En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

06.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

07.

Margrethe Vestager : Démission !! Le Breton vite ! Mais nous sauvera-t-il ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Présomption d’innocence et tribunaux sont-ils indispensables si l’accusé a vraiment l’air méchant ?

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 1 heure 5 sec
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 1 heure 39 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 3 heures 56 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 3 heures 57 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 3 heures 58 min
pépite vidéo > Politique
Journée de commémorations
11 novembre : Emmanuel Macron inaugure un monument en mémoire des soldats morts
il y a 16 heures 29 min
pépites > International
Incertitude
Bolivie : Morales démissionne, le pays plonge dans l'incertitude
il y a 17 heures 55 min
pépites > Terrorisme
Expulsion
La Turquie va expulser 11 djihadistes français dans les prochains jours
il y a 19 heures 12 min
décryptage > Europe
Les entrepreneurs parlent aux Français

Margrethe Vestager : Démission !! Le Breton vite ! Mais nous sauvera-t-il ?

il y a 20 heures 52 min
décryptage > Economie
(Piètres) raisons

1,3% de croissance en France : pourquoi pas plus ? Quatre (piètres) raisons et une obligation

il y a 1 jour 18 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 heure 5 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 3 heures 56 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 3 heures 56 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 3 heures 58 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

il y a 3 heures 59 min
Grossière erreur...
Etats-Unis : un jeune américain choque Twitter après s'être déguisé en Jawad Bendaoud pour Halloween
il y a 17 heures 52 sec
light > Culture
Hommage
Abou Dabi inaugure sa nouvelle avenue Jacques Chirac
il y a 18 heures 43 min
décryptage > Politique
Vraiment ?

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

il y a 20 heures 36 min
décryptage > Sport
Réel succès ?

Cette maladie du tennis français qui se cache derrière la victoire de la France en finale de la FED Cup

il y a 1 jour 4 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les mystères médicaux autour de l’affaire de la nouvelle formule du Levothyrox

il y a 1 jour 41 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Solidarité

Estivales seniors : ce pari du 5e arrondissement de Paris dont la réussite souligne la soif de lien social pendant l’été

Publié le 20 juillet 2019
De nombreuses initiatives devraient être mise en place pour soulager les personnes âgées de l'isolement. C'est ce que fait Florence Berthout, maire du 5e arrondissement de Paris, qui organise les Estivales Seniors voués à rompre avec cette solitude des retraités.
Florence Berthout est présidente du groupe Les Républicains et Indépendants (LRI) au Conseil de Paris et maire du 5ème arrondissement.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Florence Berthout
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Florence Berthout est présidente du groupe Les Républicains et Indépendants (LRI) au Conseil de Paris et maire du 5ème arrondissement.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De nombreuses initiatives devraient être mise en place pour soulager les personnes âgées de l'isolement. C'est ce que fait Florence Berthout, maire du 5e arrondissement de Paris, qui organise les Estivales Seniors voués à rompre avec cette solitude des retraités.

Atlantico : Pourquoi la vie est-elle si dure pour les personnes âgées, en particulier dans les grandes métropoles ?

Florence Berthout : Il y a plusieurs facteurs. La première est d'ordre psychanalytique : vieillir fait peur à tout le monde. On a sans doute l'impression en communication que c'est évidemment moins attractif de réaliser des opérations envers les seniors. Par ailleurs il y a une espèce de déni sur la vieillesse. On ne met pas de mots sur les maux.  Lorsque j'ai monté les Estivales Seniors, beaucoup de mes proches m'ont reproché d'inscrire le mot "senior" car les personnes âgées n'aiment pas qu'on les qualifie de la sorte. J'ai répondu que je souhaitais justement dédier un événement aux seniors et que je n'avais pas les moyens d'organiser un immense festival qui va aller de 5 ans à 100 ans.

Les opérations dédiées aux seniors et ceux à en devenir, fonctionnent comme si on opérait pour une minorité invisible. Tout ce qui concerne les personnes âgées est souvent caché. On ne veut pas assumer le fait que l'on veuille montrer des choses novatrices et branchées car dans l'imaginaire collectif, la vieillesse est la dépendance, la perte d'autonomie et le renfermement. La société met souvent beaucoup de temps à s'adapter et à s'adresser aux plus âgés et à ceux en perte d'autonomie. On considère que ce n'est pas positif et je pense que cela joue beaucoup. J'assume donc de faire des Estivales Seniors.

Concernant le deuxième facteur, tout n'est pas question de moyens. J'organise cet événement avec zéro moyen mais mes équipes, mes bénévoles, sont mobilisées toute l'année pour préparer les Estivales Seniors. L'année dernière, un groupe de jeunes graffeurs est venu et les seniors ont adoré.

Est-ce que c'est une question de manque de moyens ou de pauvreté des retraités ou bien est-ce que cela touche toutes les catégories de la population âgée ? Quelles sont les autres facteurs ?

Il y a certes une question de moyens mais deux objectifs en sont la clé avec les Estivales Seniors : permettre à ceux qui n'ont pas les moyens de partir deux mois en vacances et voir des propositions ludiques et culturelles mais aussi un second aspect dont on ne parle jamais ou très peu, l'extrême isolement et la solitude du senior. Si on y réfléchit bien, peu d'offres, surtout celles attractives lui sont dédiées. On est très vite dans "l'atelier tricot", qui peut être par ailleurs très bien.

Si la pauvreté et l'isolement sont deux facteurs majeurs,  la maladie est évidemment aussi pointée du doigt. La société se polarise sur la maladie et la perte d'autonomie. Des médecins ont d'ailleurs prouvé que le fait d'être isolé accélère la maladie et la perte d'autonomie. Plus on bouge, plus on retarde ou évite la perte d'autonomie.   

En quoi vos Estivales Seniors répondent à ces questions ? Faudra-t-il davantage développer ces événements ?

Le sujet est de ne pas faire des événements seulement pour les retraités pauvres. L'objet numéro un est de rompre l'isolement. Quand on est un retraité avec de petits moyens, il ne faut l'ostraciser pour ceux qui ont peu de moyens. C'est le double piège. Des retraités qui ont peu de moyens sont davantage isolés car il y a une espèce de déclassement par rapport au moment où ils travaillaient et maintenant. Ils vivent mal ce déclassement et n'ont pas envie de faire l'aumône. Ils ne supportent pas le statut d'assisté y compris ceux qui sont pauvres.

Nous proposons un grand nombre d'activités pour rompre avec l'isolement des seniors : ateliers culinaires avec un établissement franco-vietnamien réputé du 5e arrondissement, des visites diverses à peu près une fois par semaine, des conférences, des ateliers formes et zen comme avec un sophrologue, ou un atelier d'expressions corporelles avec une troupe de théâtre, un atelier danse, un atelier bricolage…

Il faudrait évidemment développer davantage ces événements. Je suis obligé maintenant de recruter des dizaines et des dizaines de personnes. Il faudrait que je doublonne une partie des ateliers mais j'ai malheureusement un fort manque de moyens ; j'ai 30 dates avec zéro euros de budget. Il y a beaucoup de bénévolat et de travail à fournir. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

06.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

07.

Margrethe Vestager : Démission !! Le Breton vite ! Mais nous sauvera-t-il ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Présomption d’innocence et tribunaux sont-ils indispensables si l’accusé a vraiment l’air méchant ?

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
OLYTTEUS
- 20/07/2019 - 11:40
estivales seniors
bravo à Madame Berthout pour cette mobilisation; vous aviez aussi organiser une exposition de peintres a ctuels avec M. Jean Tulard ,il me semble: très utile aussi car ces peintres peinent à trouver des lieux d'exposition.
Madame Berthout a le sens du bien commun ,réjouissons-nous.