En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

03.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

04.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

05.

François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste

06.

Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg

07.

Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 9 heures 30 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 11 heures 47 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 13 heures 20 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 15 heures 2 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 17 heures 24 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 17 heures 45 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 18 heures 9 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 18 heures 32 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 18 heures 49 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 19 heures 10 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 10 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 12 heures 46 min
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 14 heures 32 min
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 16 heures 5 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 17 heures 35 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 17 heures 49 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 18 heures 13 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 18 heures 34 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 19 heures 7 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 19 heures 30 min
Atlanti-Culture

"Mauvais joueurs" de Joan Didion : sur fond très noir, le roman du vide et de la dérive

Publié le 11 mai 2019
Serge Bressan pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Bressan est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

LIVRE

Mauvais joueurs 

de Joan Didion.

Ed. Grasset

224 pages

19 €.

 

RECOMMANDATION

           EXCELLENT

 

THEME

Dans le Hollywood des années 1960-1970, une actrice d’une grande beauté. Elle se nomme Maria Wyeth, elle a 36 ans. Voilà peu, elle a plongé dans la dépression; à présent, elle tente de se reconstruire. C’est « Mauvais joueurs », 84 chapitres courts dans lesquels Joan Didion raconte Maria, et aussi le monde du ciné hollywoodien, ses amis ou encore son ex-mari,  réalisateur de films d’avant-garde. 

Au fil des pages où l’on regarde une Amérique tomber, on découvre l’enfance difficile de l’actrice dans le Nevada. Il y aura un déménagement à New York où elle sera mannequin. Après l’accident mortel de sa mère, Maria plonge et est manipulée par des hommes, rencontre Carter Lang qu’elle suit à Hollywood. Ensemble, ils tournent deux films, vont avoir une fille, Kate, qui souffre de troubles mentaux (« elle a un composé chimique aberrant dans le cerveau ») et doit être placée dans un institut pour enfants handicapés. 

Maria navigue alors entre une carrière qui s’étiole déjà, sa tendance autodestructrice et son besoin d’être aimée, sans trouver d’issue. Il y aura l’alcool, les drogues, les barbituriques, l’obsession des crotales et des oiseaux-mouches, les longues errances en voiture (avec une scène magnifique où, au volant de sa Corvette lancée à 110 km/h, elle réussit à éplucher un œuf dur sur le siège passager !)… 

Ce qui fait tenir Maria : l’espoir de retrouver un jour sa fille et de l’aider à guérir…

 

POINTS FORTS

- D’une écriture aussi visuelle que pointilliste et sèche, le portrait d’une jeune femme à la dérive et qui tente de se reconstruire.

- La peinture du milieu ciné d’Hollywood, ce monde où l’on cultive le glamour et où l’on cache les misères intimes.

- L’art de Joan Didion d’écrire, de décrire le rien. Ce rien qui occupe toute la place, toute la vie de Maria et de tant d’autres personnages de « Mauvais joueurs ».

- La première phrase du roman prononcée par Maria depuis une chambre dans un hôpital psychiatrique : « Certains demandent: à quoi tient la noirceur de Iago ? Moi, jamais ». En évoquant le méchant de Shakespeare, d’emblée Joan Didion (et son héroïne) donne la couleur du roman.

 

POINTS FAIBLES

- Un texte à la temporalité étrange. Un texte qui peut paraître un peu vieilli, très daté années 1970 et, ainsi, laisser la sensation d’une histoire, de personnages et d’un univers sans grande résonance avec l’époque contemporaine…

        

EN DEUX MOTS

Paru en 1970 sous le titre « Maria avec et sans rien », l’un des grands romans de l’Américaine Joan Didion est donc réédité et retitré « Mauvais joueurs ». Tenu pour le « roman du vide », c’est surtout un grand texte sur une femme qui dérive, qui dévisse. Et aussi un tableau vertigineux sur la noirceur du monde du ciné à Hollywood. Un roman porté par une écriture étincelante, aussi sèche que visuelle.

 

UN EXTRAIT

Ou plutôt deux:

« Quoi qu’il commence par dire, il finirait par ne rien dire du tout. Il dirait quelque chose et elle répondrait quelque chose et ils n’auraient même pas le temps de se retourner qu’ils se retrouveraient à débiter un dialogue si familier qu’il épuisait l’imagination, bloquait la volonté et leur permettait de lancer des mots et des phrases entières pour en arriver quand même à la conclusion glaciale ».

« Elle aurait voulu lui dire qu’elle était navrée, mais dire qu’elle était navrée ne lui parut pas convenir tout à fait, et d’ailleurs, ce pour quoi elle était navrée lui parut aussitôt trop profond et trop évanescent pour les mots qu’elle connaissait, lui parut si infiniment plus compliqué que le fait immédiat que mieux valait peut-être ne pas chercher à le démêler ».

 

L'AUTEUR

Née le 5 décembre 1934 à Sacramento, en Californie, Joan Didion est journaliste, essayiste et romancière. Après des études à l’université de Californie à Berkeley, elle arrive dans le monde des livres en 1963 avec un premier roman, « Une saison de nuits », écrit des pièces pour le théâtre et des scénarios pour le cinéma avec John Gregory Dunne, son mari pendant quarante ans. 

Parmi ses textes importants, on retient des romans (« Un livre de raison », « Démocratie » ou encore, donc, « Mauvais joueurs »- réédition de « Maria avec et sans rien » paru en 1970); et des essais parmi lesquels « Le bleu de la nuit », « Sud et Ouest : Carnets » et surtout « L’Année de la pensée magique » qui lui a valu le National Book Award outre-Atlantique et le prix Médicis essai en France. 

Vivant à New York dans un appartement de la 71ème Rue, Joan est considérée comme une muse et un auteur culte par les écrivains américains Bret Easton Ellis ou Jay McInerney.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires