En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Coronavirus : l’après crise sera violente

05.

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

06.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

07.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

01.

Ségolène Royal menacée d'expulsion

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Boussole" de Mathias Enard : un livre d’une érudition éblouissante

il y a 48 min 3 sec
pépites > International
Bataille de chiffres
Coronavirus : les autorités américaines estiment que la Chine a menti sur le nombre de morts et falsifié les chiffres
il y a 1 heure 29 min
pépites > Economie
Nouvelles demandes
Les Etats-Unis comptabilisent désormais 6,6 millions de chômeurs de plus en une semaine
il y a 3 heures 14 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
La droite réfléchit à sa stratégie de rebond, Valeurs Actuelles l’enfonce (en même temps que les autres); Marine Le Pen surfe sur la colère des réseaux sociaux, le gouvernement balance sur elle; Tracer sans fliquer ?; Tensions sur l’approvisionnement
il y a 4 heures 39 min
pépite vidéo > Politique
Scénarios du déconfinement
Mission d’information : retrouvez l’intégralité de l’audition d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 5 heures 46 min
décryptage > Défense
Soutien

Covid-19 : la garde nationale aux abonnés absents

il y a 7 heures 13 min
décryptage > Media
Candidats

France Télévisions : la bataille pour la présidence de l’audiovisuel public se lance (timidement)

il y a 7 heures 51 min
décryptage > Economie
Cicatrices

Coronavirus : l’après crise sera violente

il y a 8 heures 23 min
décryptage > Politique
Des habits neufs

Et Emmanuel Macron endossa la marinière Armor Lux d'Arnaud Montebourg !

il y a 9 heures 4 min
décryptage > Politique
Atout majeur

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

il y a 9 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le grand écart, Chronique d’une démocratie fragmentée" de Pascal Perrineau : une analyse en profondeur des revendications et colères sociales

il y a 1 heure 3 min
pépites > Défense
Ennemi invisible
Opération Barkhane : quatre soldats français ont été contaminés par le coronavirus
il y a 2 heures 48 min
pépites > Europe
"Mea Culpa"
Coronavirus : la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'excuse auprès de l'Italie
il y a 4 heures 19 min
pépites > Santé
Chiffres inquiétants
Covid-19 : 570 décès auraient déjà été enregistrés dans les Ehpad depuis le début de l'épidémie dans le Grand Est
il y a 5 heures 11 min
décryptage > International
Cavalier seul ?

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

il y a 6 heures 58 min
décryptage > International
Cité de Dieu

Brésil : les gangs remplacent l’Etat

il y a 7 heures 38 min
décryptage > Société
Confinement

Inquiétudes sur le monde qui vient

il y a 8 heures 5 min
décryptage > Politique
Brouillage sur la ligne

Rhétorique officielle et officieuse au temps du corona

il y a 8 heures 46 min
décryptage > People
Miroir des réseaux sociaux

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

il y a 9 heures 14 min
décryptage > Europe
Solidarité européenne ?

Euro-panique ? L’Europe du Sud montre les dents, l’Europe du Nord tente de déminer, Bruxelles menace

il y a 9 heures 59 min
© CHRIS J RATCLIFFE / AFP
© CHRIS J RATCLIFFE / AFP
Inattendu

Les taux de la dette américaine à 30 ans passe en-dessous de ceux de la FED : faut-il partager l’inquiétude des marchés ?

Publié le 06 juillet 2019
Les taux à trente ans de la Fed viennent de passer sous le niveau des Fed Funds. Cette baisse n'est pas propre au marché américain : elle a aussi lieu en Europe.
Alexandre Baradez, 33 ans, diplômé de l'ESCE (Paris/La Défense) en 2003 a d'abord évolué plusieurs années chez BNPPARIBAS puis la Banque ROBECO en gestion privée avant de rejoindre SAXO BANQUE en 2009 en tant que Sales Trader. Son expérience des...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Baradez
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Baradez, 33 ans, diplômé de l'ESCE (Paris/La Défense) en 2003 a d'abord évolué plusieurs années chez BNPPARIBAS puis la Banque ROBECO en gestion privée avant de rejoindre SAXO BANQUE en 2009 en tant que Sales Trader. Son expérience des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les taux à trente ans de la Fed viennent de passer sous le niveau des Fed Funds. Cette baisse n'est pas propre au marché américain : elle a aussi lieu en Europe.

Atlantico : Les taux à trente ans de la Fed viennent de passer sous le niveau des Fed Funds. Quels sont les conséquences à court, moyen et long terme de cette baisse ?

Alexandre Baradez : Lorsqu'on observe la courbe représentant l'"Us interest rate structure" (sources : Datastream), on remarque plusieurs phases. Il y a eu la phase qui a suivi l'élection du président américain, en 2016. On remarque dans cette phase une très forte poussée à la hausse de tous les taux au niveau mondial. A l'époque, le marché considérait que la politique présentée pendant la campagne de Donald Trump et qu'il promettait de mettre en place était expansionniste (accroissement des déficits budgétaires etc.) Les marchés ont prévu que la croissance économique allait grimper, les salaires avec et l'inflation augmenterait, et la poussée sur les taux qui va avec. Donc à l'époque, les marchés prévoyaient une inflation forte. C'est cette prédiction que les taux traduisaient, notamment à trente ans (taux de long terme). Il y a ensuite eu une phase où les taux se sont tassés. Puis, en 2018, le taux à trente ans est monté à un peu plus de 3,40%, avant de s'affaisser fortement. Au quatrième trimestre l'année dernière, on a vu les marchés des actions mondiaux corrigés, en particulier en Europe et aux Etats-Unis, et le taux trente ans et le taux dix ans, comme tous les taux, se sont repliés. Dans ce cas-là, les effets n'étaient pas liés à ce qu'on a connu au début de l'année 2019, avec l'action de Powell à la Fed ou autres. Dans cette phase-là du troisième trimestre 2018, c'est l'aversion au risque qui jouait en particulier et dans ce cas on voit assez clairement comment le marché se comporte. Lorsqu'il y a eu des tensions commerciales, les données économiques étaient assez mitigées au dernier trimestre et commençaient à l'être aux Etats-Unis, alors le marché n'a pas eu le sentiment que, dans les années à venir, la croissance et l'inflation allaient accélérer etc.

Arrive la nouvelle phase, celle qui début juste au mois de janvier 2019. On remarque que les taux se redressent un peu depuis le mois de janvier et qu'à nouveau, ils s'affaissent, en tout cas ils ne grimpent plus. C'est l'effet direct des déclarations de Powell, ses premières phrases très accommodantes au début du mois de janvier. C'est à ce moment que les taux ont commencé à diminuer, mais cette fois-ci on a bien vu qu'en parallèle, le marché des actions de baissait plus. Le marché ne trahissait plus seulement des questions d'activité économique mais aussi le fait que la Fed allait intervenir (on attend encore de voir si c'est le cas). Le marché commençait déjà à amorcer une baisse des taux, se préparait à un éventuel "quantative easing" d'ici quelques semestres. Cette traduction est autre qu'économique : elle est purement monétaire. On prévoit un assouplissement, donc les taux baissent.

Cette baisse des taux à trente ans n'est pas propre au marché américain : elle a aussi lieu en Europe. Quel impact peut avoir cette baisse des taux sur l'économie américaine et sur l'économie européenne ?

Il y a bel et bien un mélange entre les anticipations des banques centrales et les anticipations de croissance économique. Ce qui est difficile c'est de distinguer dans quelle phase de hausse c'est plutôt le fait d'une banque centrale et dans quelle autre c'est plutôt lié à l'économie. Dans notre cas, il s'agit d'un mélange des deux : des perspectives économiques moyennes et des banques centrales qui gardent des taux accommodants.

Cette situation est plutôt favorable aux économies américaine et européenne, parce que lorsque les taux à deux ans, cinq ans, dix ou trente qui baissent, cela a aussi un impact sur les taux de refinancement, en particulier aux Etats-Unis où ces taux sont importants pour le marché immobilier. Quand un taux dix ans tombe de 3,2% à 1,9%, il est possible d'emprunter moins cher ou de refinancer ses anciens crédits moins chers. C'est donc plutôt de nature à soutenir l'économie. Est-ce que néanmoins le fait que la Fed promette que les taux baissent aura réellement un impact ? Rien n'est moins sûr. Si l'on prend un cas concret entre 2007 et 2008, la Fed a commencé son cycle de baisse de taux (au moment de la crise des subprimes), et en parallèle, le marché d'actions baissait et l'économie se dégradait. Même si théoriquement la baisse des taux à long terme profite à l'économie, avant que cela ait, dans les faits, un réel impact sur l'économie, il peut se passer plusieurs trimestres voire plusieurs années. On est plutôt dans la phase de doutes sur l'économie américaine où malgré la croissance de 3,1% au premier trimestre aux Etats-Unis, les anticipations de croissance du deuxième trimestre sont "seulement" de 1,3%, ce qui représente un très fort ralentissement entre le premier et le deuxième trimestre. Tant que le marché voit ces perspectives de croissance et voit que les taux sont à la baisse, malgré les promesses des banques centrales, c'est certes bon pour l'économie parce que cela fait baisser les taux mais c'est aussi un signe qu'il y a un ralentissement économique.

On sait que le président américain suit attentivement l'évolution du marché des actions, qui n'a fait que grimper depuis l'élection de Donald Trump. Mais par rapport aux taux dix ans, on est tombé l'autre jour sous les 2%, alors que quand Trump a été élu le taux dix ans était à 1,8%. Donc les taux dix ans sont passés de 1,8% au moment de son élection à plus de 3,2% l'année dernière, et depuis, il est retombé à 1,9%. A l'époque on parlait de la "trumpflation", du "trumptrade", à propos des taux qui grimpaient. Contrairement au marché des actions, le marché obligataire n'a pas cédé à l'euphorie à l'élection de Trump. La défiance qui domine sur le marché obligataire est plus fidèle à la situation, davantage que l'euphorie du marché d'actions.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
taux, dette, Fed, Etats-Unis, marchés
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Coronavirus : l’après crise sera violente

05.

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

06.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

07.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

01.

Ségolène Royal menacée d'expulsion

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires