En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
ça vient d'être publié
light > Terrorisme
Biopic
Le réalisateur Clint Eastwood sera convoqué au procès de l'attentat du Thalys
il y a 1 heure 52 min
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 3 heures 19 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 8 heures 44 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 10 heures 27 sec
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 11 heures 36 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 12 heures 13 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 12 heures 30 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 13 heures 4 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 13 heures 25 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 13 heures 42 min
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 2 heures 36 min
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 7 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 9 heures 38 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 11 heures 14 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 12 heures 2 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 12 heures 24 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 12 heures 41 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 13 heures 11 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 13 heures 30 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 13 heures 43 min
Atlanti-Culture

Livre : Les Gratitudes, non ce n'est pas un bon Vigan, loin de là !

Publié le 22 mars 2019
Alors que la majorité des critiques encense "Les Gratitudes", Culture-Tops trouve ce roman mièvre, caricatural et sans style. Vous pouvez toujours dépenser 17 euros pour vérifier qui, selon vous, a raison...
Valérie de Menou pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Valérie de Menou est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la majorité des critiques encense "Les Gratitudes", Culture-Tops trouve ce roman mièvre, caricatural et sans style. Vous pouvez toujours dépenser 17 euros pour vérifier qui, selon vous, a raison...

LIVRE

LES GRATITUDES

De Delphine de VIGAN

JC LATTES

173 pages

RECOMMANDATION : A LA RIGUEUR

THÈME

Michka, vieille dame à la vie jadis bien remplie, n’a plus le choix : elle doit entrer en EHPAD. Elle semble en forme mais pourtant ses mots s’emmêlent, elle est atteinte d’aphasie. Marie, son ancienne jeune voisine, veille sur elle comme une fille puis vient Jérôme, l’orthophoniste bienveillant qui tente de remettre de l’ordre dans son langage. Michka, sentant qu’elle entame la dernière partie de son existence, émet le souhait de dire merci à ceux qui lui ont sauvé la vie pendant la guerre. 

POINTS FORT

- Le thème choisi par l’auteur- la gratitude- est indéniablement à mettre ou remettre au cœur de notre vie. Savoir exprimer sa reconnaissance au quotidien ou avant qu’il ne soit trop tard est un sentiment que chacun devrait porter en soi, naturellement.

 Il fait bon de rappeler qu’il est gratifiant de rendre grâce, d’être bienveillant avec son entourage, ce qui n’est pas forcément une évidence dans le monde actuel. 

-  Quelques passages, livrés sous forme onirique, nous interpellent. Rêve ou réalité ? L’entrée de Michka dans l’établissement, qui se déroule à la manière d’un entretien d’embauche dans une entreprise très performante, est d’un grand cynisme.

POINTS FAIBLES

- Delphine de vigan surfe sur la vague des bons sentiments, mais tout est attendu et frise parfois, à regrets,  la mièvrerie : une vieille dame, certes attachante, est placée dans un EHPAD qui n’est pas si mal que ça (est-ce la réalité ?), un gentil orthophoniste s’occupe d’elle en voulant bien faire des heures sup, une voisine bien mignonne lui rend visite, et la personne qui a sauvé Michka pendant la guerre est retrouvée in extremis –ouf, elle a 99 ans- pour qu’elle puisse enfin la remercier. Il ne sera pas improbable que le gentil épouse la mignonne à la fin…

- Dommage que les thèmes de la vieillesse, de la fin de vie, de la maladie aient été traités de manière aussi simpliste. Les personnages sont lisses et suscitent peu d’émotion.

- Le parti-pris de l’aphasie, avec un grand nombre de dialogues reprenant les confusions verbales de Michka, à la manière du livre pour enfant « Le prince de Motordu », rend la lecture très pénible.

- Un roman court, sans véritable récit, sans style, qui laissera perplexe les amateurs de littérature, dont une bonne partie des admirateurs de Delphine de Vigan qui nous a habitués à mieux.

EN DEUX MOTS

Un roman caricatural, bien éloigné –autant sur la forme que sur le fond- de la fulgurance du précédent roman de l’auteur, « Les loyautés » (cf. chronique du 18/01/2018).

Une presse dithyrambique, un tirage élevé et une grosse promo. Un roman, dont on attend beaucoup et qui malheureusement laisse sur sa faim.

UN EXTRAIT

« On croit toujours qu’on a le temps de dire les choses et puis soudain c’est trop tard. On croit qu’il suffit de montrer, de gesticuler, mais ce n’est pas vrai, il faut dire » page 161

L’AUTEUR

Après « Les loyautés », roman qui a connu un grand succès, « Les gratitudes » est le deuxième volet d’un triptyque dont le thème est l’exploration de notre rapport intime au monde.  

Delphine de Vigan a publié son premier ouvrage, « Jours sans faim » (2001), sous le pseudonyme de Lou Delvig. Elle a, depuis, enchaîné les publications sous son vrai nom. En 2008, elle se distingue avec « No et Moi », récompensé par le prix des Libraires et adapté au cinéma par Zabou Breitman.

En 2009, elle publie « Les heures souterraines », nominé au Goncourt, puis en 2011 parait « Rien ne s’oppose à la nuit », également en lice pour le Goncourt et récompensé par de nombreux Prix.

Dans chacun de ses romans, Delphine de Vigan décrit les blessures d’adolescence (l’anorexie) et la fragilité psychique (le harcèlement moral, la bipolarité    

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires