En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

03.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

04.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Justice
Japon
Fukushima : trois anciens dirigeants de Tepco ont été acquittés
il y a 6 heures 59 min
pépites > Environnement
Emploi du temps
Ségolène Royal, ambassadrice des pôles, n'aurait pas assisté aux réunions du Conseil de l'Arctique
il y a 7 heures 49 min
light > Justice
Butin important
Les propriétaires du château de Vaux-le-Vicomte ont été séquestrés
il y a 9 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": Notre sélection des meilleurs livres des 10 derniers mois, "L'amour est aveugle" de William Boyd

il y a 10 heures 53 min
pépites > Politique
Victoire ?
Procès de Jean-Luc Mélenchon : le renvoi du parquet a été refusé
il y a 11 heures 43 min
décryptage > Sport
LDC

PSG - REAL : 3 - 0 Sans ses stars mais avec un Idrissa Gueye impérial, Paris surclasse le Real de Zidane

il y a 14 heures 31 min
décryptage > Economie
Vie professionnelle

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

il y a 15 heures 4 min
décryptage > France
Riposte

Recrudescence des mites mangeuses de vêtements à cause des fibres naturelles et du lavage à basse température

il y a 15 heures 36 min
décryptage > Politique
Langue de bois s'abstenir

Une étude des universités de Harvard et de Berkeley démontre qu’en politique les propos clivants et politiquement incorrects paient

il y a 16 heures 11 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

il y a 16 heures 50 min
pépites > International
Tunisie
Mort de l'ancien président tunisien Ben Ali
il y a 7 heures 27 min
light > Société
Vocation
Traverser la rue pour trouver un emploi : la nouvelle vie de Jonathan
il y a 8 heures 37 min
pépite vidéo > International
Campagne
"Blackface" : Justin Trudeau présente ses excuses après la diffusion d'une photo polémique
il y a 10 heures 29 min
pépites > Santé
Mesures
Un rapport parlementaire dévoile la prise en charge "catastrophique" des patients en psychiatrie
il y a 11 heures 4 min
décryptage > High-tech
Le monde d’après Snowden

Mémoires de Snowden : mais où en est-on de la surveillance mondiale à l’heure actuelle ?

il y a 14 heures 28 sec
décryptage > Santé
Santé

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

il y a 14 heures 40 min
décryptage > Economie
Epargne

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

il y a 15 heures 24 min
décryptage > Politique
Évaporation du domaine de la lutte

L’autre gros problème de Jean-Luc Mélenchon

il y a 15 heures 55 min
décryptage > Défense
La guerre à l’heure des ennemis non identifiés

La France est-elle menacée par des attaques "non-attribuables" comme en a connues l’Arabie saoudite sur ses champs de pétrole ?

il y a 16 heures 27 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales
il y a 17 heures 1 min
© LOIC VENANCE / AFP
© LOIC VENANCE / AFP
Exclusif

Vieillissement, natalité, solidarité entre générations : le sondage qui montre ce que Français et Allemands attendent de l’Europe sur nos défis démographiques

Publié le 28 avril 2019
Un sondage Ifop pour Alliance Vita, publié en exclusivité sur Atlantico, révèle des conceptions convergentes quant aux solutions à apporter au vieillissement des populations, mais divergentes sur les questions liées à la natalité.
L'Ifop est un institut de sondages d'opinion et d'études marketing.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tugdual Derville est fondateur d’A Bras Ouverts, délégué général d’Alliance VITA et co-initiateur du Courant pour une écologie humaine. Son dernier livre, Le temps de l’Homme, est paru chez Plon en juin 2016. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ifop
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Ifop est un institut de sondages d'opinion et d'études marketing.
Voir la bio
Jérôme Fourquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Voir la bio
Tugdual Derville
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tugdual Derville est fondateur d’A Bras Ouverts, délégué général d’Alliance VITA et co-initiateur du Courant pour une écologie humaine. Son dernier livre, Le temps de l’Homme, est paru chez Plon en juin 2016. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un sondage Ifop pour Alliance Vita, publié en exclusivité sur Atlantico, révèle des conceptions convergentes quant aux solutions à apporter au vieillissement des populations, mais divergentes sur les questions liées à la natalité.

A quelques semaines des élections européennes du mai 2019, Alliance Vita a souhaité connaitre l’opinion des Français et des Allemands sur les grands enjeux démographiques. Cette enquête révèle des conceptions convergentes quant aux solutions à apporter au vieillissement des populations, mais divergentes sur les questions liées à la natalité.

La solution prioritaire pour faire face à l'isolement des plus âgés 

Jérôme Fourquet : Face à la problématique de l’isolement des personnes âgées, les Français et les Allemands retiennent la même hiérarchie entre les solutions proposées dans l’enquête en privilégiant largement des logiques de solidarité (plus de 50% des citations pour « développer des modes d’accompagnement de la dépendance » et « valoriser la solidarité entre les générations »), à des logiques d’ajustement des équilibres démographiques (moins de 30% des citations pour « accroître le recours à l’euthanasie pour les personnes âgées qui le demandent » ; moins de 20% pour « favoriser la venue de populations extra-européennes plus jeunes » et « encourager la natalité »). Le principe de la solidarité intergénérationnelle reste donc dominant parmi les opinions françaises et allemandes lorsqu’il s’agit d’envisager la prise en charge du grand âge. On notera par ailleurs que dans les deux pays, le recours à une population extra-européenne plus jeune, option mise en avant par la Commission européenne notamment au moment de la crise des migrants débutée en 2015, n’est cité qu’en dernier recours.  

Au-delà de cette hiérarchie commune on observe en revanche des différences de niveaux d’adhésion à chaque solution selon les peuples. Ainsi, les Français adhèrent plus fortement aux logiques solidaires - 62% sont pour « valoriser la solidarité entre les générations », contre 50% chez les Allemands, soit 12 points d’écart – mais semblent légèrement plus distants face à l’euthanasie (24% contre 29% pour les Allemands), l’immigration (11% contre 16% pour les Allemands) ou une politique nataliste (16% contre 20% pour les Allemands). On peut probablement voir au travers de l’écart important entre Français et Allemands au sujet de la solidarité intergénérationnelle, un effet du développement plus important de la retraite par capitalisation en Allemagne qui porte l’idée de solutions plus individuelles face vieillissement de la population.  

La raison perçue comme expliquant principalement le renoncement à avoir plus d'enfants 

Jérôme Fourquet : Si le rapport des Français et des Allemands au vieillissement de la population est assez proche malgré quelques nuances, leurs regards respectifs sur les enjeux liés à la natalité sont en revanche très différents.  Ainsi en France, pays à la politique familiale plus volontariste et au taux de natalité parmi les plus hauts d’Europe, les raisons associées à un éventuel décalage entre le désir d’enfant et le nombre réel d’enfants dans un couple sont d’abord perçus comme étant d’ordre économique et psychologique. Les Français retiennent ainsi à égalité « les conditions de vie difficiles pour les familles » (52% des citations) et « la peur de l’avenir » (52%) comme les principales raisons expliquant le décalage entre le désir d’enfant et les naissances effectives. Si les Allemands mettent également « les conditions de vie difficiles pour les familles » en haut de classement (46%), c’est cette fois-ci à égalité avec « la faiblesse des politiques familiales, l’insuffisance des aides accordées aux familles avec enfants » (46% contre 16% seulement en France). On mesure ici la différence de moyens accordés aux politiques familiales de part et d’autres du Rhin, les femmes allemandes devant bien plus que les femmes françaises cesser leurs activités professionnelles pour pouvoir élever leurs enfants, faute notamment de structures de garde suffisantes. Même si l’Allemagne a nettement renforcé sa politique familiale ces dernières années (quand dans le même temps celle de la France devenait moins généreuse), on perçoit à la lecture de ces chiffres les écarts de perception existants sur ce sujet entre les deux pays, ces écarts de perception jouant en partie sur le dynamisme démographique des deux populations.  

Hormis cette différence majeure, on note également l’anxiété française spécifique face à l’avenir - 52% des citations contre 36% en Allemagne – et le sentiment que les jeunes Français entrent plus tardivement dans la vie active que les Allemands (ce qui retarderait leur capacité à faire des enfants) : 38% des citations en France contre 25% en Allemagne.  

L'adhésion à l'affirmation selon laquelle l'Europe est devenue trop économique et financière au détriment de l'humain 

Jérôme Fourquet : On observe enfin que, malgré des situations économiques et sociales très différentes (3,2% de chômage en Allemagne, 8,8% en France), Français et Allemands partagent un regard pessimiste sur la construction européenne, décrite comme « trop économique et financière et pas assez humaine et sociale » (78% d’accord en France, 71% en Allemagne), même si les Allemands expriment ce jugement avec un peu moins d’intensité (30% tout à fait d’accord contre 39% en France). Par-delà ce consensus, il est intéressant de constater néanmoins des nuances selon les catégories de population : alors qu’en France les plus jeunes sont aussi critiques que leurs aînés (76% pour les moins de 35 ans contre 79% pour les plus de 35 ans), le clivage générationnel est un peu plus marqué en Allemagne (65% pour les moins de 35 ans contre 73% pour les plus de 35 ans). Inversement sur le plan politique, la France est plus clivée (86% à gauche contre 77% à droite), que l’Allemagne (77% à gauche contre 72% à droite).  


Tugdual Derville (photo : Albane de Marnhac)

Atlantico : Pourquoi ce sondage sur les défis démographiques de l’Europe, à un mois des élections ?

Tugdual Derville : A l’approche du scrutin européen, nous avons voulu mesurer l’avis des habitants des deux pays les plus peuplés du vieux continent sur ces questions cruciales. Au travers des témoignages reçus par nos services d’aide, nous sommes préoccupés par l’individualisme qui menace ce que nous nommons les « générations fragiles » : autour de la naissance et à l’approche de la mort. D’un côté, un grand nombre de personnes âgées, de plus en plus isolées, subissent une forme d’euthanasie sociale qui les met à l’écart de la société. De l’autre, les générations en âge de fonder une famille ont de plus en plus de mal à mettre en place des conditions de vies stables, favorables aux projets d’avenir. Le vieillissement de la population et la dénatalité ne dessinent pas seulement un enjeu démographique, c’est une question humanitaire qui nous concerne tous.

Quels sont à vos yeux les enseignements majeurs de ce sondage ?

Tugdual Derville : Il y a urgence à comprendre que les attentes, concernant l’Union Européenne, sont davantage « humaines et sociales »qu’ « économiques et financières ». Les sondés l’expriment très majoritairement, à 78% en France. Majoritairement, Français et Allemands estiment que la réponse au défi du vieillissement passe à la fois par « le développement des modes d’accompagnement à la dépendance » (68% en France) et par « un surcroit de solidarité entre les générations » (62% en France). Une minorité non négligeable voit dans l’euthanasie une solution à ce défi – plus en Allemagne (29%) qu’en France (24%). Cela nous inquiète évidemment : le choix de société entre vraie solidarité et incitation au suicide ou à l’euthanasie est posé. En ce qui concerne le renouvellement des générations, le contraste entre les avis de part et d’autre du Rhin est frappant. En France l’hiver démographique est déjà grave ; et le déficit des naissances s’accélère avec l’érosion continue de notre politique familiale. Les Français sont majoritaires, contrairement aux Allemands, à estimer que « des conditions de vie difficiles pour les familles » (52%) et « la peur de l’avenir » (52%) expliquent qu’ils renoncent à avoir un enfant de plus.

Quelle suite donnez-vous à cette enquête ?

Tugdual Derville : Alliance VITA lance une campagne de sensibilisation avec 10 propositions pour une dynamique intergénérationnelle de soutien aux « générations fragiles ». Le livret que nous diffusons dans toute la France montre que l’avenir de nos sociétés passe par la réduction des fractures intergénérationnelles, et propose à chacun d’agir sans attendre.

Tugdual Derville a publié "Le temps de l'Homme, pour une révolution de l'écologie humaine" (Plon) 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 16/08/2019 - 23:17
J'adore les sondages dont je
J'adore les sondages dont je connais les résultats à l'avance:
- voulez vous plus d'assistanat ?
Mince alors, les résultats sont surprenants !
- maintenant si tu leur demandes s'ils sont d'accord pour qu'on augmente leurs impôts de 30%, je parie qu'ils vont te dire d' autoriser le "suicide assisté".......
Alain Proviste
- 16/08/2019 - 18:44
Défi est un mot-valise
On peut le remplacer par "calamité" ou "catastrophe ingérable" ou "source d'em... sans fin".
Marre des pleurnicheries sur les vieillards increvables et ruineux, ceux qui par leurs choix collectifs depuis des décennies ont fait en sorte de transmettre à leurs enfants un pays ruiné et envahi. Donc, désolé, on va me faire payer pour eux comme d'hab' mais difficile d'avoir beaucoup d'empathie.
AZKA
- 16/08/2019 - 15:35
@Lasenorita
Il faut être cohérent, soit la femme moderne, travail avortement, PMA et des musulmans qui font pleins de gosses, soit...La promotion de la famille peu compatible avec l'idéologie d'une administration féminisée que vous connaissez trop bien.