En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Pixabay
Bonnes feuilles
Voilà pourquoi la révolution digitale ne sera pas française
Publié le 04 mai 2019
Dans leur ouvrage "Remède contre l'hystérie numérique" (ed. Robert Laffont), Jobic de Calan et Jérôme Cauchard veulent ramener, sans la dénigrer, la "révolution digitale" à sa juste place. Ils aident aussi à comprendre les enjeux que représente une technologie omniprésente et à décrypter une société qui privilégie souvent les discours au détriment des faits, et l'hystérie sur la raison et l'analyse. 1/2
Jobic de Calan est consultant en stratégie de communication. Il enseigne aussi à l'Institut d'études politiques de Paris. Diplômé de cette école, de la Sorbonne et de la Columbia Business School, il a vécu dix ans à New York où il travaillait dans les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Cauchard est dirigeant d'une entreprise de solutions digitales. Il enseigne aussi à l'Institut d'études politiques de Paris. Diplômé de cette école et de la Sorbonne, il a travaillé pendant plus de quinze ans pour TF1, puis Google.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jobic de Calan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jobic de Calan est consultant en stratégie de communication. Il enseigne aussi à l'Institut d'études politiques de Paris. Diplômé de cette école, de la Sorbonne et de la Columbia Business School, il a vécu dix ans à New York où il travaillait dans les...
Voir la bio
Jérôme Cauchard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Cauchard est dirigeant d'une entreprise de solutions digitales. Il enseigne aussi à l'Institut d'études politiques de Paris. Diplômé de cette école et de la Sorbonne, il a travaillé pendant plus de quinze ans pour TF1, puis Google.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans leur ouvrage "Remède contre l'hystérie numérique" (ed. Robert Laffont), Jobic de Calan et Jérôme Cauchard veulent ramener, sans la dénigrer, la "révolution digitale" à sa juste place. Ils aident aussi à comprendre les enjeux que représente une technologie omniprésente et à décrypter une société qui privilégie souvent les discours au détriment des faits, et l'hystérie sur la raison et l'analyse. 1/2

Car s’il faut parler d’innovation, et non plus de progrès, il faut regarder un point essentiel, qui peut être un point de blocage, au-delà de l’argent, de l’action de l’Etat et d’un certain désir de modernité. Il s’agit de la culture de l’innovation, à laquelle Dan Senor et Saul Singer consacrent toute la première partie d’Israël. La nation start-up, dont nous pouvons douter que le président de la République ou ses conseillers l’aient lu. Elément aussi insaisissable qu’essentiel, cette culture est le terreau sur lequel se construisent des projets entrepreneuriaux, c’est-à-dire un ensemble de réflexes, de comportements et de règles inconscientes qui permettent à des femmes et à des hommes d’inventer et de renouveler. Ils mettent en valeur ces traits israéliens que sont chutzpah et rosh gadol, et qui conviennent si bien aux entrepreneurs. Chutzpah est une forme d’insolence, de culot ou d’audace, qu’on retrouve dans cette aptitude à remettre en cause la décision de quelqu’un, même si c’est un supérieur hiérarchique. Cette capacité, encouragée lors du service militaire obligatoire, est une force quand elle est appliquée à la création d’entreprise ou à l’innovation, car elle permet de ne pas se satisfaire de l’existant et d’exercer un test de résistance quasi permanent pour son projet. Dans le même ordre d’idée, rosh gadol met en avant la capacité d’un individu à utiliser son jugement pour prendre la meilleure décision, et, si nécessaire, à improviser, en remettant en cause la hiérarchie.

La limite, presque infranchissable, reste une culture française rigide, autoritaire, allergique à l’échec. La verticalité française n’est pas seulement celle de l’E´tat ; c’est aussi celle de beaucoup de ses grands groupes, dont la plupart ont été modelés d’après la fonction publique et dont sont issus de nombreux dirigeants. Le jupitérisme n’est pas une invention d’Emmanuel Macron.

Il est l’avatar d’une permanence absolutiste, qu’elle soit royaliste ou républicaine. Pourtant, Senor et Singer le notent bien : l’existence d’une hiérarchie n’est pas antithétique à cette aptitude à critiquer et à remettre en cause les décisions des chefs, comme cela se passe dans l’armée israélienne.

La route sera encore très longue, et quelques révolutions industrielles seront déjà passées par là, avant que la France ne descende de son trône jupitérien et n’accepte que, au nom de l’innovation, de l’efficacité et d’une certaine idée de l’égalité, chacun ait le droit de remettre en cause l’autorité du chef, et que le génie de chaque individu soit libéré. Nous nous permettons de douter qu’une autre culture du travail et de la coopération s’impose à court terme dans ce pays qui a conservé, malgré quelques changements de régime et une passion pour l’égalité, cette distance aristocratique et cette rigidité hiérarchique héritées de l’Ancien Régime, qui ont infusé toute forme d’exercice de l’autorité, de l’école à l’entreprise en passant par l’Administration.

Extrait de "Remède contre l'hystérie numérique" de Jobic de Calan et Jérôme Cauchard, publié chez Robert Laffont.

Lien direct vers la boutique Amazon : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
02.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
03.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
04.
Semaine de canicule : ces erreurs qui vous feront encore plus ressentir la chaleur alors que vous cherchiez l’inverse
05.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
06.
Pourquoi l’influence de Melania Trump sur son mari dépasse de loin ce qu’on en voit
07.
« L'homme-arbre » demande à être amputé
01.
Accusé de plagiat
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
02.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
05.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
06.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires