En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Valéry Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

02.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

03.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

04.

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

05.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

06.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

07.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

06.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

ça vient d'être publié
pépites > Media
Déprogrammation
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décide de reporter son entretien à Brut de 24 heures
il y a 19 min 28 sec
pépites > Europe
Grisbi
L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance
il y a 48 min 22 sec
pépites > Politique
Hommage du chef de l’Etat
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron s'exprimera à 20 heures pour lui rendre hommage
il y a 1 heure 33 min
pépite vidéo > Politique
Hommage
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez les cinq moments-clés de sa vie politique
il y a 3 heures 26 min
décryptage > Justice
Suites judiciaires

Attaque contre un producteur de rap : mais à quoi servira vraiment l'emprisonnement de deux des quatre policiers violents ?

il y a 4 heures 6 min
décryptage > France
Ministre de l'Intérieur

Petit monde parisien contre M. et Mme Toutlemonde en province : l’opinion se construit-elle vraiment comme le défend Gérald Darmanin ?

il y a 4 heures 41 min
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 5 heures 46 min
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 5 heures 55 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 6 heures 16 min
décryptage > Politique
VGE

Valéry Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 6 heures 29 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Sarkozy coache Darmanin, Macron tance ses ministres; Hidalgo n’a aucune ambition mais un sens du devoir pour la France; Le Point s’inquiète des milliards de l’argent magique du Covid, Marianne des vaccins
il y a 34 min 18 sec
pépites > Santé
Campagnes de tests
L'Assemblée nationale se prononce en faveur du dépistage systématique du Covid-19
il y a 1 heure 5 min
décryptage > France
Conseil supérieur de l’audiovisuel

Contrôle de l’accès au porno des mineurs : le CSA étale son inculture technique

il y a 3 heures 2 min
décryptage > France
Gardiens de la paix

Police, une institution à bout de souffle… républicain ?

il y a 3 heures 52 min
décryptage > Science
Recherche scientifique

Cette découverte du programme d’intelligence artificielle de Google qui révolutionne la biologie et la médecine

il y a 4 heures 14 min
décryptage > Europe
Vision européenne

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

il y a 5 heures 18 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 5 heures 49 min
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 6 heures 14 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 6 heures 24 min
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 15 heures 34 min
Spectacle

Laurène Boulitrop : Charlotte. Poignant et pudique mais trop "travaillé" et manquant parfois de naturel

Publié le 28 mai 2019
Sans lourdeur et sans « discours », le texte montre comment se construit une personnalité artistique dans un rapport à soi d’autant plus tourmenté que le monde ne tourne pas rond. Certains jugeront la théâtralité de ce spectacle un peu austère et forcée et s’y ennuieront parfois.
Anne-Claude Ambroise-Rendu pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anne-Claude Ambroise-Rendu est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sans lourdeur et sans « discours », le texte montre comment se construit une personnalité artistique dans un rapport à soi d’autant plus tourmenté que le monde ne tourne pas rond. Certains jugeront la théâtralité de ce spectacle un peu austère et forcée et s’y ennuieront parfois.

VU PAR ANNE-CLAUDE AMBROISE-RENDU

 

ONE WOMAN SHOW

LAURENE BOULITROP: CHARLOTTE

Texte : David Foenkinos

mise en scène: Laurène Boulitrop

Musique : Thoj

 

INFORMATIONS

Manufacture des Abbesses

 7 rue Véron, 75018, Paris

RÉSERVATIONS : 01 42 33 42 03/resa@manufacturedesabbesses.com

Jusqu’au 29 juin.

Le jeudi et le samedià 19h.

Relâche exceptionnelle le 8 juin.

 

 

RECOMMANDATION 

            A LA RIGUEUR

 

THEME

Charlotte, une jeune juive allemande, raconte son enfance berlinoise, marquée par la mort de sa mère, son exclusion du lycée à la suite des mesures antijuives prises par les nazis, son admission exceptionnelle à l’Ecole des Beaux-Arts et l’histoire d’amour intense et singulière qu’elle vit avec Albert. 

Artiste, parce que l’art permet de se cacher et « abrite de la haine », Charlotte est cependant vaincue par les persécutions qui touchent les juifs. Répondant à l’insistance de son père, un médecin exclu de l’université et miraculeusement libéré de son emprisonnement, elle finit par fuir Berlin pour se réfugier chez ses grands-parents, dans le sud de la France. C’est là que la tragédie familiale lui est révélée.

 

POINTS FORTS

-       Un texte en forme de complainte essoufflée, économe  et vibrant. En choisissant de mettre l’accent sur les années berlinoises de l’enfant puis de la jeune fille, le moment où elle sait à peine qu’elle est artiste, plutôt que sur ses années françaises et le drame final, celui de son assassinat à Auschwitz en octobre 1943 (qui n’est pas même évoqué), le spectacle se concentre sur la naissance et la formation d’une artiste.

-       Une mise en scène sobre jusqu’à l’épure qui joue tout entière sur des voilages agités par un souffle d’air et des jeux de lumière et de musique subtils.

 

POINTS FAIBLES

Le jeu très travaillé de Laurène Boulitrop, censé « donner un corps et une voix » à l’intériorité tourmentée et artiste d’un personnage et en communiquer l’intensité, peut ne pas convaincre. Le corps raide de la jeune femme, aux articulations verrouillées, ses mains inutiles, son buste tendu et tressautant, sa diction en forme de mélopée soulignent excessivement, en les artificialisant, les tourments du personnage. Au final, ce parti pris de comédienne-metteure en scène écrase le récit, neutralise l’émotion et le spectateur se prend à rêver d’une interprétation plus déliée, plus naturelle et au total plus légère.

 

EN DEUX MOTS

-       Un seule en scène poignant et pudique et, mieux que cela, d’une intégrité esthétique et historique remarquable. En contant la jeunesse de l’artiste peintre juive allemande Charlotte Salomon, le spectacle mêle la tragédie historique aux drames familiaux et amoureux. Sans lourdeur et sans « discours », le texte montre comment se construit une personnalité artistique dans un rapport à soi d’autant plus tourmenté que le monde ne tourne pas rond. Certains jugeront la théâtralité de ce spectacle, qui peut fonctionner en dyptique avec Clouée au sol, un peu austère et forcée et s’y ennuieront parfois. D’autres apprécieront le choix de Laurène Boulitrop qui, renonçant à évoquer la maturité et la mort de son personnage a le mérite de renoncer ainsi à faire des phrases sur Auschwitz, mérite que n’a pas le roman.

 

UN EXTRAIT

Ou plutôt deux:

  • "Ma précision, c’est la mémoire du cœur".
  • "Le suicide est une mort qu’on ne donne pas à l’ennemi".

 

L'AUTEUR

Principalement romancier et dramaturge, mais aussi scénariste et réalisateur, David Foenkinos est l’auteur de 15 romans traduits en plus de quarante langues. En 2014, Charlotte, récit évoquant le destin tragique de l’artiste Charlotte Salomon est le roman le plus vendu en France et obtient le prix Renaudot et le prix Goncourt des Lycéens 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires