à leurs données personnelles et à celles de leurs amis. Alors que c'est écrit noir sur blanc à l'écran, les personnes cliquent sans faire attention. Là où Facebook a fauté dans l'affaire, c'est quand, par la suite, Cambridge Analytica (société en partie fondée par Steve Bannon) a contacté le chercheur russe parce qu'ils étaient intéressés par les données collectées. La faute de Facebook tient à ce que, lorsqu'Alexander Logan a contacté Facebook pour faire changer le statut de son application,  quelqu'un chez Facebook a accepté de la passer en application commerciale. A partir du moment où le statut a changé, Alexander Logan a pu vendre ces données à la société de Steve Banon qui s'appelle Cambridge Analytica, lesquelles ont été utilisées pour favoriser l'élection des Républicains aux Etats-Unis. En autorisant le changement de statut de l'application, Facebook a donné le droit à Logan de vendre les données de son application à Cambridge Analytica, laquelle les a utilisées pour favoriser l'élection de Trump entre autres.

Quand vous gérez une société de la taille de Facebook, c'est difficile de contrôler tous les détails. Là où Zuckerberg a failli, c'est parce qu'il n'avait pas prévu ce qu'il adviendrait de son groupe. Quand il gère un logiciel, 1/3 de l'effectif s'occupe de prévoir ce que les gens peuvent en faire. De nos jours, quand vous lancez une application sociale, vous devez prévoir tout ce qui pourrait se passer. Mark Zuckerberg est un grand humaniste malgré tout, opposant farouche à Donald Trump lui-même : apprendre qu'il avait créé une application qui a permis à une personne d'être élue l'a brisé. Il a fait amende honorable parce que son souci est qu'il veut laisser une bonne image de lui dans l'Histoire. Il sait que l'Histoire va se rappeler de lui et voudrait que l'Histoire le retienne comme ayant été quelqu'un de vertueux.

Lors de son appel des résultats trimestriels d'avril, Facebook a annoncé qu'il mettrait 3 milliards de dollars de côté pour faire face à l'amende prévue. Peut-on encore atteindre Facebook ? Les amendes affaiblissent-elles vraiment le groupe ?

C'est vrai que la FTC a commencé à taper sur les doigts de Facebook en 2010. Avant 2010, ce que l'on publiait sur Facebook était visible par tous les amis Facebook de la personne. A partir de 2010, tout est devenu public ce qui fait que chacun peut aller voir ce que l'autre publie. Il y a eu à l'époque une grande levée de bouclier. Zuckerberg avait promis de faire attention : ses promesses ont-elles été violées par le Cambridge Analytica ? Sans doute. Un certain nombre de groupes de défense de service public ont commencé à protester contre les procédés de Facebook.

Facebook fera probablement appel, s'ils sont en mesure de le faire, ne serait-ce que pour sauver un peu leur image. Facebook fait partie des boîtes, comme Google ou Amazon, qui ont atteint une telle taille que plus grand-chose ne pourrait les atteindre. En Avril 2018 il y a eu la campagne pour se désabonner de Facebook sur Twitter etc. qui a touché 10 000 personnes, pas plus. Pour beaucoup de gens, se désabonner de Facebook revient à arrêter d'utiliser son téléphone mobile parce qu'Apple ou Android aurait mal agi. La plupart d'entre nous ne peuvent pas se passer de Facebook : c'est devenu un service aussi répandu que le téléphone mobile et la télévision.

Dans le règlement de 2012, Facebook a accepté de "donner un avis clair et visible aux consommateurs" et d'obtenir un "consentement exprès" lors du partage de données d'utilisateur. Le groupe a-t-il véritablement la volonté d'évoluer ou est-ce une impression qu'il donne ? A quoi peut-on s'attendre ?

Le vrai problème c'est que tout est écrit noir sur blanc depuis 2012, visible par n'importe qui. Les applications demandent parfois le droit de publier en notre nom. S'il y a quelque chose à changer, c'est de savoir s'il faut dès le départ changer la façon dont fonctionnent les applications et essayer de comprendre la façon dont elle fonctionne. Par exemple, pourquoi Airbnb aurait besoin de connaître nos goûts personnels etc. ? Pourquoi dans ce cas leur donne-t-on accès à nos données ? La plupart des applications font ces collectes de données à des fins très précises. Pour la plupart, elles ne cherchent pas à utiliser nos données à des fins irrespectueuses. Si l'on pouvait reprocher quelque chose à Facebook, c'est de ne pas nous avoir suffisamment prévenus du fonctionnement des applications etc. Ce qui pourrait être bien, c'est que Facebook avertisse et demande notre confirmation lorsque les applications demandent des informations personnelles etc. Ce n'est pas encore suffisamment le cas.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

04.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

05.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

06.

Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

07.

Balance ton port : les Marseillais veulent-ils couler leurs gros bateaux ?

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

06.

Affaire Jeffrey Epstein : cette épidémie de suicides dans les prisons françaises qu'il serait également bon d'interroger

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 27/07/2019 - 09:34
Votre affirmation est fausse car plus c'est gros plus c'est
Vulnérable "comme Google ou Amazon, qui ont atteint une telle taille que plus grand-chose ne pourrait les atteindre"
Car en fait la masse qui se ligue contre la taille du Gros, devient de plus en plus massive & n'a aucunement besoin d'être homogène & même que son efficacité sur la taille du plus gros, provient de sa diversité ( la multitude est plus efficace sur le gros) .
Une Grande taille peut répondre & esquiver un Coup mais pas une multitude de coups & cela en permanence.

Ainsi la réussite Russe sur les élections des USA provient de la multitude d'actions qui deviennent en fait si petites que tous la reçoivent 5 sur 5 puisqu'il n'est pas possible pour la défense de répondre sur une multitude en permanence. Même les robots n'y voient que des étincelles mais pas du feu qui envahi. :)

Le Gros peut améliorer sa défense ( mais il ne pourra jamais atteindre un système qui pourrait tout arrêter ) mais pour le faire il lui faut créer une multitude de petites unités indépendantes de sa Grosse Unité Principale & qui n'ont rien en lien humain avec l'intérieur du système principal. :)::)
Benvoyons
- 27/07/2019 - 09:26
Votre affirmation est fausse car plus c'est gros plus c'est
Vulnérable "comme Google ou Amazon, qui ont atteint une telle taille que plus grand-chose ne pourrait les atteindre"
Car en fait la masse qui se ligue contre la taille du Gros, devient de plus en plus massive & n'a aucunement besoin d'être homogène & même que son efficacité sur la taille du plus gros, provient de sa diversité ( la multitude est plus efficace sur le gros) .
Une Grande taille peut répondre & esquiver un Coup mais pas une multitude de coups & cela en permanence.

Ainsi la réussite Russe sur les élections des USA provient de la multitude d'actions qui deviennent en fait si petites que tous la reçoivent 5 sur 5 puisqu'il n'est pas possible pour la défense de répondre sur une multitude en permanence. Même les robots n'y voient que des étincelles mais pas du feu qui envahi. :)