En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
Atlanti-Culture
Opening Night:Une performance d'Adjani, mais pas seulement...
Publié le 21 mai 2019
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Véronique Roland pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

VU PAR VERONIQUE ROLAND

 

THEATRE

OPENING NIGHT

d’après le scénario de John CASSAVETES (traduction : Daniel Loayza)

Mise en scène : Cyril TESTE

Avec : Isabelle ADJANI, , Morgan LLOYD SICARD, Frédéric PIERROT, et la participation de Zoé ADJANI

 

INFORMATIONS

Les Bouffes du Nord, jusqu'au 26 mai, puis en tournée nationale.

 37 bis, Bd de La Chapelle — 75010 Paris

Réservations http://www.aparteweb.com/ 01 46 07 34 50

 

RECOMMANDATION

           EXCELLENT

 

THEME

La veille de la Première, Myrtle Gordon, actrice célèbre, répète indéfiniment la même scène avec son partenaire et son metteur en scène, exaspérés, sans réussir à trouver le ton qu’elle veut donner à son personnage. Tout le monde est sur les charbons ardents, d’autant que Myrtle est bouleversée : une jeune fille, admiratrice passionnée, vient de mourir en essayant de lui arracher un autographe. Myrtle se reconnaît dans cette jeune fille qui lui rappelle qu’elle s’est peut-être perdue de vue. De plus en plus confuse, tant sur scène que mentalement, l’actrice croit trouver dans l’alcool le moyen et de jouer et de chasser l’angoisse. Mais va-t-elle pouvoir entrer sur le plateau le jour de la Première, ou restera-t-elle définitivement en coulisses ?

POINTS FORTS

-        Même si on l’attend dans ce genre de rôle, Isabelle Adjani est extraordinaire et comble ses admirateurs par sa performance. Plus frêle mais pas moins tragique et humaine que Gena Rowlands dans le film de Cassavetes dont est inspirée la pièce, elle mène son personnage de la simple fragilité à la névrose hallucinée avec un sens incroyable de la progression dramatique.

-        Le spectateur ne lâche jamais. Du début à la fin, on est sollicité par la multiplicité des moyens utilisés : les acteurs, bien sûr, sur le plateau, mais aussi l’écran sur lequel sont simultanément et continuellement projetés des scènes ou des désaccords qui se poursuivent en coulisses, ainsi que des gros plans des acteurs filmés pendant qu’ils jouent par un cameraman qui les traque sur la scène. Les amateurs de Cassavetes adoreront retrouver les mouvements de caméra et les plans serrés de ses films.

POINTS FAIBLES

Je n’en vois aucun. Mais il s’agit d’une performance plus que d’une pièce de théâtre. Les inconditionnels de théâtre classique pourront passer leur chemin.

EN DEUX MOTS

Une réussite ! La confusion voulue entre cinéma et théâtre, la circulation entre coulisses et plateau, créent un tourbillon qui reflète l’état vacillant d’une actrice en peine crise et d’une pièce qui ne réussit pas à se monter. La répétition indéfinie de la même scène, loin de lasser, fascine et rappelle que jouer un rôle se construit. Tout est convaincant, et loin d’être la simple performance conceptuelle décrite parfois dans la presse, Opening Night est une véritable expérience humaine, tant au plan du processus de création, que de l’histoire racontée. 

Il faut saluer le talent de Frédéric Pierrot et Morgan Lloyd Sicard qui ne faiblissent jamais face une Isabelle Adjani surdouée.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
02.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
03.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
04.
Semaine de canicule : ces erreurs qui vous feront encore plus ressentir la chaleur alors que vous cherchiez l’inverse
05.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
06.
Pourquoi l’influence de Melania Trump sur son mari dépasse de loin ce qu’on en voit
07.
« L'homme-arbre » demande à être amputé
01.
La fuite des cerveaux, une réalité?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
02.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
05.
Nominations européennes: le jeu dangereux d’Emmanuel Macron face à l’Allemagne
06.
Indignez-vous… en permanence ! Stéphane Hessel et Twitter ont-il étranglé la démocratie ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires