En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

03.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

04.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

05.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

06.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

07.

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

ça vient d'être publié
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 53 min 15 sec
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 4 heures 5 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 4 heures 40 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 5 heures 1 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

il y a 5 heures 55 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 6 heures 38 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 7 heures 26 min
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 7 heures 51 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Trump ou Biden : les deux candidats ont un seul et même remède pour sauver l’économie, endetter l’Amérique

il y a 7 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 21 heures 47 min
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 1 heure 39 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 4 heures 14 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 4 heures 57 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 5 heures 34 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 6 heures 10 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 7 heures 1 min
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 7 heures 44 min
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 7 heures 54 min
décryptage > Economie
Mesures d'urgence

Sommet social : et s’il y avait une seule réforme à faire par ces temps de pandémie, laquelle serait-elle ?

il y a 8 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 22 heures 1 min
Atlanti-Culture

'Les parias chez Victor Hugo" : Un combat qui prend aux tripes

Publié le 20 mai 2019
A partir de quatre personnages de Victor Hugo, Pierrette Dupoyet réussit à embarquer totalement les spectateurs dans une évocation bouleversante du combat des parias d'hier et d'aujourd'hui pour la dignité.
Françoise Boursin pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Françoise Boursin  est chroniqueuse pour le site Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A partir de quatre personnages de Victor Hugo, Pierrette Dupoyet réussit à embarquer totalement les spectateurs dans une évocation bouleversante du combat des parias d'hier et d'aujourd'hui pour la dignité.

VU PAR FRANCOISE BOURSIN

 

ONE WOMAN SHOW

PIERRETTE DUPOYET: LES PARIAS CHEZ VICTOR HUGO

Mise en scène: Pierrette Dupoyet

 

INFORMATIONS

Théâtre de la Contrescarpe

5 rue Blainville

75 005 Paris

Durée: 1h10

le dimanche à 15h.

ATTENTION: DERNIERE, le 26 MAI

Réservations: 01 42 01 81 88

Tarifs: de 12 à 26 euros

 

RECOMMANDATION

         EN PRIORITE

 

THEME

Un parallèle entre des personnages du XIXème siècle décrits par Victor Hugo et les parias d’aujourd’hui. Pour l’origine de ces quatre personnages, Fantine et Jean Valjean viennent des « Misérables" (1862), Claude Gueux du roman du même nom(1834), et Gwynplaine de « L’homme qui rit » (1869). Pierrette Dupoyet établit une passerelle entre ces exclus, avec leur combat pour la dignité et le regard que porte sur eux la société, d’une part, et la situation aujourd’hui, exprimée à la fin de la pièce, mais aussi par flash à l’intérieur de chacun des parties qui présentent les quatre personnages.C’est bien un combat pour la dignité, qui traverse les siècles.

La pièce a été jouée dans le monde entier (Liban, Emirats Arabes Unis, Seychelles, USA, Turquie, Haïti, Madagascar, Allemagne, Azerbaïdjan, Comores, Ile Maurice, La réunion, Bangladesh), elle promeut un thème éternel et mondial à travers un auteur mondialement connu, Victor Hugo.

 

POINTS FORTS

1) C’est un extraordinaire travail de remise en perspective et d’écriture pour donner un sens aux paroles de ces personnages. A travers ces quatre parias, le plaidoyer pour la justice et la dignité est logique.

2) C’est aussi une incroyable performance de Pierrette Dupoyet qui joue les quatre rôles: le rôle féminin à visage découvert, les trois rôles masculins avec des masques; et même aussi les rôles des interlocuteurs des personnages; et tout cela reste crédible.

3) La pièce elle-même est passionnante et pleine d’émotion, sans tomber, ou très rarement, dans un sermon moral.

4) La mise en scène est minimaliste: un grand portrait de Victor Hugo et deux petits: l’auteur veille sur l’usage qui est fait de son oeuvre, il joue une sorte de rôle de grand témoin. Les masques que porte l’actrice contribuent à la mise en scène, et donnent une tonalité parfois effrayante. 

5) Faire tenir autant de portraits et de messages en à peine plus d’une heure, c’est un défi et un défi réussi.

 

POINTS FAIBLES

Ce n’est pas un point faible, mais c’est un risque: une pièce à message social peut faire tomber dans l’ennui ou le rejet. Mais Pierrette Dupoyet évite largement cet écueil grâce à l’appui littéraire évident et l’annonce claire de ses intentions.

 

EN DEUX MOTS

C’est une plongée dans le monde des parias, d’hier et d’aujourd’hui, qui respecte les textes de Victor Hugo tout en donnant un caractère éternel aux quatre récits-plaidoyers. C’est émouvant et le spectateur se sent fortement impliqué.

 

UN EXTRAIT

« Dormez, Monsieur Hugo, vous avez bien travaillé…Cet oeil qui était dans la tombe et regardait Caïn, cette conscience que vous nous avez transmise est là. Le relais est passé, il ne faut pas vous inquiéter. »

 

L’AUTEUR

L’auteur est double: 

C’est Victor Hugo pour les quatre histoires, à travers "Les Misérables", "Claude Gueux » et « L’Homme qui rit », Victor Hugo géant de la littérature du XIXème siècle (1802-1885), poète, romancier, auteur de pièces de théâtre, essayiste..

Mais c’est aussi Pierrette Dupoyet, auteur, metteur en scène et actrice, qui a choisi des passages pour en faire un tout cohérent et souligner la coloration sociale d’hier, mais aussi d’aujourd’hui.


 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires