En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

06.

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

07.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

01.

People au bord de la crise de nerfs

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Résultats prometteurs

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

il y a 18 min 17 sec
décryptage > Politique
Cohésion

Covid-19 : unité nationale où es-tu ?

il y a 2 heures 10 min
décryptage > France
Ils sont nombreux à être malades

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

il y a 2 heures 53 min
décryptage > Economie
Bulletin

Coronavirus : petit bilan des mesures d’aides aux entreprises et aux salariés

il y a 3 heures 23 min
décryptage > Santé
Plan d'action

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

il y a 4 heures 9 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les dividendes 2020 seront aussi confinés : les dirigeants politiques veillent au grain, par démagogie ou par nécessité

il y a 4 heures 56 min
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 16 heures 49 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 22 heures 36 min
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 23 heures 26 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 1 jour 10 min
pépite vidéo > Politique
Combattre le virus
Hongrie : Viktor Orbán obtient les pleins pouvoirs pour lutter plus efficacement contre le Covid-19
il y a 35 min 6 sec
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Pour une nouvelle gouvernance mondiale

il y a 2 heures 39 min
décryptage > Politique
Schtroumpfs paresseux

Et si les accusateurs du libéralisme essayaient d’abord de comprendre ce dont ils parlent

il y a 3 heures 8 min
décryptage > Politique
Rupture douloureuse

Petit historique des catastrophes politiques vécues par la droite à chaque fois qu’elle a divorcé du libéralisme

il y a 3 heures 40 min
décryptage > Politique
Certitudes

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

il y a 4 heures 34 min
décryptage > Santé
Gestion de crise

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

il y a 5 heures 8 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 21 heures 52 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 22 heures 48 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 1 jour 4 min
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 1 jour 22 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Diplomatie

Visite au Japon : la faible marge de manoeuvre d’Emmanuel Macron dans l’affaire Carlos Ghosn

Publié le 26 juin 2019
Emmanuel Macron est au Japon du mercredi 26 à samedi 29 juin. Durant sa visite, il rencontrera notamment Shinzo Abe.
Emmanuel Dubois de Prisque est chercheur associé à l'Institut Thomas More et co-rédacteur en chef de la revue Monde chinois nouvelle Asie. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Dubois de Prisque
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Dubois de Prisque est chercheur associé à l'Institut Thomas More et co-rédacteur en chef de la revue Monde chinois nouvelle Asie. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Macron est au Japon du mercredi 26 à samedi 29 juin. Durant sa visite, il rencontrera notamment Shinzo Abe.

Atlantico : Même si la presse rapporte qu'il se montrera certainement discret dans le dossier Carlos Ghosn, accusé de malversations financières par la justice nippone, le président français pourrait-il évoquer le cas de l'ancien PDG de Renault et Nissan ? Quel peut être son champ d'action dans ce dossier ? A-t-il intérêt à prendre position ?

Emmanuel Dubois de Prisque : Il est bien sûr probable que la question sera abordée même si cette intervention restera sans doute en effet discrète. Il faut comprendre que les critiques qu'Emmanuel Macron avaient portées contre la rémunération de Carlos Ghosn en 2016, alors qu'il était ministre de l'économie, n'étaient pas tombées dans l'oreille d'un sourd au Japon. Le vote (consultatif) des représentants de l'Etat contre le maintien d'une rémunération de Ghosn a un niveau très élevé avait aussi été remarqué. Tout  cela avait été interprété par Nissan et le système judiciaire japonais comme une sorte de blanc-seing : Ghosn n'était pas vraiment protégé par Paris. 
Mais l'avocat de Ghosn semble avoir choisi la stratégie de la confrontation : une remise en cause brutale du système judiciaire nippon. Quelle peut être l'efficacité d'une intervention politique face à un système qui fait corps et une opinion publique japonaise qui n'éprouve guère aujourd'hui de sympathie pour cet homme d'affaires autrefois adulé. Au Japon non plus, il n'y a pas loin du Capitole à la roche Tarpéienne. 

D'autre part, quelle devrait être l'attitude d'Emmanuel Macron dans le dossier des frictions entre Renault et Nissan ? Dans le dossier de l'offre de fusion Renault-FCA ?

Il y a beaucoup à faire pour consolider l'alliance Renault-Nissan grandement fragilisée par les récents développements. Il y a un manque de confiance flagrant entre les deux acteurs. Renault est soupçonné de vouloir tirer profit de l'alliance pour capter la technologie de Nissan, tout en apportant aujourd'hui trop peu. Depuis de longues années Nissan veut baisser la participation de Renault dans son capital. Ce sera peut-être une des conditions pour qu'un accord Renault-Nissan-FCA soit possible. Pour cela, il faut restaurer la confiance, et ce sommet sera peut-être un (petit) pas vers cela. Mais il ne faut pas oublier que la logique doit être avant tout industrielle.

Le chef de l'État français devrait par ailleurs évoquer de grands dossiers internationaux avec Shinzo Abe, notamment les crises entre les États-Unis et l'Iran, d'un côté, et les tensions commerciales entre Washington et Pékin, de l'autre. Quelle devrait être la position d'Emmanuel Macron sur ces deux sujets ?

Pour ce qui concerne le dossier iranien, on espère bien sûr que le président français et le PM japonais seront en mesure de coordonner leur action et de proposer leurs bons offices dans le cadre du sommet du G20 qui commence vendredi. Le Japon et les pays de l'UE ont intérêt bien sûr à ce que la tension baisse entre les Etats-Unis et l'Iran. Abe Shinzo s'est rendu à Téhéran il y a deux semaines sans que sa visite ne porte véritablement de fruits semble-t-il. Si Tokyo parle avec Téhéran, il n'est pas certain qu'il soit en mesure de l'influencer. Il en va de même aujourd'hui avec Washington.
Sur le dossier des tensions commerciales, Japonais et Français sont dans la position de spectateurs qui redoutent qu'on leur demande de sauter dans l'arène et de prendre position. Même si bien sûr, Tokyo et Paris partagent la plupart des griefs de l'administration américaine à l'encontre de Pékin, il est plus confortable pour les uns et les autres paraître ne pas choisir entre deux protagonistes qui sont aussi les deux principaux clients des Japonais et des Européens.  Est-ce une position viable sur le long terme? C'est peu probable. 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

06.

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

07.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

01.

People au bord de la crise de nerfs

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires