En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

02.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève

05.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

06.

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

07.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
décryptage > International
Attractivité

Shanghai remplace Londres comme ville la plus connectée au reste du monde : l’Asie a-t-elle définitivement supplanté l’Occident avec le Covid ?

il y a 13 min 18 sec
pépites > Politique
Bien installé
Selon un sondage, Laurent Wauquiez remporterait largement les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes
il y a 16 heures 44 min
pépites > International
Problème Européen
À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève
il y a 17 heures 43 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 18 heures 23 min
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 20 heures 46 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 22 heures 1 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 22 heures 35 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 22 heures 52 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 23 heures 3 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 23 heures 19 min
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 15 heures 55 min
pépites > Justice
Bavure
Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus
il y a 17 heures 4 min
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 18 heures 2 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 20 heures 35 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 21 heures 14 min
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 22 heures 24 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 22 heures 44 min
pépites > Politique
Communication
Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex sur l'allègement du confinement
il y a 23 heures 2 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 23 heures 9 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 23 heures 28 min
© BERTRAND GUAY / AFP
© BERTRAND GUAY / AFP
Euro-Rolling

Le RN en voie de dépassement de LREM aux européennes : concrètement qui sont vraiment les électeurs qui bougent ?

Publié le 05 mai 2019
Les derniers chiffres, dévoilés par l'IFOP, sur les intentions de vote pour les élections européennes indiquent que le Rassemblement National a dépassé LREM. Comment expliquer les récentes évolution et la tendance actuelle à quelques semaines du scrutin.
Pierre Bréchon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Bréchon est professeur émérite de science politique à l’IEP de Grenoble, chercheur au laboratoire PACTE, directeur honoraire de l’IEP de Grenoble, et auteur notamment de Comportements et attitudes politiques aux Presses universitaires Grenoble....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les derniers chiffres, dévoilés par l'IFOP, sur les intentions de vote pour les élections européennes indiquent que le Rassemblement National a dépassé LREM. Comment expliquer les récentes évolution et la tendance actuelle à quelques semaines du scrutin.

Atlantico.fr : Le dernier rolling de l'IFOP concernant les élections européennes à venir indiquent que le Rassemblement National a dépassé La République en marche. Sur les derniers sondages, on pouvait noter une progression du vote RN et une baisse du vote en faveur de la majorité. Comment explique-t-on cette tendance ?

Pierre Bréchon : D'abord il faut quand même être très prudent sur ces résultats et les annonces qui sont faites. Le rolling est fait sur 1.500 individus avec une marge d'erreur à prendre en compte. Il faut alors garder en tête le fait que ces résultats ne sont pas définitifs. De plus, il ne faut pas oublier qu'il y a 60% d'abstentionnistes déclarés (et que ce chiffre n'a pas cessé d'augmenter au fil des années). Les intentions de vote sont donc sur un nombre beaucoup plus faible.

Cela dit la tendance de montée du Rassemblement National fait sens. La période électorale est courte, cela commence très tardivement et tout va se jouer sur la mobilisation des abstentionnistes. C'est aujourd'hui plutôt les catégories proches du Front National qui se mobilisent sur cette élection. C'est très difficile pour une majorité de mobiliser son électorat et à contrario l'opposition a des chances de se mobiliser plus facilement.

On rentre donc dans une période de mobilisation et les prochaines semaines vont être déterminantes. Dans cette période, le Rassemblement National récupère son électorat qui était "en attente". A 23% cela veut aussi dire qu'il n'est pas aujourd'hui en progression. Avec un peu de recul historique, en 1994, l'ancien Front National avait fait 25%.

Ensuite il faut parler de l'actualité récente qui a pu jouer un rôle et en partie permettre d'expliquer ces tendances. Même si je n'y crois pas trop car pour beaucoup de gens les petites polémiques ne suffisent pas à infléchir un vote.

Le contexte global est à observer. Il y a eu le Grand débat, des conclusions au moins provisoires en ont été tirées et toute une série de gens ne sont pas contents des retombées. Ils espéraient d'autres conclusions. Il est possible qu'un certain nombre de citoyens proches des Gilets jaunes se mobilisent contre le pouvoir et rejoignent l'électorat du Rassemblement National.

Le vote sanction a d'ailleurs progressé de plus 5 points en une semaine. C'est beaucoup mais en même temps le vote sanction a toujours tenu une place importante dans les élections de mi-mandat. Dans le contexte de la mobilisation progressive à un mois du scrutin il est normal qu'il soit important. Tout va donc se jouer dans les semaines à venir.

Qui sont les électeurs qui vont bouger ?

C'est à ce niveau-là qu'il faut être le plus prudent. La tendance a l'air de se confirmer car elle se situe sur plusieurs rollings d'affilée.

Maintenant il faut faire la distinction entre les deux corps électoraux qui nous intéressent : le Rassemblement National et le parti La République en Marche toujours dans un contexte de début de mobilisation car, comme dit précédemment, ces élections commencent au final tardivement, à seulement un mois du scrutin. Du côté du Rassemblement National c'est justement cet enclenchement de la mobilisation qui explique que les catégories populaires, à faible niveau de diplômes commencent à partir du côté du RN.

A l'inverse du côté de LREM, il est possible que, toujours dans un contexte de crise sociale qui s'est installé, un certain nombre de déçus peuvent partir. Maintenant au fur et à mesure que la mobilisation se fait, l'électorat Macron peut se mettre à reconsidérer son vote. Il y a des gens qui indépendamment des événements se mobilisent et décident de "ne pas faire comme aux présidentielles, je ne revoterai pas Macron".

Maintenant une deuxième analyse est possible. Emmanuel Macron a fait 24% au premier tour de la présidentielle. S'il reste dans les mêmes eaux comme c'est le cas actuellement, il n'aura pas fait un mauvais score. Prenons l'exemple de François Hollande qui a réuni 28,6% des votes au premier tour de l'élection de 2012. Il était tombé à 13,98% aux élections européennes de 2014. Dans ce type de scrutin, il est normal que le parti au pouvoir ne soit pas en forme. Du point de vue électoral, on peut dire que LREM tient quand même pas trop mal.

Maintenant, il est indéniable que l'électorat Macron est plus volatile. Une de ses caractéristiques a été de réunir des gens très divers. En 2017, c'était un des électorats les plus flottants. Un des enjeux pour LREM va être de stabiliser cet électorat issu de camps différents. Ce n'est pas complètement fait.

Pierre Bréchon vient de co-signer "La France des valeurs, quarante ans d'évolutions", publié aux Presses Universitaires de Grenoble dans la collection Libres cours – politique 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hoche38
- 05/05/2019 - 20:39
Le double langage doit être une maladie chronique!
On ne peut qu'admirer la façon dont le parti LR fait un aussi superbe grand écart: souverainiste à Paris et mondialiste à Bruxelles avec le soutien de ce bon Michel Barnier. Il est vrai qu'un sourd est une personne qui ne peut pas entendre.
POLITQ
- 05/05/2019 - 19:24
VIVE LE RN !!!
J'ai regardé ce matin sur LCI la prestation de Jordan Bardella tête de liste RN aux européennes, face à à B.Spartouch(RTL), Ch. Jakubysin(LCI), G.Roquette(Figmag). C'était très amusant. Des lapins pris dans les phares. ----- Ils se passaient la balle pour essayer de le coincer. Raté.... Il a répondu très calmement, sans jamais être dans la provoc, l'insulte comme Mélanchon, la démagogie comme tous les autres. Il s'est juste appuyé sur les faits, seulement les faits, les chiffres. Spartouch a x fois essayé de le faire passer pour un demeuré avec des sourires de commisération envoyé à ses collègues en commentant les réponses. Mais est tombé dans l'eau à chaque fois. Notamment à 12h50, quand Bardella l'a repris de volée avec les chiffres dramatiques et vérifiés de l'immigration, légale et/ou illégale. Et le réalisateur a fait une "bêtise" en passant à ce moment sur les visages dépités de Jaku. et Roq. .... Amusant... ----- Mon préféré serait N.Dupont-Aignan( avec Asselineau !) mais il ne fait que 5à8%.... Et si la droite pouvait être moins "CONNE"!!!!! Et faire une VRAIE GRANDE ALLIANCE RN-LR-DLF.... Tous nos ennemis seraient au tapis.....
raslacoiffe
- 05/05/2019 - 17:34
Le contreproductif prosélytisme de Ganesha
Les outrances verbales de Ganesha trouvent leur explication dans la vulgarité crasse de sa cheftaine (cf des dernières déclarations sur les chinois). A fuir tellement ses propos sont une insulte à l'intelligence des français. Avec ses formules rhétoriques choc se voulant être du Jean Marie Le Pen, Marine Le Pen se situe à des années lumières de l'original.