En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

05.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

06.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

07.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Libéralisation ?

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

il y a 47 min 19 sec
décryptage > Science
Etrange...

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

il y a 2 heures 44 min
décryptage > Politique
Info ou intox ?

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

il y a 3 heures 6 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 17 heures 49 min
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 19 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 20 heures 8 min
décryptage > Economie
Grande fierté

L’Italie n’a pas inventé les pâtes, mais a su préserver sa sauce bien mieux que la France. Connaissez-vous vraiment l’Italie ?

il y a 20 heures 25 min
pépites > Faits divers
Drame
Toulouse : un pont s’effondre, un mort et cinq blessés
il y a 21 heures 47 min
décryptage > Economie
"Impeachable" or not "impeachable" ?

Etats-Unis : pour les marchés financiers, Donald Trump n’est pas « impeachable »

il y a 22 heures 36 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Quand le parti conservateur britannique redevient un parti de droite

il y a 22 heures 51 min
décryptage > Economie
Tout ça pour ça

Vote du PLF 2020 : 3 mois de débats pour presque rien (de nouveau)

il y a 51 min 33 sec
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 3 heures 1 min
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 17 heures 7 min
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 19 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 19 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sans la liberté" de François Sureau : La liberté a déjà disparu

il y a 20 heures 23 min
pépite vidéo > Politique
Bougeotte
Edouard Philippe assure que sa volonté de transformer le pays reste "intacte"
il y a 21 heures 45 min
décryptage > Economie
Combat profond

Huile de palme : comment le gouvernement profond combat l’écologie

il y a 22 heures 29 min
décryptage > Economie
Choc

Ce choc de gestion de l’Etat sans lequel la crise ouverte par les Gilets jaunes ne se refermera pas

il y a 22 heures 43 min
pépites > Politique
Réformons !
Edouard Philippe : la "volonté de "transformer" la France reste intacte dans les rangs de l'exécutif
il y a 22 heures 57 min
Atlanti-Culture

"L'incroyable rencontre Antoine Vitez - Jean-Paul II" de Jean-Philippe Mestre: une formidable leçon d'humanisme

Publié le 03 juin 2019
Apparemment tout ou presque aurait pu opposer Antoine Vitez et Jean-Paul II, hormis leur passion commune du théâtre. Et pourtant, lorsqu'ils se sont rencontrés, ensemble ils ont refait le monde dans un extraordinaire esprit de compréhension mutuelle. A méditer.
Laurent Stalla-Bourdillon, 45 ans, est actuellement curé de la Basilique de Sainte Clotilde (7e) et directeur du Service Pastoral d'Études Politiques (SPEP), enseignant au Collège des Bernardins et à l'Institut Supérieur de Formation de l'...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Stalla-Bourdillon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Stalla-Bourdillon, 45 ans, est actuellement curé de la Basilique de Sainte Clotilde (7e) et directeur du Service Pastoral d'Études Politiques (SPEP), enseignant au Collège des Bernardins et à l'Institut Supérieur de Formation de l'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Apparemment tout ou presque aurait pu opposer Antoine Vitez et Jean-Paul II, hormis leur passion commune du théâtre. Et pourtant, lorsqu'ils se sont rencontrés, ensemble ils ont refait le monde dans un extraordinaire esprit de compréhension mutuelle. A méditer.

THEATRE 

L’INCROYABLE RENCONTRE

ANTOINE VITEZ – JEAN-PAUL II

De Jean-Philippe Mestre

Mise en scène: Pascal Vitiello

Direction Musicale Julien Mouchel

Avec Michel Bompoil et Bernard Lanneau

 

INFOS & RÉSERVATION
Lucernaire

53 rue Notre-Dame-des-Champs 75006 Paris

Réservations : 01 45 44 57 34/http://www.lucernaire.fr
Jusqu'au au 30 juin
Du mardi au samedi à 18h30 et le dimanche à 15h


 

RECOMMANDATION

           EXCELLENT

 


THÈME

A la faveur d’une représentation privée du Mystère de la Charité de Jeanne d’Arc de Charles Péguy devant le Pape Jean-Paul II, dans les jardins de Castelgandolfo en 1988, Antoine Vitez, Administrateur général de la Comédie Française découvre en Jean-Paul II un amoureux du théâtre. Il s’en suit une magnifique rencontre, faite de confrontations, de méditations, d’objections et de critiques, mais toujours pour aller plus avant sur le chemin de la quête qui habite ces deux personnalités éminentes.

Leur vision respective du théâtre ouvre une porte sur leur intériorité et leur interprétation du monde. S’il semble que les hommes soient les acteurs du projet de Dieu pour l’un, l’autre interroge la lâcheté des chrétiens sur la scène du monde. Tandis qu’un chercheur de la vérité se dévoile dans l’athée, un amoureux de la puissance du théâtre paraît dans le Pontife.

En quatre actes, leurs regards sur le monde se confrontent et font apparaître un troisième personnage : l’amitié, fruit du dialogue. Elle leur permet d’évoquer jusqu’aux souvenirs intimes de leur père respectif. L'invisible et omniprésente amitié  se dévoile dans les répliques vives et cordiales si bien que les deux personnages savent avoir besoin l’un de l’autre pour avancer sur leur propre chemin.

 

POINTS FORTS

- Deux très brillants acteurs en Pascal Lanneau et Michel Bompoil, dans un intense face-à-face.

- L’actualité de la pièce pour croyants et non-croyants : l’importance sinon l’urgence du dialogue entre points de vue opposés et l’actualité de la réforme de l’Eglise, savamment interrogée par Antoine Vitez.

- Une pièce exigeante par ses thèmes et l’intensité des répliques : une pièce qui fait du bien à une époque qui peine sur les chemins de la pensée.

- La richesse des thèmes : de la science au progrès, de la souffrance à la mort, de la dignité de l’homme à sa destinée, tous les thèmes essentiels sont abordés.

- Michel Bompoil incarne Antoine Vitez avec brio, maniant un verbe percutant et limpide.

 

POINTS FAIBLES

- Un léger regret dans la tonalité « pontifiante » et injonctive du Pape qu’incarne Bernard Lanneau.

 

EN DEUX MOTS 

Une plongée au cœur d’une riche conversation, d’où jaillissent le plaisir de confronter les points de vue et l’estime des convictions de l’autre. Deux amoureux du théâtre que tout semble opposer, Antoine Vitez, athée et communiste, et le Pape Jean-Paul II entrent ainsi en amitié par le beau chemin du dialogue. Une conversation virtuelle dont les répliques s’inspirent des écrits des deux personnages. « Ne doutez-vous jamais ? » demande Antoine Vitez. « De moi souvent, de ma tâche jamais » lui répond Jean-Paul II. 

Cette touchante rencontre entre deux serviteurs de la parole, s’achève sur une heureuse harmonie. Oui, la volonté de Dieu habite les théâtres du monde...

 

L'AUTEUR

Jean-Philippe Mestre est l'auteur de romans, de chroniques, et de pièces de théâtre. Il a été grand reporter et éditorialiste et critique dramatique au Progrès de Lyon et expert théâtral à la DRAC Rhône-Alpes. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

05.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

06.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

07.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires