En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 2 heures 30 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 5 heures 31 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 6 heures 22 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 7 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 9 heures 39 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 10 heures 33 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 11 heures 49 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 12 heures 30 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 13 heures 1 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 13 heures 34 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 2 heures 55 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 5 heures 57 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 7 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 9 heures 25 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 9 heures 58 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 11 heures 24 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 12 heures 25 sec
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 12 heures 57 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 13 heures 30 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 13 heures 52 min
© Simon Gosselin
© Simon Gosselin
Atlanti-culture

"Cataract Valley" de Marie Rémond : l'amour vache entre sœurs. Bien joué mais pas palpitant

Publié le 06 juin 2019
Yolène Bahu pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yolène Bahu est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

THEATRE
CATARACT VALLEY
De: Marie Rémond
D’après Camp Cataract de Jane Bowles
Mise en scène: Marie Rémond et Thomas Quillardet
Avec: Caroline Arrouas, Caroline Darchen, Laurent Ménoret et Marie Rémond
Durée 1h30

 

INFORMATIONS
Théâtre de l’Europe- Odéon, salle Berthier.
1 Rue André-Suarès, 75017  Paris
Jusqu’au 17 juin
du mardi au samedi 20h, dimanche 15h 
Réservations : 33 1 44 85 40 40

 

RECOMMANDATION 
          BON
 

THEME 
Cataract Valley est tiré d'une nouvelle de l'Américaine Jane Bowles, mettant en scène les rapports complexes, entre amour et haine, de trois sœurs, toutes aussi névrosées.

Harriet est partie depuis plusieurs semaines dans un camp de vacances en forêt, où elle s'est fait de nouveaux amis qui ne l’a connaissent que peu, et cherche à se ressourcer pour calmer ses crises nerveuses que son quotidien auprès des ses sœurs, avec qui elle vit habituellement, exacerbe.

On comprend mieux sa fuite lorsque on se retrouve dans leur appartement commun, où son aîné « s’hystérise » en ne comprenant pas les réactions de ses sœurs, tout en essayant de paraître « normale» avec un travail et un mari; et où la cadette, soumise et manifestement perturbée, qui se persuade que leurs habitudes familiales bancales sont plaisantes, craint que l’escapade d’Harriet s’éternise en voyant ses lettres qui lui sont adressées rester sans réponses. Cette dernière va alors décider de débarquer à Cataract Camp, où se trouve Harriet, sans prévenir!


POINTS FORTS

Le décor est particulièrement réussi. Nous sommes à Cataract Valley... Même l’odeur des pins de la forêt envahit la salle. De plus, la scénographie a été intelligemment pensée de telle sorte que l'action se déroule dans plusieurs lieux à la fois : la cabane en bois d'Harriet, l'appartement des sœurs en ville, la forêt, le bord d’une cascade.

Cette pièce est une bonne illustration des tensions familiales pouvant exister parfois: des personnes qui s’aiment mais s’insupportent également.


POINTS FAIBLES
Cette pièce ne m’est pas apparue comme étant palpitante. L’histoire des ces sœurs n’est pas particulièrement fascinante. Les rebondissements sont rares. Les quelques notes d’humour parsemées dans le texte sont bienvenues, mais restent en nombre insuffisant.

 

EN  DEUX MOTS

La pièce pourrait être très ennuyeuse, mais elle est heureusement portée par des comédiens qui parviennent parfaitement à se fondre dans la peau de névrosés et à recréer le malaise qui peut naître des non-dits familiaux, face à des personnes qui tentent d’apparaître comme étant « normales » dans un monde qui est pourtant manifestement inadapté à leurs angoisses.

 

UN EXTRAIT
Harriet: "  Tout d’abord, je compte venir ici plusieurs années de suite… Combien, je n’en suis pas encore sûre, mais assez longtemps pour que cela puisse passer pour des racines… Je veux dire des racines naturelles de l’enfance, de la famille… Assez pour que je puisse me dire : Camp Cataract,c’est l’habitude, c’est la vie - et non l’évasion. L’habitude, c’est convenable et décent ; l’évasion ne l’est pas".

 

L’AUTEUR 
Marie Rémond, actrice et metteuse en scène, a suivi la classe libre du Cours Florent puis s’est formée au Théâtre National de Strasbourg.

Elle a reçu en 2015 le Molière de la révélation théâtrale pour son rôle dans Yvonne Princesse de Bourgogne mis en scène par Jacques Vincey.

Avec Clément Bresson et Sébastien Pouderoux, elle crée deux pièces de théâtre : André, puis Vers Wanda.

En 2015, elle adapte et met en scène en compagnie de Sébastien Pouderoux Comme une pierre qui... de Greil Marcus.

Parallèlement à sa carrière de metteuse en scène, elle joue également au cinéma et au théâtre.

En 2019, Marie Rémond crée Le voyage de G. Mastorna à la Comédie française, d'après le film non réalisé de Federico Fellini.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires