En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
Atlanti-Culture
Livre : Les Gratitudes, non ce n'est pas un bon Vigan, loin de là !
Publié le 22 mars 2019
Alors que la majorité des critiques encense "Les Gratitudes", Culture-Tops trouve ce roman mièvre, caricatural et sans style. Vous pouvez toujours dépenser 17 euros pour vérifier qui, selon vous, a raison...
Valérie de Menou est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Valérie de Menou pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Valérie de Menou est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la majorité des critiques encense "Les Gratitudes", Culture-Tops trouve ce roman mièvre, caricatural et sans style. Vous pouvez toujours dépenser 17 euros pour vérifier qui, selon vous, a raison...

LIVRE

LES GRATITUDES

De Delphine de VIGAN

JC LATTES

173 pages

RECOMMANDATION : A LA RIGUEUR

THÈME

Michka, vieille dame à la vie jadis bien remplie, n’a plus le choix : elle doit entrer en EHPAD. Elle semble en forme mais pourtant ses mots s’emmêlent, elle est atteinte d’aphasie. Marie, son ancienne jeune voisine, veille sur elle comme une fille puis vient Jérôme, l’orthophoniste bienveillant qui tente de remettre de l’ordre dans son langage. Michka, sentant qu’elle entame la dernière partie de son existence, émet le souhait de dire merci à ceux qui lui ont sauvé la vie pendant la guerre. 

POINTS FORT

- Le thème choisi par l’auteur- la gratitude- est indéniablement à mettre ou remettre au cœur de notre vie. Savoir exprimer sa reconnaissance au quotidien ou avant qu’il ne soit trop tard est un sentiment que chacun devrait porter en soi, naturellement.

 Il fait bon de rappeler qu’il est gratifiant de rendre grâce, d’être bienveillant avec son entourage, ce qui n’est pas forcément une évidence dans le monde actuel. 

-  Quelques passages, livrés sous forme onirique, nous interpellent. Rêve ou réalité ? L’entrée de Michka dans l’établissement, qui se déroule à la manière d’un entretien d’embauche dans une entreprise très performante, est d’un grand cynisme.

POINTS FAIBLES

- Delphine de vigan surfe sur la vague des bons sentiments, mais tout est attendu et frise parfois, à regrets,  la mièvrerie : une vieille dame, certes attachante, est placée dans un EHPAD qui n’est pas si mal que ça (est-ce la réalité ?), un gentil orthophoniste s’occupe d’elle en voulant bien faire des heures sup, une voisine bien mignonne lui rend visite, et la personne qui a sauvé Michka pendant la guerre est retrouvée in extremis –ouf, elle a 99 ans- pour qu’elle puisse enfin la remercier. Il ne sera pas improbable que le gentil épouse la mignonne à la fin…

- Dommage que les thèmes de la vieillesse, de la fin de vie, de la maladie aient été traités de manière aussi simpliste. Les personnages sont lisses et suscitent peu d’émotion.

- Le parti-pris de l’aphasie, avec un grand nombre de dialogues reprenant les confusions verbales de Michka, à la manière du livre pour enfant « Le prince de Motordu », rend la lecture très pénible.

- Un roman court, sans véritable récit, sans style, qui laissera perplexe les amateurs de littérature, dont une bonne partie des admirateurs de Delphine de Vigan qui nous a habitués à mieux.

EN DEUX MOTS

Un roman caricatural, bien éloigné –autant sur la forme que sur le fond- de la fulgurance du précédent roman de l’auteur, « Les loyautés » (cf. chronique du 18/01/2018).

Une presse dithyrambique, un tirage élevé et une grosse promo. Un roman, dont on attend beaucoup et qui malheureusement laisse sur sa faim.

UN EXTRAIT

« On croit toujours qu’on a le temps de dire les choses et puis soudain c’est trop tard. On croit qu’il suffit de montrer, de gesticuler, mais ce n’est pas vrai, il faut dire » page 161

L’AUTEUR

Après « Les loyautés », roman qui a connu un grand succès, « Les gratitudes » est le deuxième volet d’un triptyque dont le thème est l’exploration de notre rapport intime au monde.  

Delphine de Vigan a publié son premier ouvrage, « Jours sans faim » (2001), sous le pseudonyme de Lou Delvig. Elle a, depuis, enchaîné les publications sous son vrai nom. En 2008, elle se distingue avec « No et Moi », récompensé par le prix des Libraires et adapté au cinéma par Zabou Breitman.

En 2009, elle publie « Les heures souterraines », nominé au Goncourt, puis en 2011 parait « Rien ne s’oppose à la nuit », également en lice pour le Goncourt et récompensé par de nombreux Prix.

Dans chacun de ses romans, Delphine de Vigan décrit les blessures d’adolescence (l’anorexie) et la fragilité psychique (le harcèlement moral, la bipolarité    

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
02.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
03.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
04.
Semaine de canicule : ces erreurs qui vous feront encore plus ressentir la chaleur alors que vous cherchiez l’inverse
05.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
06.
Pourquoi l’influence de Melania Trump sur son mari dépasse de loin ce qu’on en voit
07.
« L'homme-arbre » demande à être amputé
01.
Mauvais procès?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
02.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
05.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
06.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires