En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

02.

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

03.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

04.

Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction

05.

10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire

06.

La crise du Covid pourrait faire perdre aux Britanniques 1350 euros sur leur rémunération annuelle d’ici 2025. Quid des Français ?

07.

La France n’est-elle plus qu’une somme de colères dirigée par un gouvernement incapable de les comprendre ?

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 11 heures 11 min
pépites > Culture
Littérature
Le prix Goncourt est attribué à Hervé Le Tellier pour son roman «L'Anomalie» chez Gallimard
il y a 12 heures 49 min
pépites > Société
Exode
Un Français sur dix a quitté sa résidence principale à l'occasion du deuxième confinement, un million de plus que lors du premier confinement
il y a 15 heures 43 min
pépites > Justice
Police
Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction
il y a 16 heures 51 min
décryptage > Economie
Perte de pouvoir d'achat

La crise du Covid pourrait faire perdre aux Britanniques 1350 euros sur leur rémunération annuelle d’ici 2025. Quid des Français ?

il y a 17 heures 31 min
décryptage > Santé
Protocole ultra-renforcé

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

il y a 18 heures 3 min
pépite vidéo > Justice
Jour J
Le procès de Nicolas Sarkozy pour corruption dans "l'affaire des écoutes" reprend aujourd'hui
il y a 18 heures 30 min
décryptage > Politique
Janus

Ce qui se cache vraiment derrière le paradoxe Macron

il y a 19 heures 46 min
pépites > Justice
Bavure
4 policiers mis en examen dont 2 ont été écroués dans l'affaire Michel Zecler
il y a 19 heures 53 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Huit jeux auxquels vous pouvez jouer en famille par écran interposés pendant le confinement
il y a 20 heures 18 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 11 heures 51 min
pépites > Santé
Wanted
10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire
il y a 13 heures 5 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

il y a 15 heures 47 min
décryptage > Economie
Panorama

COVID-19, vaccins, politique et vérités

il y a 17 heures 8 min
pépites > Politique
Dilemme
Emmanuel Macron pris au piège de la loi sur la sécurité globale et de l'article 24, Darmanin sur le grill
il y a 17 heures 41 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : la Haute Autorité de Santé recommande de vacciner en 5 phases avec priorité aux Ehpad
il y a 18 heures 22 min
décryptage > Politique
Surprise Surprise

Comment la gauche a subitement découvert les vertus de la vidéosurveillance

il y a 19 heures 29 min
décryptage > France
Union de la colère

La France n’est-elle plus qu’une somme de colères dirigée par un gouvernement incapable de les comprendre ?

il y a 19 heures 53 min
décryptage > France
Glottophobie

Il faut sauver l'accent de Jean Castex !

il y a 20 heures 17 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Le Covid touche les plus vieux mais les jeunes vont en payer les factures

il y a 20 heures 19 min
Atlanti-culture

Hector Obalk: "Caravage", Brillant, réjouissant, et prometteur !

Publié le 25 mars 2019
Le genre One Man Show -ou Seul En Scène, si vous préférez- s'enrichit de plus en plus de performances "sérieuses" dont l'objet n'est pas essentiellement de faire rire mais de partager une expérience, un savoir, une passion. De ce point de vue, le spectacle d'Hector Obalk, consacré à Caravage, est une réussite exceptionnelle.
Charles-Édouard Aubry pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Charles-Édouard Aubry est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le genre One Man Show -ou Seul En Scène, si vous préférez- s'enrichit de plus en plus de performances "sérieuses" dont l'objet n'est pas essentiellement de faire rire mais de partager une expérience, un savoir, une passion. De ce point de vue, le spectacle d'Hector Obalk, consacré à Caravage, est une réussite exceptionnelle.
ONE MAN SHOW
Hector Obalk: "Caravage"
 

INFORMATIONS

Théâtre de l’Atelier

Place Charles Dullin, 75018. Paris

Prochaines dates: 15 avril, 13 mai, 17 juin 2019

Durée : 2h

Réservations : 01 46 06 49 24

RECOMMANDATION : EXCELLENT

THEME

L’histoire de l’art est un enseignement généralement académique, parfois même un peu poussiéreux, mais il devient grâce à Hector Obalk un spectacle total mêlant savoir-faire et faire savoir. Le critique d’art nous livre ici ses réflexions sur les principaux tableaux correspondant à la période de maturité du Caravage. Il mêle à sa leçon des rapprochements avec d’autres artistes de son époque, d’autres tableaux sur les mêmes thèmes, mais aussi des réflexions personnelles qui ajoutent au charme de son exposé.

POINTS FORTS

Hector Obalk est un véritable showman, mais il met ce talent au service de l’art, de la connaissance et de la communication. Il commence sa prestation comme un véritable spectacle de stand-up puis ouvre le rideau sur la scène de l’Atelier, qui n’a jamais aussi bien porté son nom. Puis il nous entraîne sur les pas du Caravage en décortiquant les principaux tableaux d’une période qui court de 1599 à 1602.

Obalk est un passionné qui sait à merveille transmettre son amour de la peinture et du Caravage. Il se saisit de son œuvre pour nous expliquer comment les tableaux ont été conçus, en les replaçant dans leur époque, par rapport à d’autres peintres, le Titien, le Tintoret, Michel Ange, Goya, auxquels il fait souvent référence. Il ne cherche pas à raconter la vie du peintre ni à en expliquer la technique mais à faire vivre ses œuvres.

Il existe une osmose parfaite – et c’est une prouesse technique qui est le résultat d’un travail intense – entre le discours d’Hector Obalk et ce qui nous est donné à voir sur l’immense écran situé sur la scène. Grâce à un technicien, la moindre de ses paroles est aussitôt illustrée par l’image projetée. Cela permet à Obalk de se reposer en permanence sur le tableau et au spectateur de visualiser parfaitement le discours. Ce dispositif, et notamment l’utilisation des gros plans, est pour beaucoup dans la réussite du spectacle.

POINTS FAIBLES

Hector Obwalk est parfois un peu en roue libre mais son talent et son sens de l’humour rattrapent tous les écarts...

EN DEUX MOTS

La Caravage joue sur tous les tableaux : magnifique exposition au musée Jacquemart André en 2018; sortie en 2019 du livre de Yannick Haenel, « la solitude Caravage », un essai qui plonge dans la vie du peintre et interroge son intériorité, 4 ans après qu' Haenel se soit déjà intéressé au peintre dans son précédent livre, « Je cherche l’Italie »; et maintenant, cette série de conférences.

UN EXTRAIT

« Vous avez la chance de pouvoir voir, mieux qu’au Prado, ce chef d’œuvre du Caravage. On va le regarder en détail. Vous l’avais-je dit, je devais vous le dire mais je suis désolé je ne vous l’avais pas dit, il s’agit de David tuant Goliath avec sa fronde. (…) Là on le voit comme s’il laçait ses chaussures et c’est assez charmant d’avoir mélangé un sujet de vie quotidienne avec un sujet biblique. (…) Et puis il y a un festival dans la qualité du rendu des textures qui remplit l’espace ».

L’AUTEUR

Hector Obalk est historien de l’art, critique et réalisateur. Il est âgé de 58 ans. Il a délaissé l’art moderne après quelques critiques iconoclastes, pour s’intéresser à l’art dans sa dimension historique, à travers les âges et les lieux.

Il a produit pour Arte une série de 23 films sur les grands peintres.

Il est également commissaire d’exposition, homme de scène et acteur. Il est chroniqueur régulier pour le magazine Elle. 

Il est réputé pour mêler une certaine fantaisie à ses productions, aux sujets reconnus pour la qualité de leur contenu.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires