En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

03.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

04.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

05.

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

06.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

07.

La France des caïds : le bandit qui murmurait à l’oreille du RSI

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

03.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

06.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

ça vient d'être publié
pépites > International
Drame
Beyrouth : 158 morts et toujours 21 personnes portées disparues, selon un nouveau bilan
il y a 14 heures 35 min
light > Culture
C'est dans les vieux pots...
"Dirty Dancing" va avoir une suite, avec Jennifer Grey reprenant son rôle de "Bébé"
il y a 15 heures 31 min
pépite vidéo > Société
Minute choupi
Journée internationale du chat : dix choses que vous ne savez peut-être pas sur votre compagnon à quatre pattes
il y a 16 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Lectures d'été" : "Surface" d'Olivier Norek, quand la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 17 heures 56 min
décryptage > France
Ensauvagement

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

il y a 20 heures 9 min
décryptage > Santé
Sevrage

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

il y a 21 heures 1 min
décryptage > Europe
Business

Ces femmes qui, dans l’Histoire, ont changé le monde. Aujourd’hui, Margaret Thatcher

il y a 21 heures 19 min
décryptage > Environnement
Un mal pour un bien ?

Le gouvernement veut réintroduire les néonicotinoïdes pour sauver les betteraves et voilà pourquoi il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour les abeilles

il y a 21 heures 34 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : le bandit qui murmurait à l’oreille du RSI

il y a 21 heures 38 min
pépites > International
Espoir pour les familles
Explosions à Beyrouth : un compte Instagram aide les habitants de la ville à retrouver les personnes disparues
il y a 1 jour 11 heures
pépites > International
Deuil
Covid-19 : l'Amérique latine est désormais la région avec le plus de morts dans le monde
il y a 14 heures 54 min
pépite vidéo > Media
Grand retour
Koh-Lanta : découvrez les portraits des 24 candidats de la nouvelle saison
il y a 15 heures 59 min
pépite vidéo > Environnement
Alerte rouge
Canicule : un immense morceau d'un glacier des Alpes menace de s’effondrer
il y a 17 heures 28 min
pépites > International
Drame
Inde : au moins 17 morts après la sortie de piste d'un avion qui s'est cassé en deux
il y a 18 heures 34 min
décryptage > Sport
Football

Juventus/Lyon : malgré sa défaite, l'Olympique Lyonnais arrache sa qualification et affrontera Manchester City en quarts de finale de la Ligue des Champions.

il y a 20 heures 55 min
décryptage > International
Ingérence ?

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

il y a 21 heures 7 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.
il y a 21 heures 25 min
décryptage > Société
Danger classé X

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

il y a 21 heures 37 min
décryptage > International
Détresse psychologique

Voulez-vous savoir pourquoi Michelle Obama fait une dépression ? C’est à cause de Trump

il y a 21 heures 38 min
pépites > International
Liban
Explosions à Beyrouth : le président libanais Michel Aoun rejette l’organisation d’une enquête internationale
il y a 1 jour 11 heures
Atlanti-Culture

Exposition Thomas Houseago, Almost Human : un artiste torturé, bourré de talent, qui travaille avec ses tripes

Publié le 27 juin 2019
Tristan Vyskoc
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tristan Vyskoc est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»


EXPOSITION

THOMAS HOUSEAGO : Almost Human

 

INFORMATIONS

Musée d’Art moderne de la Ville de Paris        
12 – 14 avenue de New York   
75016 Paris      
01 53 67 40 00 

Jusqu’au 14 juillet 

ouvert du mardi au dimanche de 10h et 18h            
Nocturnes : jeudi jusqu’à 22h   

 

RECOMMANDATION

          EXCELLENT        


THEME

Première rétrospective du peintre et sculpteur Thomas Houseago en France, l’exposition retrace le parcours créatif de l’artiste des années 1990 jusqu’à aujourd’hui. Prolifique, son travail est tourné vers la figure humaine et le titre de l’exposition, « Almost Human », est tiré de la chanson Suzanne de Leonard Cohen.

Présentées chronologiquement dans les quatre salles qui sont sur les quais (pendant la durée des travaux du musée d’Art moderne) et au milieu du bassin extérieur, les œuvres entrent en résonnance avec les bas-reliefs de Janniot et l’architecture du bâtiment et de la Tour Eiffel.

 

POINTS FORTS

Dès l’entrée, dans la première salle de l’exposition, nous sommes saisis par l’univers de l’artiste. Houseago maîtrise les codes mais s’est approprié son art. Ses sculptures anthropomorphes et la photo de son atelier en arrière-plan nous replongent dans celui de Brancusi, tel qu’on peut le voir reproduit au Centre Pompidou.

Le titre « Almost Human » nous oriente ; nous sommes entre la figure humaine et autre chose. « Presque » n’est peut-être pas le mot qui convient le mieux. L’humain est là mais profondément torturé, presque déshumanisé. Une sensation parfois de « déjà vu », entre Picasso, Basquiat, Baselitz…mais comme tout artiste, il succède à des géants et crée son propre univers. Parfois sombre ou joyeux, lors de performances dans son atelier de Los Angeles, il oscille entre figuratif et abstraction, entre sculpture et peinture.

Plus qu’une exposition, nous sommes dans son atelier, dans sa sphère créatrice, dans sa tête. On ressent son engagement pour créer une œuvre qui le dépasse, la force vitale qui habite ces corps, la mise à nue de ses tripes.

L’Homme pressé paraît encore plus impressionnant que sur le Grand Canal devant le Palazzo Grassi. Nous le regardons comme un petit enfant face à ses démons du passé, à la fois énigmatique, violent et fragile. La série de peintures à l’huile, charbon et craie, qui l’entoure, sont les reflets de l’âme de l’artiste.


POINTS FAIBLES

Un regret…dans la salle présentant deux grands mood board, nous aurions aimé voir des dessins de l’artiste qui sont dans le sas d’entrée de son atelier à Los Angeles, The Owl Studios.


EN DEUX MOTS

Une plongée dans l’univers d’un des sculpteurs les plus talentueux actuellement.

Pour aller plus loin: Pour ceux qui auront la chance d’aller à Venise pour découvrir la 58e Biennale, ne pas manquer l’exposition à l’Accademia de Baselitz dont les passerelles avec le travail d’Houseago sont prégnantes.

 

L’ARTISTE

Thomas Houseago est né à Leeds, au Royaume-Uni, en 1972. Après des études au Jacob Kramer College de Leeds, il obtient son Bachelor au Central Saint Martins College à Londres, qui pour lui a été « un miracle ayant changé sa vie ». De 1994 à 1996, il vit à Amsterdam et termine ses études à De Ateliers. Sa famille attache une grande importance à l’art (la musique, l’architecture, les arts plastiques).       

Profondément marqué dans sa jeunesse par l’exposition Late Picasso à la Tate Gallery et la performance de Joseph Beuys, Comment expliquer les tableaux à un lièvre mort, son travail s’attache à représenter la présence humaine.

Sa première exposition personnelle a lieu en 2002 à la galerie Xavier Hufkens. Installé depuis 2003 à Los Angeles, il est représenté par le galeriste américain David Kordansky en 2005. La présentation de L’Homme pressé devant le Palazzo Grassi à Venise pendant la Biennale en 2011 lui assure une notoriété internationale. Les galeries Michael Werner et Gagosian le représentent aujourd’hui.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Flautino44
- 27/06/2019 - 18:14
Avec ses tripes...
Il ferait mieux d'utiliser sa tête et ses mains!