En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

03.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

04.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

05.

Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"

06.

Coup de gueule de François Cluzet contre les acteurs et humoristes qui participent au "climat anxiogène actuel"

07.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 2 min 48 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 11 min 25 sec
pépites > Justice
Terrorisme
Sept personnes mises en examen après l'assassinat de Samuel Paty
il y a 1 heure 3 min
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 11 heures 30 min
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 16 heures 41 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 18 heures 32 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 20 heures 8 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 20 heures 57 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 21 heures 19 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 21 heures 35 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 7 min 24 sec
décryptage > Education
Education nationale

Hommage à Samuel Paty : Emmanuel Macron dénonce les lâches qui ont livré le professeur aux barbares mais oublie de cibler le "pas-de-vagues"

il y a 18 min 33 sec
light > Terrorisme
Biopic
Le réalisateur Clint Eastwood sera convoqué au procès de l'attentat du Thalys
il y a 10 heures 46 min
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 12 heures 13 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 16 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 18 heures 54 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 20 heures 30 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 21 heures 7 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 21 heures 24 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 21 heures 58 min
Atlanti-Culture

"Le Sauvage" de Guillermo Arriaga : roman puissant, mais inégal et trop profondément manichéen

Publié le 28 juin 2019
Isabelle De Larocque Latour pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Isabelle De Laroque Latour est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

LIVRE
LE SAUVAGE
de Guillermo Arriaga

687 pages

Ed. Fayard

25 €

 

RECOMMANDATION

           BON

 

THÈME

Dans les années 60, le jeune  Juan Guillermo habite un quartier violent de Mexico où il se retrouve seul  après l’assassinat de son frère, Carlos, l’accident de voiture qui a tué ses parents désespérés et la disparition de sa grand-mère, morte de chagrin. Ne lui reste que le désir  exacerbé de venger ses morts et d’en exécuter  les responsables.

En contre-point, se déroule la quête d’un chasseur inuit Amaruq (loup) qui poursuit dans le Yukon glacé un grand loup alpha qui le fascine et abrite (peut-être ?) l’âme de son grand-père.

Les deux traques se répondent et finiront par se rejoindre au bout de 700 pages et de multiples digressions.

 

POINTS FORTS

- Les correspondances entre vivants et morts,  domestication et sauvagerie (le chien King, le chien-loup Croc, le loup Nujuaqtutuq en illustrent les trois stades),  les rapports de force entre amour et haine, domination et soumission,  justice et vengeance (« je vais rendre la justice en tuant l’assassin »), qui font la force de ce roman.

- La  description très évocatrice du quartier Unidad Modelo de Mexico (sans doute celui de l’auteur) avec ses toits-terrasses et ses ruelles étroites que sautent  enfants et délinquants pour circuler de maison en maison, véritable labyrinthe inaccessible à la police grâce à la complicité paisible de tous les habitants.

- Des personnages attachants,  animaux compris, marqués de cicatrices au sens propre comme au sens figuré : Carlos, le grand frère tant aimé, paré de toutes les qualités, Chulo, la tendre amie dont l’influence sereine permettra à Juan Guillermo de dépasser sa sauvagerie et sa haine, Avilés, le dompteur amical…

- La lente remontée en voiture vers le Canada pour rendre Croc à sa forêt natale : la description de la traversée de l’est des Etats-Unis est un délice de lecture qui dépasse de loin les meilleures incitations de syndicats d’initiative.

-  La nette influence de Faulkner dans la chronologie éclatée et les points de vue divers des protagonistes, même si les cent dernières pages  reprennent un récit linéaire classique.

 

POINTS FAIBLES

- Un manichéisme assumé :

 D’un côté, les bons : Essentiellement les proches et la famille de Juan Guillermo, dont son frère Carlos, un humaniste cultivé qui connaît « Aristote et Kant, Zola et Stendhal, le docteur Atl et Diego Rivera, des noms dont la plupart de ceux qui l’ont tué n’ont jamais entendu parler » ; bien sûr, il a fourni en cocaïne et LSD la moitié des jeunes gens de la ville mais ils avaient leur libre arbitre même si quelques doses gratuites l’ont un peu amenuisé: « A qui mon frère a-t-il fait du tort ? Il n’a forcé personne à se droguer » (p .283). Le fait qu’il en ait retiré une véritable fortune n’a guère d’importance, surtout pas pour son frère qui se bat pourtant comme un beau diable pour récupérer ses comptes après sa mort…

De l’autre les méchants : les « bons garçons » aux cheveux courts et chemises propres,  catholiques pratiquants issus en droite ligne des « Christeros » qui se révoltèrent contre un gouvernement athée dans les années 1926-29 (épisode qui n’est pas sans rappeler nos guerres de Vendée). « Ces petits curés si prompts à se situer du côté des infâmes »,  antisémites qui tabassent  des commerçants juifs et nient l’holocauste et l’inquisition (p.322), se mêlent aussi de s’attaquer aux dealers, soutenus par une police corrompue.

La coke, c’est bien, le tabac, c’est mal ; L’école publique, c’est bien, les professeurs font progresser leurs élèves, l’école privée, c’est mal, ça extorque de l’argent aux pauvres sans contrepartie ; Jimmy Hendrix c’est bien, les Beattles, c’est sans intérêt…                                                                                                                                                                                                                               

- Des afféteries de mise en page (pp.123 308 +) et de multiples incidentes qui n’ajoutent rien au récit allant de légendes  africaines, indiennes, hindoues ou roumaines au récit des  morts de Socrate et de Pouchkine, en passant par Von Clausewitz  et son art de la guerre ; Arriaga donne parfois l’impression de vouloir faire étalage d’une culture mal digérée.

 

EN DEUX MOTS

Roman puissant et inégal qui aurait gagné à être plus court de deux cent pages.

 

UN EXTRAIT

ANIMAL (p. 346):

"A quel animal dois-je m’identifier ? Quel est l’animal qui aime ? Qui se venge ? Qui pardonne ? Qui se bat jusqu’à la mort ? Lequel est invincible ? Lequel est le plus sauvage ?"

 

L’AUTEUR

Né en 1958 à Mexico, Guillermo Arriaga  est un  réalisateur, scénariste et producteur multiprimé (pour Amours chiennes, 21 grammes, Babel et Trois Enterrements ) en compagnie d'Alejandro González Iñárritu, président du jury au festival de Cannes 2019.  En marge de ses activités cinématographiques, il  écrit également des romans noirs. "Le sauvage est son quatrième roman".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires