En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

06.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 heure 20 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 3 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 4 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 4 heures 10 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 6 heures 27 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 7 heures 28 min
décryptage > International
Un foulard sur les yeux

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

il y a 7 heures 54 min
décryptage > Environnement
Green-Washing

Quand les Etats européens trichent avec les règles de comptabilité pour faire croire à leur vertu énergétique

il y a 8 heures 46 min
décryptage > Economie
Analyse

Journée mondiale pour l'élimination de la pauvreté : croissance, recettes empiriques ou politiques sociales, qu’est-ce qui marche ?

il y a 9 heures 1 min
décryptage > Social
Atlantico Business

J’aime ma boite : 64 % des salariés aiment leur entreprise, mais l’inverse est-il vrai ?

il y a 9 heures 14 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 2 heures 4 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 3 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 4 heures 7 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 5 heures 54 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 7 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Patrick Besson : "J’ai toujours pris Salman Rushdie pour un triste con"

il y a 7 heures 36 min
décryptage > Social
Merci patron...

J'aime ma boite : mythe ou réalité ?

il y a 8 heures 9 min
décryptage > Economie
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

il y a 8 heures 55 min
décryptage > Europe
Axe anglo-allemand

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

il y a 9 heures 2 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Pour Finkielkraut, Zemmour est tombé dans le piège tendu par l’islam radical ; Bayrou essaie encore de faire partir Philippe de Matignon ; 40 salariés chez LREM pour la com digitale, 1 chez LR ; Pour Salvini le fascisme est aussi mort que le communisme
il y a 9 heures 20 min
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Marche à suivre

Fenêtre de tir : quelle place pour les oppositions après l’atterrissage du Grand débat ?

Publié le 03 mai 2019
Maintenant que le Grand débat national a pris fin, quel rôle peuvent encore jouer les oppositions face à la machine En Marche ?
Maxime Tandonnet est historien, auteur de nombreux ouvrages dont Histoire des présidents de la République (2013) et André Tardieu, l'incompris (2019) aux éditions Perrin. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maxime Tandonnet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maxime Tandonnet est historien, auteur de nombreux ouvrages dont Histoire des présidents de la République (2013) et André Tardieu, l'incompris (2019) aux éditions Perrin. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maintenant que le Grand débat national a pris fin, quel rôle peuvent encore jouer les oppositions face à la machine En Marche ?

Atlantico : Maintenant que le Grand débat national est terminé et que les annonces des mesures à venir ont été faites, une question demeure : comment l'opposition va-t-elle pouvoir peser dans les négociations selon vous ? 

Maxime Tandonnet : Il est difficile de parler de l’opposition, car il y en a plusieurs : le courant lepéniste, les Républicains, la gauche aujourd’hui morcelée. C’est vrai que les mesures annoncées à la suite du Grand Débat peuvent s’interpréter comme enlevant aux oppositions certains arguments : la baisse de l’impôt sur le revenu, l’amélioration des petites retraites… Voire même la suppression de l’Ena, un vieux fantasme d’une partie de la classe politique en mal de boucs émissaires. Pourtant, il n’est pas sûr que cela change grand-chose. L’image d’un responsable politique dans l’opinion est comme un paquebot dont il est très difficile de faire dévier la route. Le quinquennat Macron est perçu par une grande masse de Français comme inéquitable sinon injuste. Ces mesures n’y changeront pas grand-chose. D’ailleurs, malgré trois mois d’omniprésence médiatique sur le thème du Grand Débat, la cote de l’occupant de l’Elysée, semble de nouveau en recul (sondage Figaro magazine). La vérité, c’est que les gens n’y croient plus. La crise de confiance est profonde, irréversible avec les équipes actuelles.

Sur quels thèmes l'opposition peut-elle miser qui auraient été oubliés du Grand débat ?

Il n’y a pas de réponse unique dès lors que l’opposition est écartelée en trois courants au moins. On peut imaginer que le mouvement lepéniste continuera à faire de « l’Europe » son bouc émissaire favori, ce qui évite d’avoir à se poser les vraies causes du mal français. Les partis de gauche vont poursuivre leur lutte fratricide et course à l’utopie (créer un statut de « réfugié climatique »). Une opposition responsable devrait bien au contraire s’interroger sur les questions auxquelles le Grand Débat n’a pas répondu. Ce sont les sujets fondamentaux qui portent sur des décennies de malaise et l’invraisemblable impasse ou se trouve aujourd’hui le pays. Les mesures ponctuelles sont sans aucun rapport avec la gravité des enjeux : l’impuissance publique et l’incapacité de l’Etat à combattre efficacement le chômage, l’insécurité, la pauvreté, la violence, le communautarisme, la désindustrialisation, à maîtriser les frontières, la crise de l’éducation nationale et le déclin intellectuel du pays. Pire : la crise de l’autorité et l’incapacité nouvelle de l’Etat à assurer l’ordre public, enfin la fracture démocratique entre la classe dirigeante et le pays qui ne cesse de s’amplifier.

Au final la marge de manœuvre de l'opposition est-elle si grande que cela ? 

Oui, elle est considérable, mais à condition d’ouvrir les yeux... D’où vient le malaise français ? Accuser Bruxelles de tous les maux est mensonger car les autres pays confrontés aux mêmes contraintes européennes ne connaissent pas un effondrement comparable. La cause majeure de la crise française est politique, elle vient du sommet, de la tête. Avec son régime présidentialiste, la France a substitué une idole élyséenne à la notion d’intérêt général. Bref, la politique consiste désormais à adorer ou à lyncher une créature totémique, plutôt que de mobiliser les énergies, travailler au bien de la nation sur le long terme et préparer son avenir. L’image présidentielle (en vue de la réélection), devient le but en soi de toute politique, au détriment du bien commun. Il faut donc commencer par une modification radicale du régime politique français : revenir au septennat, rendu non renouvelable, renouer avec un véritable Gouvernement et un Parlement souverain, faciliter le referendum pour combattre la fracture démocratique. Pour l’instant, aucune opposition n’a compris cela et rien ne permet d’espérer cette prise de conscience. La France marche au chaos dans l’aveuglement général.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

06.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
AZKA
- 03/05/2019 - 22:27
La France comme le poisson
Pourrie par la tête.
ajm
- 03/05/2019 - 18:01
Jouer sur les mots.
Mr Ganesha, ce blog est fondamentalement et idéologiquement un blog LIBERAL, que cela vous plaise ou pas. Vous seriez plus à l'aise sur des blogs gauchistes ou franchement facistes. Vous avez le culot de vous réclamer de mouvements de droite nationalistes ou au moins non libre-echangistes comme celui de mr Trump qui est un homme d'affaire au départ, évidemment et totalement libéral en matière economique. C'est la même chose pour les mouvements flamands, néerlandais, autrichiens ...qui refusent l'intrusion permanente de Bruxelles en matière d'immigration et de frontières mais qui sont aux antipodes de tout socialisme en matière de politique économique. Vous jouez sur les mots. On peut être très libéral sur le plan économique mais dans un cadre géographiquement contrôlé, éventuellement fermé à des migrations intempestives ou à des dumpings organisés d'états policiers qui n'acceptent pas la réciprocité comme la Chine.
ajm
- 03/05/2019 - 18:01
Jouer sur les mots.
Mr Ganesha, ce blog est fondamentalement et idéologiquement un blog LIBERAL, que cela vous plaise ou pas. Vous seriez plus à l'aise sur des blogs gauchistes ou franchement facistes. Vous avez le culot de vous réclamer de mouvements de droite nationalistes ou au moins non libre-echangistes comme celui de mr Trump qui est un homme d'affaire au départ, évidemment et totalement libéral en matière economique. C'est la même chose pour les mouvements flamands, néerlandais, autrichiens ...qui refusent l'intrusion permanente de Bruxelles en matière d'immigration et de frontières mais qui sont aux antipodes de tout socialisme en matière de politique économique. Vous jouez sur les mots. On peut être très libéral sur le plan économique mais dans un cadre géographiquement contrôlé, éventuellement fermé à des migrations intempestives ou à des dumpings organisés d'états policiers qui n'acceptent pas la réciprocité comme la Chine.