En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

06.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 heure 23 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 3 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 4 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 4 heures 13 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 6 heures 29 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 7 heures 31 min
décryptage > International
Un foulard sur les yeux

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

il y a 7 heures 57 min
décryptage > Environnement
Green-Washing

Quand les Etats européens trichent avec les règles de comptabilité pour faire croire à leur vertu énergétique

il y a 8 heures 49 min
décryptage > Economie
Analyse

Journée mondiale pour l'élimination de la pauvreté : croissance, recettes empiriques ou politiques sociales, qu’est-ce qui marche ?

il y a 9 heures 3 min
décryptage > Social
Atlantico Business

J’aime ma boite : 64 % des salariés aiment leur entreprise, mais l’inverse est-il vrai ?

il y a 9 heures 16 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 2 heures 7 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 3 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 4 heures 9 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 5 heures 57 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 7 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Patrick Besson : "J’ai toujours pris Salman Rushdie pour un triste con"

il y a 7 heures 39 min
décryptage > Social
Merci patron...

J'aime ma boite : mythe ou réalité ?

il y a 8 heures 12 min
décryptage > Economie
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

il y a 8 heures 57 min
décryptage > Europe
Axe anglo-allemand

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

il y a 9 heures 5 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Pour Finkielkraut, Zemmour est tombé dans le piège tendu par l’islam radical ; Bayrou essaie encore de faire partir Philippe de Matignon ; 40 salariés chez LREM pour la com digitale, 1 chez LR ; Pour Salvini le fascisme est aussi mort que le communisme
il y a 9 heures 23 min
© Eric CABANIS / AFP
© Eric CABANIS / AFP
Aspirateur à bobos

De quel communisme génétiquement modifié Ian Brossat est il le visage ?

Publié le 12 mai 2019
Avec une liste créditée à 3%, Ian Brossat est le nouveau visage du Parti Communiste Français. Un visage bien plus pro-écolo et pro-minorités que défenseur des prolétaires.
Essayiste, diplômé de Sciences Po, il a débuté sa carrière au cœur du pouvoir législatif et administratif avant de se tourner vers l'univers des start-up. Il a coécrit avec Dimitri Casali L’histoire se répète toujours deux fois (Larousse, 2017).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Gracia
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Essayiste, diplômé de Sciences Po, il a débuté sa carrière au cœur du pouvoir législatif et administratif avant de se tourner vers l'univers des start-up. Il a coécrit avec Dimitri Casali L’histoire se répète toujours deux fois (Larousse, 2017).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avec une liste créditée à 3%, Ian Brossat est le nouveau visage du Parti Communiste Français. Un visage bien plus pro-écolo et pro-minorités que défenseur des prolétaires.

Atlantico : Avec une liste créditée à 3%, Ian Brossat est le nouveau visage du Parti Communiste Français, parti historique dans le paysage français depuis sa création en 1920. Alors le parti des ouvriers, le PCF a vu son électorat changer. En tant qu'ancien adjoint de la mairie de Paris, de quels changements radicaux au sein du parti Ian Brossat est-il le symbole ?

Olivier Gracia : Vous avez raison de rappeler ce qu'a été le Parti Communiste Français, parce qu'en effet la mutation qui s'est opérée en un demi-siècle est spectaculaire si on prend un peu de hauteur. Il ne faut pas oublier le positionnement prolétarien, parfois anti-immigration (François Hollande avait d'ailleurs très justement comparé les tracts du Parti Communiste à ceux du Front National il y a quelques années), et pas très clairement écologiste. Le Parti communiste était alors implanté dans les banlieues ouvrières et les bassins industriels. Or la liste PCF menée par Ian Brossat est tout l'inverse : parisienne, très écolo, très pro-minorités, c'est comme si tout avait changé.

Ce qui est étonnant, c'est de voir tout de même que si l'on cumule toutes les listes d'extrême-gauche, elle a quand même encore un poids conséquent. Ce qui est amusant aussi, c'est de voir que le PCF est à 3% dans les sondages pour les Européennes et que LFI fait à peine trois fois mieux, alors même que Mélenchon se veut l'homme du rassemblement de l'extrême-gauche.

Pour revenir sur Ian Brossat, vous avez raison de dire que c'est quelqu'un qui a travaillé pour Anne Hidalgo et que pour beaucoup, communistes compris, c'est un communiste bobo ou un communiste de salon. Il a d'ailleurs un côté très écolo. Mais à l'évidence on peut constater que le Parti Communiste français a su s'adapter au gré de son temps.

Quel moment vous semble être le tournant ? Y a-t-il eu un moment "Terra Nova" au PCF, du nom du think-tank peu marxiste qui a eu une très influence sur le PS entre 2007 et 2012 ?

Le dernier communiste français à proprement parler, c'est tout de même Georges Marchais. Après lui, le PCF n'a plus du tout la même importance dans le paysage politique. C'est là que s'est fait la rupture. Il y a eu des moments importants. Le PCF de l'époque était par exemple assez hostile à l'immigration, et il n'œuvrait pas particulièrement en faveur du drapeau européen…

A l'évidence, il y a eu un basculement, du fait du désenchantement, et de la création d'une nouvelle classe populaire issue de l'immigration. Dans les années 1990, la création de cette nouvelle classe a conduit le parti communiste naturellement à vouloir récupérer les voix de ces personnes qui étaient en souffrance comme a pu l'être le prolétariat français. A l'évidence, il y a eu cette démarche. C'est d'ailleurs pour cela que le parti communiste est devenu aujourd'hui très présent en banlieue parisienne : c'est le phénomène des banlieues rouges. On peut aussi le remarquer : à l'échelle locale, les communistes ont beaucoup fait, par exemple dans le développement d'infrastructures pour les jeunes. Il y a du bon au communisme au niveau local, évidemment.

Il y a donc eu une forme de glissement électoral et idéologique. Finalement, Ian Brossat est encore différent, en ce sens qu'il apporte une nouvelle touche supplémentaire. Il apporte une dimension plus lisse encore : on aurait très bien pu l'imaginer sur la liste du parti socialiste aux côtés de Raphaël Glucksmann. Leurs idées ne sont certes pas toutes les mêmes mais on les sent proches. C'est la figure émergeante : lors des différents débats, il s'en est très bien sorti. Il parvient à exister et à faire revivre, à sa manière, le parti communiste, sous une identité qu'on ne lui connaissait pas.

Quand on constate le poids de LFI, ou celui d'EELV, et l'autodestruction du PS, le PCF peut-il vraiment proposer quelque chose aujourd'hui qui ait sa place dans ce paysage ?

 La question que vous posez ne touche pas seulement Ian Brossat : elle touche des listes de droite ou d'extrême droite. Il est sidérant de constater qu'on a aujourd'hui trente-trois listes aux élections Européennes, et que trois quart d'entre elles pourraient fusionner. La difficulté pour Ian Brossat d'exister est donc la même que pour les autres.

Ce qui est étonnant, ce n'est pas tant qu'Ian Brossat soit à 3%, quoiqu'encore ce soit déjà un bon score, parce que si le PCF a une bonne implantation locale, à l'échelle nationale, il avait disparu des radars, surtout avec Jean-Luc Mélenchon, qui a fait un excellent score aux Présidentielles. Ce qui est étonnant c'est que Mélenchon justement soit à 8,5%-9% dans les sondages. Où sont passés les électeurs de Jean-Luc Mélenchon ? Il y a une partie qui est allée chez Ian Brossat, une autre peut-être au parti socialiste, mais tout de même, la question reste là : où sont passés les 10% de Jean-Luc Mélenchon ? Le Rassemblement National a gardé son score du premier tour. La République en Marche a gardé ses bases, même si elles se sont un peu fragilisées. Le Parti Socialiste reste cohérent avec le score de Benoît Hamon. La droite s'affaisse mais reste à un niveau plutôt honnête. Jean-Luc Mélenchon, lui, est à la moitié de son score de la présidentielle, alors qu'il est dans un contexte qui aurait pu lui être favorable. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

06.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
AZKA
- 12/05/2019 - 16:57
Faux cils et marteau...complètement
Marteau.
Wortstein
- 12/05/2019 - 15:37
cet article est nul
Ou Gracia devrait creuser un peu son dossier quand on lui tend le micro. C'est creux, c'est mou. Il radote pour arriver à de banales conclusions que tout le monde avait déjà faites.
Forbane
- 12/05/2019 - 11:21
Brossat
C’est le mariage de la carpe et du lapin: Brossat, le bobo gay qui se fait le porte voix des ouvriers, musulmans dont la religion honnit l’homosexualité...
Opportunisme? Il n’ y avait probablement plus de poste qu’il jugeait à sa mesure chez les écolos ou au PS....