En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Atlanti-Culture

Livre : Les Gratitudes, non ce n'est pas un bon Vigan, loin de là !

Publié le 22 mars 2019
Alors que la majorité des critiques encense "Les Gratitudes", Culture-Tops trouve ce roman mièvre, caricatural et sans style. Vous pouvez toujours dépenser 17 euros pour vérifier qui, selon vous, a raison...
Valérie de Menou est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Valérie de Menou pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Valérie de Menou est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la majorité des critiques encense "Les Gratitudes", Culture-Tops trouve ce roman mièvre, caricatural et sans style. Vous pouvez toujours dépenser 17 euros pour vérifier qui, selon vous, a raison...

LIVRE

LES GRATITUDES

De Delphine de VIGAN

JC LATTES

173 pages

RECOMMANDATION : A LA RIGUEUR

THÈME

Michka, vieille dame à la vie jadis bien remplie, n’a plus le choix : elle doit entrer en EHPAD. Elle semble en forme mais pourtant ses mots s’emmêlent, elle est atteinte d’aphasie. Marie, son ancienne jeune voisine, veille sur elle comme une fille puis vient Jérôme, l’orthophoniste bienveillant qui tente de remettre de l’ordre dans son langage. Michka, sentant qu’elle entame la dernière partie de son existence, émet le souhait de dire merci à ceux qui lui ont sauvé la vie pendant la guerre. 

POINTS FORT

- Le thème choisi par l’auteur- la gratitude- est indéniablement à mettre ou remettre au cœur de notre vie. Savoir exprimer sa reconnaissance au quotidien ou avant qu’il ne soit trop tard est un sentiment que chacun devrait porter en soi, naturellement.

 Il fait bon de rappeler qu’il est gratifiant de rendre grâce, d’être bienveillant avec son entourage, ce qui n’est pas forcément une évidence dans le monde actuel. 

-  Quelques passages, livrés sous forme onirique, nous interpellent. Rêve ou réalité ? L’entrée de Michka dans l’établissement, qui se déroule à la manière d’un entretien d’embauche dans une entreprise très performante, est d’un grand cynisme.

POINTS FAIBLES

- Delphine de vigan surfe sur la vague des bons sentiments, mais tout est attendu et frise parfois, à regrets,  la mièvrerie : une vieille dame, certes attachante, est placée dans un EHPAD qui n’est pas si mal que ça (est-ce la réalité ?), un gentil orthophoniste s’occupe d’elle en voulant bien faire des heures sup, une voisine bien mignonne lui rend visite, et la personne qui a sauvé Michka pendant la guerre est retrouvée in extremis –ouf, elle a 99 ans- pour qu’elle puisse enfin la remercier. Il ne sera pas improbable que le gentil épouse la mignonne à la fin…

- Dommage que les thèmes de la vieillesse, de la fin de vie, de la maladie aient été traités de manière aussi simpliste. Les personnages sont lisses et suscitent peu d’émotion.

- Le parti-pris de l’aphasie, avec un grand nombre de dialogues reprenant les confusions verbales de Michka, à la manière du livre pour enfant « Le prince de Motordu », rend la lecture très pénible.

- Un roman court, sans véritable récit, sans style, qui laissera perplexe les amateurs de littérature, dont une bonne partie des admirateurs de Delphine de Vigan qui nous a habitués à mieux.

EN DEUX MOTS

Un roman caricatural, bien éloigné –autant sur la forme que sur le fond- de la fulgurance du précédent roman de l’auteur, « Les loyautés » (cf. chronique du 18/01/2018).

Une presse dithyrambique, un tirage élevé et une grosse promo. Un roman, dont on attend beaucoup et qui malheureusement laisse sur sa faim.

UN EXTRAIT

« On croit toujours qu’on a le temps de dire les choses et puis soudain c’est trop tard. On croit qu’il suffit de montrer, de gesticuler, mais ce n’est pas vrai, il faut dire » page 161

L’AUTEUR

Après « Les loyautés », roman qui a connu un grand succès, « Les gratitudes » est le deuxième volet d’un triptyque dont le thème est l’exploration de notre rapport intime au monde.  

Delphine de Vigan a publié son premier ouvrage, « Jours sans faim » (2001), sous le pseudonyme de Lou Delvig. Elle a, depuis, enchaîné les publications sous son vrai nom. En 2008, elle se distingue avec « No et Moi », récompensé par le prix des Libraires et adapté au cinéma par Zabou Breitman.

En 2009, elle publie « Les heures souterraines », nominé au Goncourt, puis en 2011 parait « Rien ne s’oppose à la nuit », également en lice pour le Goncourt et récompensé par de nombreux Prix.

Dans chacun de ses romans, Delphine de Vigan décrit les blessures d’adolescence (l’anorexie) et la fragilité psychique (le harcèlement moral, la bipolarité    

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

03.

Comment Facebook entend bénéficier du malaise général des utilisateurs de Tinder et autres applications de rencontres

04.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

07.

Nicole Belloubet estime que l’incarcération de Patrick Balkany n’a rien "d’exceptionnel"

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Insécurité : la sombre réalité française dans le match des criminalités européennes

04.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

05.

L’insécurité, grenade dégoupillée pour la fin du quinquennat Macron ?

06.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

01.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

02.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Université d'Evergreen (États-Unis) : une terrifiante vidéo qui montre le vrai visage de la nouvelle bête immonde

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires