En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

02.

Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam

03.

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

04.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

05.

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

06.

Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature

07.

Ces malencontreux facteurs économiques qui annulent d’ores et déjà l’impact du grand plan de relance européen

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Alerte à l’aliénation idéologique : pire que les nouveaux extrémistes progressistes, les idiots utiles qui leur ouvrent les portes

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

PMA pour toutes : le conservatisme sociétal est-il une cause définitivement perdue ?

05.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

06.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Lutte contre la pandémie
Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam
il y a 3 heures 28 min
pépites > International
Inquiétudes pour la démocratie
La France renonce à ratifier "en l'état" l'accord d'extradition avec Hong Kong
il y a 5 heures 1 min
light > Europe
Enquêtes en cours
L'ancien roi Juan Carlos, soupçonné de corruption, décide de quitter l'Espagne
il y a 6 heures 35 min
pépites > Santé
Wuhan
Covid-19 : la mission de l'OMS en Chine a terminé son travail préparatoire dans le cadre de l'enquête sur l'origine du virus
il y a 9 heures 7 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Relance ou investissement ? Présent simple ou avenir composé ? Être en France ou aux USA ?

il y a 12 heures 17 min
pépite vidéo > Science
Mission accomplie
SpaceX : les images de l'amerrissage des deux astronautes américains
il y a 13 heures 2 min
décryptage > Société
Sélection inclusive

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

il y a 14 heures 56 min
décryptage > Economie
Incertitudes sur les marchés

Le COVID-19 s’attaque surtout au dollar

il y a 15 heures 32 min
décryptage > International
Centre d'attraction

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

il y a 16 heures 35 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

TikTok première victime du bras de fer entre la Chine et les États-Unis. Donald Trump va décider de fermer la star montante des réseaux sociaux

il y a 17 heures 18 min
light > Politique
Vacances studieuses
Emmanuel Macron pourrait recevoir Angela Merkel et Nicolas Sarkozy au Fort de Brégançon cet été
il y a 4 heures 20 min
pépites > Social
Rentrée sociale agitée
Les Gilets jaunes feront-ils leur retour dès le 12 septembre prochain ?
il y a 5 heures 38 min
light > Religion
Inquiétudes
L'ancien pape Benoît XVI serait dans un état "extrêmement fragile"
il y a 7 heures 52 min
pépites > Justice
Nouveau rebondissement
Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature
il y a 9 heures 42 min
pépites > Environnement
Temps d’adaptation
Barbara Pompili décide de repousser l'interdiction des terrasses chauffées à l'hiver 2021
il y a 12 heures 35 min
décryptage > Environnement
Environnement

C’est la biodiversité du "beau" qu’il faut apprendre et transmettre et non la biodiversité du calcul, du chiffre, du nombre

il y a 14 heures 32 min
décryptage > Santé
Avertissement

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

il y a 15 heures 12 min
décryptage > Consommation
Cocktail & Terroir

Les idées cocktails originales de l’été : avec de l’Absinthe, essayez le Green Beast

il y a 16 heures 5 min
décryptage > Politique
No non-sense

Séduire les "vrais gens" : le match des résultats Boris Johnson / Emmanuel Macron. Avantage...

il y a 17 heures 57 sec
décryptage > Europe
Milliards à l'eau

Ces malencontreux facteurs économiques qui annulent d’ores et déjà l’impact du grand plan de relance européen

il y a 17 heures 31 min
© Oli SCARFF / AFP
© Oli SCARFF / AFP
Coup de com' ?

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

Publié le 16 juillet 2019
Le 23 juillet, Greta Thunberg sera reçue à l’Assemblée nationale lors d’une réunion organisée par 162 députés du collectif « Accélérons », mais ouverte aux autres députés. Une invitation qui interroge sur la capacité des écologistes à construire un vrai projet politique.
Eddy Fougier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eddy Fougier est politologue, chercheur associé à l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris). Spécialiste des mouvements de contestation de la mondialisation, il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur ces thèmes : Dictionnaire...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le 23 juillet, Greta Thunberg sera reçue à l’Assemblée nationale lors d’une réunion organisée par 162 députés du collectif « Accélérons », mais ouverte aux autres députés. Une invitation qui interroge sur la capacité des écologistes à construire un vrai projet politique.

Atlantico : Est-ce qu’il vous semble que cette invitation révèle une forme de faiblesse des écologistes en politique, contraints de recourir à ce type d’artifices de communication ?

Eddy Fougier : Greta Thunberg a elle-même annoncé dans une interview pour Libération qu'elle participerait à cette réunion. L'Assemblée nationale a l'habitude d'accueillir un certain nombre de personnalités : Greta est considérée comme une personnalité éminente. Elle apparait sur une photo récente aux côtés de Barack Obama et d'autres personnalités très connues. Cette invitation à l'Assemblée nationale fait partie de l'ère du temps : la version pour adolescents de Science et avenir affiche Greta Thunberg en "une" de son dernier numéro. Greta Thunberg est devenue le symbole de l'incapacité ou de la faible volonté du gouvernement à lutter contre le changement climatique. Sans doute les écologistes ont-ils voulu faire un coup médiatique. On en reparlera probablement le jour J, l'actualité ne sera pas très importante le 23 juillet : c'est donc davantage un coup de communication qu'un exercice politique montrant leur faiblesse en tant que tel.

La lutte pour le climat paraît moins une affaire politique qu'une affaire de société civile et Greta Thunberg est plus que quiconque le symbole de cette société civile, celle de jeunes qui refusent de se rendre à l'école pour lutter contre le réchauffement climatique dont ils estiment être victimes. Ces actions se multiplient : "Youth for climate" a mené une action dimanche à Bordeaux en bloquant en McDo, samedi des activistes ont protesté pacifiquement dans un aéroport en Suisse. Aujourd'hui, il y a une forte mobilisation du côté de la société civile qui passe par des actions de "désobéissance civile". Jean-François Julliard explique dans son dernier livre que c'est la voie à suivre. Aujourd'hui, le "combat" écologique se fait dans la rue de la part de la société civile et des citoyens plus qu'à l'Assemblée nationale, a fortiori plus que dans les partis politiques écologistes. Greta Thunberg est invitée par les écologistes français : il n'est même pas sûr qu'elle connaisse Yannick Jadot.

Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France écrit dans son livre On ne joue plus ! Manuel d’action climatique et de désobéissance civile : « il faut savoir désobéir et multiplier les actions pour s’opposer à tous les projets incompatibles avec l’urgence climatique ». Quel est le risque de voir ce genre d’actions se produire ? Comment l’expliquer ?

Ces actions se produisent déjà, et de plus en plus. Je suis avec intérêt le mouvement Extinction Rébellion, qui revendique ouvertement au nom de la lutte contre le réchauffement climatique des actions de désobéissance civile de masse, y compris au risque de payer des amendes élevées et d'aller en prison, puisque l'une des actions revendiquées par le mouvement en Grande-Bretagne consiste à utiliser des drones pour bloquer le trafic aérien sur l'aéroport de Heathrow. Ils ont formulé la menace mais ne l'ont pas encore mis en œuvre. Ce type d'actions visant les "acteurs du réchauffement climatique" va à l'avenir se multiplier. En France par exemple, sans parler du seating sur le pont de Sully, deux mille activistes écologistes ont mené l'opération "Bloquons la république des pollueurs" au mois d'Avril dernier à la Défense, opération d'une ampleur rarement égalée.

Entre artifices de communication et opposition systématique, est-ce qu’il vous semble que les activistes et les écologistes en politique prennent une direction efficace pour l'environnement ?

Ce qui relève de la société civile m'intéresse davantage que ce qui dépend de l'écologie politique. Selon moi, l'écologie politique, si ce n'est dans certains scrutins comme celui des européennes mais qui n'a pas eu beaucoup d'impact en France, est souvent un vote par défaut. Ce n'est donc probablement pas de ce côté-là qu'il faut attendre quelque chose pour faire évoluer les choses dans le bon sens. Pour beaucoup d'écologistes aujourd'hui, le combat ne passe plus par la politique et la "politique des petits pas" incarnée par Nicolas Hulot a été, de mon point de vue, une mauvaise idée. La démission de Nicolas Hulot a fait un électrochoc aux yeux de très nombreux écologistes qui se sont rendus compte que ce n'était pas par le biais politique que la situation évoluerait mais justement par une action directe, sur le terrain, à la fois en faisant pression sur les individus mais pas que (les gouvernements et les acteurs économiques), et en ayant recours, de plus en plus, dans le discours et dans la réalité à cette idée de désobéissance civile. On voit bien ce passage de sentiment que la politique ne mène à rien et que pour améliorer la situation, il faut agir directement sur les mentalités et sur les acteurs.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (29)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Onc Donald
- 20/07/2019 - 11:19
Ecologie à bon marché
Que l'écologie politique en soit réduite à utiliser ce moyen de communication affligeant montre son incapacité a exister et avoir la moindre crédibilité auprès d'une opinion publique dont les principaux soucis se situent assez loin des problèmes environnementaux, malgré tout ce que l'on veut faire croire : cette instrumentalisation d'une adolescente qui, si l'on croit ce qu'en dit sa mère dans son livre, " voit le dioxyde de carbone à l'oeil nu " est tout simplement honteuse et ridicule pour un mouvement qui veut sauver la planète ! Et que cette jeune fille soit invitée à une réunion à l'Assemblée nationale, alors là ... c'est tout simplement stupéfiant !
Papy Atlantico
- 17/07/2019 - 11:36
Ainsi l'assemblée se fait
Ainsi l'assemblée se fait complice de l'instrumentalisation d'une enfant handicapée soumise dès son plus jeune âge à des traitements inhumains (visionnage de films de terreur ayant entraîné un état paranoïaque aiguë). Mais que fait le procureur ?
assougoudrel
- 17/07/2019 - 10:04
Je l'avais dit, il y a peu de temps, que l'on
déroulerait le tapis rouge pour cette fille à l'Elysée et qu'elle serait reçu à L'Assemblée Nationale. Macron demandera à tous ses députés d'y être présent. Comme elle voit le CO2, à Paris, elle sera dans le flou total.