En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

04.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

07.

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 7 heures 58 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 8 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 9 heures 22 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 11 heures 33 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 12 heures 17 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 13 heures 46 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 14 heures 18 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 15 heures 26 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 15 heures 49 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 16 heures 18 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 8 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 9 heures 8 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 10 heures 4 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 12 heures 5 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 13 heures 36 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 13 heures 48 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 15 heures 21 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 15 heures 36 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 15 heures 57 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 16 heures 23 min
© Tolga AKMEN / AFP
© Tolga AKMEN / AFP
Sources d'inspiration

Grands couturiers : la frontière entre créateurs de mode et artistes contemporains devient de plus en plus ténue

Publié le 01 mai 2019
Les artistes contemporains s'inspirent de plus en plus de l'univers de la mode. Quelle place tient la mode dans l'art contemporain aujourd'hui ?
Anne Balas-Klein
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anne Balas-Klein est directrice de LISAA Mode, école de mode à Paris, spécialiste de la création de mode et du marketing de la mode.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les artistes contemporains s'inspirent de plus en plus de l'univers de la mode. Quelle place tient la mode dans l'art contemporain aujourd'hui ?

Atlantico.fr : Traditionnellement, ce sont les créateurs commerciaux de la mode qui s'inspirent des œuvres d'art. Cependant, la tendance s'inverse aujourd'hui : les artistes contemporains se font créateurs de mode, en utilisant par exemple un matériau associé à la tapisserie plutôt qu'à l'art dans le cas des"huit points d'exclamation", œuvre réalisée en 2006 par Richard Artschwager et exposée lors du salon du prêt-à-porter d'Akris à Paris au cours de l'automne 2019. De quoi est-ce le symptôme ? Quelle place tient la mode dans l'art contemporain aujourd'hui ?

Anne Balas-Klein : Cette distinction entre la mode et l'art contemporain existe depuis longtemps.Yves Saint-Laurent, par exemple, s'est beaucoup inspiré de l'art : on se souvient de ses collections en hommage à Matisse ou Picasso, preuve qu'il ne cachait pas ses influences artistiques. Donc ce n'est pas nouveau, parce que contrairement à l'architecture ou d'autres disciplines qui constituent un art, la mode n'en est pas un, bien que présente dans de nombreux musées, voire musées dédiés (il y en a quelques-uns à Paris). Sans doute la mode se sent-elle en retard, et puisqu'elle est relativement récente, c'est pour cela qu'il y a des accointances. Il est vrai que beaucoup de créateurs de mode utilisent des artistes lors de collaborations : Vuitton y a régulièrement recours en imprimant sur ses sacs des créations d'artistes. On peut donc dire que l'art devient marketing, sert à la vente de produit : c'est aussi une manière de communiquer, d'utiliser autre chose que ce qu'on utilise généralement quand on crée de la mode.

Depuis plusieurs années, la frontière entre la mode et l'art contemporain a eu tendance à s'estomper, leurs marchés semblant avoir de plus en plus de similitudes. Vend-on de plus en plus une création de mode de la même façon qu'une œuvre contemporaine ?

Mode et art contemporain se sont toujours un peu mélangés, mais la différence est qu'aujourd'hui il s'agit davantage d'une question de marketing. L'art redore ou dore une marque ou un groupe : c'est le cas dans le sponsoring, par exemple, l'achat d'œuvres d'art et, dans la même mouvance, les marques et les grands groupes ont envie de se donner une meilleure image en utilisant l'art puisque la mode n'en est pas.Là encore, dans certaines boutiques, les sacs et les vêtements sont exposés un peu comme des œuvres d'art sur des colonnes. On a tendance à rendre plus artistique ce produit de consommation, puisqu'il s'agit à la fois d'un produit de luxe et d'un produit utilitaire : un sac est voué à être utilisé un peu tous les jours et n'est pas uniquement exposé. En fait, c'est la différence entre l'art appliqué et l'art tout court. En somme, ce qu'il y a de nouveau, c'est l'intervention du marketing. C'est plutôt le marketing qui a atteint la mode et l'art, parce que la mode était moins un produit marketing auparavant et l'est devenu complètement.

Si la rencontre des deux domaines peut être fructueuse, cela n'encourage-t-il pas la séparation entre une mode vouée au musée et une autre à l'habillement ? A qui cela profiterait-il le plus : aux designers ou aux artistes ?

C'est plus l'artiste qui y gagne, parce qu'on va dire que si on n'avait pas trouvé ce moyen-là de mettre en avant le produit on en aurait trouvé un autre. C'est un peu de l'opportunisme. Je dirais qu'il y a aussi des articles qui sont plus marketing que d'autres, qui jouent davantage là-dessus. Je pense que certains refuseraient catégoriquement de vendre leur âme au diable et d'autres ont moins de scrupules ou pas d'état d'âme là-dessus et se disent que cela démocratise leur travail que de le retrouver dans une boutique ou vendu en quantités et pas en un seul exemplaire. Cela donne une visibilité à certains artistes qui ont finalement un esprit un peu business alors qu'avant cela faisait mauvais ménage. Avant l'artiste était forcément pauvre et incompris, aujourd'hui il peut devenir riche et businessman. Ils ne le sont pas tous, évidemment. Finalement, un vêtement de fast fashion peut s'inspirer également de motifs ou d'éléments qui proviennent de l'art aussi, mais peut-être que dans quelques générations on pourrait retrouver des pièces de fast fashion dans un musée, en souvenir d'une époque de surconsommation. Si un jour il n'y a plus de fast fashion, ça deviendra un élément qu'on pourrait retrouver dans un musée.

À partir du moment où l'on crée, je pense que l'on est artiste. Après, la mode est un art appliqué : il y a bien le mot "art" dans cette discipline. Seulement, comme cette création est appliquée à un produit que l'on utilise, ça donne un côté moins artistique. Après tout, on a bien exposé des toilettes. Dans certains défilés, pour les marques les plus créatives, on expose des produits que l'on ne retrouvera jamais en boutique, d'œuvres uniques qui ne seront ni vendues ni portées, et on est donc plus dans l'art que dans l'application. Maintenant, il y a un côté périssable dans la mode qui est moins vrai dans l'art, au sens où le défilé, même s'il est exceptionnel et événementiel, dans six mois il y en aura un nouveau qui va le remplacer. Donc ce côté extrêmement fugace, peu durable, fait que la mode, à mon avis, a du mal à concurrencer l'art. Il y a des produits qui sont vendus de manière classique, Hermès et Canel vendent des sacs depuis des années et des années et qui seront encore en vente dans des années. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires