En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Reuters
Allergies
Apo(llen)calypse : pourquoi le dérèglement climatique est une très mauvaise nouvelle pour les allergiques
Publié le 26 mai 2019
L'élévation des températures moyennes augmente-t-elle la quantité de pollen dans l'air ? Y a-t-il un lien direct entre le changement climatique et le nombre d'allergies au pollen diagnostiquées dans le monde ?
Le Dr Sophie Silcret-Grieu est allergologue à l'Hôpital Trousseau - Centre de l'asthme et des allergies, à Paris. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Dr Pierre Souvet, cardiologue, est le président de l'Association santé environnement France (ASEF). Il travaille en collaboration avec l'observatoire atmosphérique du Ballon de Paris.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dr Sophie Silcret-Grieu
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Dr Sophie Silcret-Grieu est allergologue à l'Hôpital Trousseau - Centre de l'asthme et des allergies, à Paris. 
Voir la bio
Pierre Souvet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Dr Pierre Souvet, cardiologue, est le président de l'Association santé environnement France (ASEF). Il travaille en collaboration avec l'observatoire atmosphérique du Ballon de Paris.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'élévation des températures moyennes augmente-t-elle la quantité de pollen dans l'air ? Y a-t-il un lien direct entre le changement climatique et le nombre d'allergies au pollen diagnostiquées dans le monde ?

Atlantico.fr : Pour quelles raisons l'élévation des températures moyennes augmente-t-elle la quantité de pollen dans l'air ? 

Dr Sophie Silcret-Grieu : L’élévation des températures provoque une modification sensible des saisons polliniques, par exemple, la période de pollinisation de certains arbres est plus précoce, la durée de la pollinisation peut être allongée, et l’augmentation de la température accroit la quantité de pollens libérés dans l’air ambiant. L’inhalation d’une plus grande quantité de pollen par des personnes sensibilisées provoque plus de symptômes pendant le printemps (parfois dès la fin de l’hiver et tout l’été) A ces phénomènes s’ajoutent une modification de la nature des pollens, en raison de la température et des polluants, qui ont un effet amplificateur sur le pouvoir allergisant des pollens. 

Dr Pierre Souvet : La question n’est pas tant l’augmentation des températures que celui du CO² qui augmente la quantité de pollen rejeté et la durée de la pollinisation. La hausse des températures étant liée à celle du CO², c’est pourquoi réchauffement et pollinisation sont liés. L’exemple de l’ambroisie est frappant. La quantité de pollen sécrété par l’ambroisie a littéralement explosé depuis que la quantité de CO² dans l’atmosphère augmente.

Y a-t-il un lien direct entre le changement climatique et le nombre d'allergies au pollen diagnostiquées dans le monde ?

Dr Sophie Silcret-Grieu : Le lien ne fait pas de doute, mais il est sans doute complexe. L’augmentation des allergies aux pollens est aussi le fait d’une modification du comportement immunitaire des populations dans les pays industrialisés, avec une augmentation de la prédisposition à développer des allergies, pas seulement au pollen mais pour l’ensemble des allergènes respiratoires et alimentaires. Le changement climatique agit en particulier sur les allergies polliniques en augmentant la quantité de pollen et en modifiant leur structure. Le développement (volontaire ou non) de nouvelles espèces végétales dans des régions où elles étaient absentes ou peu représentées est aussi un facteur aggravant, par exemple la plantation massive de bouleau dans le Nord de l’Europe, ou de cyprès dans le Sud a provoqué une explosion des allergies à ces espèces. 

Dr Pierre Souvet : Oui clairement. Tout d’abord le fait qu’il y ait plus de pollen dans l’atmosphère et plus longtemps est un facteur majeur.

Ensuite, le pollen est véhiculé par les particules. Puisqu’il y a plus de pollution atmosphérique, les particules fines transportent davantage le pollen. Les particules fines ont la particularité de transporter tout type de choses : les pesticides, les métaux, les hydrocarbures et le pollen.

Ainsi d’une part le pollen reste davantage en suspension dans l’air, d’autre part la pollution de l’air va provoquer une inflammation du système ORL et du système pulmonaire. Cette inflammation va permettre au pollen de trouver un champ beaucoup plus propice à la production d’un effet négatif. L’allergie va donc s’exprimer bien plus violemment.

Quelles sont les autres causes de l'augmentation des allergies au pollen ?

Dr Sophie Silcret-Grieu : La pollution est un facteur aggravant, outre son lien avec le changement climatique, la pollution provoque un état irritatif des muqueuses respiratoires qui les rend plus vulnérable à l’action allergisante des pollens. Les polluants ont aussi un effet sur les grains de pollens, en érodant leur paroi, les polluants augmentent le contact avec les protéines allergisantes contenues dans les grains de pollens. Ainsi, un pollen pollué est plus allergisant. 
L’augmentation globale de la population allergique, passée en quelques décennies de 10 à presque 30% de la population explique que le nombre d’allergiques au pollen ait considérablement augmenté.

Comme les autres allergies, les allergies aux pollens sont devenues plus nombreuses, plus sévères, et sont souvent associées à des allergies alimentaires (les allergies croisées) très handicapantes. Sur le plan respiratoire, ces allergies peuvent provoquer des asthmes parfois sévères. Cela nécessite un bilan allergologique pour permettre une prise en charge et un traitement spécifique.

Dr Pierre Souvet : Le réchauffement climatique est le phénomène de cette hausse. Le CO² joue dans l’augmentation de la quantité de pollen, et dans la hausse des températures, qui accentue elle-même la durée de la pollinisation.

Il est cependant possible d’atténuer certains de ces effets. Par exemple, nous sommes confrontés à une politique d’augmentation d’espaces verts dans les villes dans un souci de bien-être social et de lutte contre le réchauffement climatique. Mais il ne faut pas le faire n’importe comment ! Il faut varier les espèces et utiliser surtout celles qui ont un faible potentiel allergique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
02.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
05.
Renault-Nissan-Fiat Chrysler : le mariage à trois est possible à condition d’éviter trois enterrements
06.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
07.
Nominations européennes : le bras de fer entamé par Emmanuel Macron avec l’Allemagne peut-il aboutir ?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
05.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 27/05/2019 - 15:09
Ce qui devrait rassurer les écologistes
est que nous allons toujours pouvoir mourir de mort naturelle.
gwirioné
- 27/05/2019 - 00:05
Pour les allergiques au "réchauffement"
Allons éternuer ensemble sur le site de ré-information
https://www.climato-realistes.fr/
et inutile d'apporter des mouchoirs!
pierre marie
- 26/05/2019 - 11:29
Fichu "dérèglement climatique", responsable de tout.
Il ne se passe pas de jour sans que des spécialistes annonce l'apocalypse climatique. VITE VITE restreignons nos libertés, payons de nouvelles taxes et votons bien
La planète est divine et la liste écolo aux européennes, ses prêtres....