En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

07.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 31 min 31 sec
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 1 heure 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 1 heure 55 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 4 heures 6 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 4 heures 50 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 6 heures 19 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 6 heures 51 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 7 heures 59 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 8 heures 22 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 8 heures 51 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 55 min 27 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 1 heure 41 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 2 heures 38 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 4 heures 38 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 6 heures 9 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 6 heures 21 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 7 heures 54 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 8 heures 9 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 8 heures 30 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 8 heures 56 min
© Crédit Fabienne Rappeneau
© Crédit Fabienne Rappeneau
Atlanti-Culture

"Et réciproquement" de Pierre Dac et Francis Blanche : quel duo !

Publié le 13 juin 2019
Les textes de Pierre Dac et Francis Blanche ont déjà fait la joie d'au moins trois générations. Et ils restent toujours, pour la plupart, aussi percutants, même utilisés par d'autres, dont on salue, au passage, le culot et le talent.
Charles-Édouard Aubry pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Charles-Édouard Aubry est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les textes de Pierre Dac et Francis Blanche ont déjà fait la joie d'au moins trois générations. Et ils restent toujours, pour la plupart, aussi percutants, même utilisés par d'autres, dont on salue, au passage, le culot et le talent.

SPECTACLE

Et réciproquement, de Pierre Dac et Francis Blanche

Mise en scène: Etienne Rattier

Interprété par Etienne Rattier, Sophie-Anne Lecesne et Igor Koumpan

 

INFORMATIONS

Théâtre de la Contrescarpe

5 rue Blainville, 75005 Paris

Jusqu’au 30 juin

Durée : 1h15

Réservations : 01 42 01 81 88

 

RECOMMANDATION

           EXCELLENT

 

 

THEME

Pierre Dac et Francis Blanche, unis par une franche amitié à la ville et une forte complicité à la scène, ont été plus que prolixes, écrivant pour la radio ou la presse. Ils ont fait le lien entre l’humour d’avant-guerre et l’humour moderne en réalisant faux reportages, fausses pubs, canulars téléphoniques, émissions de radio décalées, sketches, parodies …

Le spectacle est un montage de ces textes, un patchwork revendiqué par le metteur en scène, Etienne Rattier. Il met en valeur leur univers loufoque et déjanté, qui compte aujourd’hui parmi ses héritiers aussi bien les Nuls que les Inconnus ou Jean-Yves Lafesse.

 

POINTS FORTS

Même si l’humour est totalement débridé, le spectacle garde une certaine cohérence : les années 50 et leur esthétique. On retrouve tout une époque, celle de l’après-guerre et du progrès naissant. Ancré dans un autre temps, la modernité du spectacle est encore plus flagrante. On a le sentiment d’assister en direct à une vraie émission de radio, menée tambour battant. Cet environnement si familier aux deux auteurs – acteurs autorise toutes les libertés tout en restant fidèle au cadre qui les a vus naître.

« La brigade des nurses », la pub pour les slips « éminence grise », la chanson « le parti d’en rire » sur l’air du Boléro de Ravel, les morceaux de bravoure s’enchaînent à toute vitesse … Puisant parmi des centaines d’émissions, c’est leur substantifique (os à) moelle que le montage proposé permet de retrouver. Et derrière la loufoquerie et la dérision, la poésie et l’émotion pointent le bout du nez.

Le metteur en scène a choisi de ne pas identifier les personnages de Pierre Dac et Francis Blanche en les faisant jouer par des acteurs. A la place, c’est un trio parfaitement huilé qui s’accapare rôles et répliques. Le spectacle est dynamique, porté par des comédiens très investis qui interprètent à tour de rôle des journalistes, des chanteurs, des policiers, des tragédiens … avec un égal bonheur.

 

POINTS FAIBLES

Tout n’a pas parfaitement bien vieilli même si l’ensemble est très fidèle à leur œuvre. Les plus nostalgiques regretterons peut-être de ne pas voir leur fameux sketch du Sâr Rabindranath Duval …

 

 

EN DEUX MOTS

Pour ceux qui sont sensibles à cet univers, Pierre Dac a écrit deux romans : « Du côté d’ailleurs », dans lequel il décrit un monde futuriste, sous couvert d’enquête policière. Derrière la farce se cache une vraie réflexion sur l’avenir.

« Les pédicures de l’âme » est au contraire un vrai roman de terroir, mais toujours avec cet esprit loufoque et farfelu.

 

 

UN EXTRAIT

« Si vous n’aimez pas les cercueils, on vous fera monter de la bière »

 

 

LES AUTEURS

Pierre Dac fut successivement :

- Chansonnier, dans les années 30 et créateur du journal « L’Os à moelle ».

- Une figure de la Résistance et la voix de la France libre après 43, sur la BBC.

- Le concepteur et animateur des feuilletons radiophoniques « Signé Furax » et « Bons baisers de partout », suivis par la France entière.

- Un éphémère candidat à la Présidence de la République, en 1965, avant de se retirer, à la demande de l’Elysée.

- La moitié du duo qu’il forma avec Francis Blanche, dont nous parlerons une prochaine fois …

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires