En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

04.

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

05.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

06.

Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter

07.

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz : en route pour l'Oural avec un amoureux de la Russie, de son peuple et de sa littérature. Un voyage intéressant et émouvant

il y a 1 heure 59 min
pépites > Education
Education nationale
Hommage à Samuel Paty : la rentrée scolaire n'est plus décalée à 10h lundi prochain
il y a 4 heures 29 min
light > Science
Ancêtre
Le chien est le plus vieil ami de l'homme, sa domestication est survenue il y a plus de 10.000 ans
il y a 6 heures 21 min
pépites > Politique
Décision
Antisémitisme : Jeremy Corbyn a été suspendu du Parti travailliste britannique
il y a 6 heures 55 min
pépites > France
Mobilisation des forces de l'ordre
Attentat à Nice : le gouvernement annonce le rappel de 3.500 gendarmes réservistes et la mobilisation de 3.500 policiers
il y a 7 heures 41 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
La guerre indiscriminée des jihadistes contre la France : du "blasphémateur" Samuel Paty aux chrétiens respectueux de la Basilique niçoise
il y a 8 heures 49 min
pépites > Terrorisme
Religion
Des milliers de manifestants anti-Macron au Bangladesh, au Pakistan, en Afghanistan signale le Daily Mail
il y a 10 heures 50 min
light > Science
Singes
Les gorilles de montagne n'oublient pas leurs amis et sont amicaux avec eux quand ils se retrouvent même après une décennie de séparation
il y a 11 heures 25 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

il y a 11 heures 55 min
décryptage > Santé
Barrière contre le virus

Zorro contre le Covid-19 : le masque comme solution efficace et peu coûteuse

il y a 12 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

il y a 2 heures 17 min
pépites > Faits divers
Forces de l'ordre
Tentative d’agression au couteau sur un policier dans le XVe arrondissement de Paris
il y a 5 heures 52 min
pépites > Politique
Moyens d'action face au virus
Covid-19 : le Sénat a voté la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 31 janvier
il y a 6 heures 33 min
pépites > International
Mini tsunami
Turquie : au moins quatre morts et 120 blessés après un séisme de magnitude 7 en mer Egée
il y a 7 heures 25 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’émail est semé de fleurs de sel et quand il neige sur la toundra : c’est l’actualité reconfinée des montres
il y a 8 heures 20 min
pépites > Consommation
Confiné
La France reconfinée pour au moins 4 semaines : ce qui est ouvert ou fermé
il y a 10 heures 14 min
pépite vidéo > Terrorisme
Face à l'info
Attaques terroristes : l'échec du renseignement français ?
il y a 10 heures 57 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

il y a 11 heures 38 min
pépites > Politique
Reconfinement
Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter
il y a 12 heures 1 min
décryptage > Politique
Maison Blanche

Le chemin de la victoire de Donald Trump est étroit mais il existe encore

il y a 12 heures 39 min
© Tolga AKMEN / AFP
© Tolga AKMEN / AFP
Sources d'inspiration

Grands couturiers : la frontière entre créateurs de mode et artistes contemporains devient de plus en plus ténue

Publié le 01 mai 2019
Les artistes contemporains s'inspirent de plus en plus de l'univers de la mode. Quelle place tient la mode dans l'art contemporain aujourd'hui ?
Anne Balas-Klein
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anne Balas-Klein est directrice de LISAA Mode, école de mode à Paris, spécialiste de la création de mode et du marketing de la mode.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les artistes contemporains s'inspirent de plus en plus de l'univers de la mode. Quelle place tient la mode dans l'art contemporain aujourd'hui ?

Atlantico.fr : Traditionnellement, ce sont les créateurs commerciaux de la mode qui s'inspirent des œuvres d'art. Cependant, la tendance s'inverse aujourd'hui : les artistes contemporains se font créateurs de mode, en utilisant par exemple un matériau associé à la tapisserie plutôt qu'à l'art dans le cas des"huit points d'exclamation", œuvre réalisée en 2006 par Richard Artschwager et exposée lors du salon du prêt-à-porter d'Akris à Paris au cours de l'automne 2019. De quoi est-ce le symptôme ? Quelle place tient la mode dans l'art contemporain aujourd'hui ?

Anne Balas-Klein : Cette distinction entre la mode et l'art contemporain existe depuis longtemps.Yves Saint-Laurent, par exemple, s'est beaucoup inspiré de l'art : on se souvient de ses collections en hommage à Matisse ou Picasso, preuve qu'il ne cachait pas ses influences artistiques. Donc ce n'est pas nouveau, parce que contrairement à l'architecture ou d'autres disciplines qui constituent un art, la mode n'en est pas un, bien que présente dans de nombreux musées, voire musées dédiés (il y en a quelques-uns à Paris). Sans doute la mode se sent-elle en retard, et puisqu'elle est relativement récente, c'est pour cela qu'il y a des accointances. Il est vrai que beaucoup de créateurs de mode utilisent des artistes lors de collaborations : Vuitton y a régulièrement recours en imprimant sur ses sacs des créations d'artistes. On peut donc dire que l'art devient marketing, sert à la vente de produit : c'est aussi une manière de communiquer, d'utiliser autre chose que ce qu'on utilise généralement quand on crée de la mode.

Depuis plusieurs années, la frontière entre la mode et l'art contemporain a eu tendance à s'estomper, leurs marchés semblant avoir de plus en plus de similitudes. Vend-on de plus en plus une création de mode de la même façon qu'une œuvre contemporaine ?

Mode et art contemporain se sont toujours un peu mélangés, mais la différence est qu'aujourd'hui il s'agit davantage d'une question de marketing. L'art redore ou dore une marque ou un groupe : c'est le cas dans le sponsoring, par exemple, l'achat d'œuvres d'art et, dans la même mouvance, les marques et les grands groupes ont envie de se donner une meilleure image en utilisant l'art puisque la mode n'en est pas.Là encore, dans certaines boutiques, les sacs et les vêtements sont exposés un peu comme des œuvres d'art sur des colonnes. On a tendance à rendre plus artistique ce produit de consommation, puisqu'il s'agit à la fois d'un produit de luxe et d'un produit utilitaire : un sac est voué à être utilisé un peu tous les jours et n'est pas uniquement exposé. En fait, c'est la différence entre l'art appliqué et l'art tout court. En somme, ce qu'il y a de nouveau, c'est l'intervention du marketing. C'est plutôt le marketing qui a atteint la mode et l'art, parce que la mode était moins un produit marketing auparavant et l'est devenu complètement.

Si la rencontre des deux domaines peut être fructueuse, cela n'encourage-t-il pas la séparation entre une mode vouée au musée et une autre à l'habillement ? A qui cela profiterait-il le plus : aux designers ou aux artistes ?

C'est plus l'artiste qui y gagne, parce qu'on va dire que si on n'avait pas trouvé ce moyen-là de mettre en avant le produit on en aurait trouvé un autre. C'est un peu de l'opportunisme. Je dirais qu'il y a aussi des articles qui sont plus marketing que d'autres, qui jouent davantage là-dessus. Je pense que certains refuseraient catégoriquement de vendre leur âme au diable et d'autres ont moins de scrupules ou pas d'état d'âme là-dessus et se disent que cela démocratise leur travail que de le retrouver dans une boutique ou vendu en quantités et pas en un seul exemplaire. Cela donne une visibilité à certains artistes qui ont finalement un esprit un peu business alors qu'avant cela faisait mauvais ménage. Avant l'artiste était forcément pauvre et incompris, aujourd'hui il peut devenir riche et businessman. Ils ne le sont pas tous, évidemment. Finalement, un vêtement de fast fashion peut s'inspirer également de motifs ou d'éléments qui proviennent de l'art aussi, mais peut-être que dans quelques générations on pourrait retrouver des pièces de fast fashion dans un musée, en souvenir d'une époque de surconsommation. Si un jour il n'y a plus de fast fashion, ça deviendra un élément qu'on pourrait retrouver dans un musée.

À partir du moment où l'on crée, je pense que l'on est artiste. Après, la mode est un art appliqué : il y a bien le mot "art" dans cette discipline. Seulement, comme cette création est appliquée à un produit que l'on utilise, ça donne un côté moins artistique. Après tout, on a bien exposé des toilettes. Dans certains défilés, pour les marques les plus créatives, on expose des produits que l'on ne retrouvera jamais en boutique, d'œuvres uniques qui ne seront ni vendues ni portées, et on est donc plus dans l'art que dans l'application. Maintenant, il y a un côté périssable dans la mode qui est moins vrai dans l'art, au sens où le défilé, même s'il est exceptionnel et événementiel, dans six mois il y en aura un nouveau qui va le remplacer. Donc ce côté extrêmement fugace, peu durable, fait que la mode, à mon avis, a du mal à concurrencer l'art. Il y a des produits qui sont vendus de manière classique, Hermès et Canel vendent des sacs depuis des années et des années et qui seront encore en vente dans des années. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires