En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© NICOLAS ASFOURI / AFP
Atlantico business
Club Med : l’aventure franco-chinoise continue sur les chapeaux de roue
Publié le 21 mars 2019
Le Club Med signe une année 2018 record sur ses principaux marchés européens et asiatiques.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.Il est aussi l'auteur...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômée de l'Essec, Aude Kersulec est specialiste de la banque et des questions monétaires. Elle est chroniqueuse économique et blogueuse. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.Il est aussi l'auteur...
Voir la bio
Aude Kersulec
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômée de l'Essec, Aude Kersulec est specialiste de la banque et des questions monétaires. Elle est chroniqueuse économique et blogueuse. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Club Med signe une année 2018 record sur ses principaux marchés européens et asiatiques.

Pourquoi être monté en gamme ? A cette question, Henri Giscard d’Estaing, que nous avions rencontré lors du tournage de la Saga BFM Business sur le Club Méditerranée, a toujours été vindicatif. « Il ne faut pas tomber dans l’entre-deux du tourisme. Etre trop cher pour du low-cost et pas assez qualitatif pour du haut de gamme. Là-dessus, notre ambition est claire et a toujours été de viser le haut de gamme ». Le PDG avait alors essuyé de nombreuses critiques, des fidèles historiques du club créé par le binôme Trigano/Blitz. Pourtant, lui en est persuadé, le club a gardé ses valeurs d’origine, celle de la convivialité et de l’expérience.

Le Club a aussi et surtout renoué avec les bénéfices. Sa rentabilité, qui avait connu des trous d’air pendant la gouvernance des années 90 ou la crise du début des années 2000, est remontée au plus haut, avec un EBITDA, synonyme de rentabilité opérationnelle, de 126 millions d’euros. 2018, année exceptionnelle de croissance du volume d’affaires, 8,7% de hausse en Europe et de 7.9% en Asie. L’Europe – et la France  - toujours devant la Chine. C’est aussi le message que cherche à passer Henri Giscard d’Estaing. Il sait que son rôle est aussi de rassurer sur le sujet.

Le club a aujourd’hui gagné son pari d’hier. Pour comprendre cette renaissance chinoise, d’une entreprise née il y a plus de 50 ans sous des valeurs franco-françaises,  il faut revoir le film de cette histoire.

La Saga du Club Med, pour comprendre la renaissance chinoise, retrouvez les racines françaises. 

L’aventure chinoise a aidé le Club à renouer avec les bénéfices.  Fosun, un grand conglomérat chinois, était entré au capital en 2010 et s’était peu à peu imposé comme actionnaire majoritaire, puis seul actionnaire. Le Club Méditerranée s’était alors retiré de l’indice parisien.

Cela faisait donc quelques années le Club ne dévoilait plus ses chiffres de manière officielle, communiquant de temps à autres des chiffres de vente ou de fréquentation. Mais les ouvertures de nouveaux resorts – entre un à deux par an -  et les investissements dans d’autres villages par coups de centaines de millions d’euros laissaient transparaitre quelques indices. On a alors craint que le Club ne passe sous pavillon chinois.

Henri Giscard d’Estaing a tenu et est resté à la tête de la société. Il sait bien qu’il faut qu’il rassure son actionnaire sur sa stratégie de montée en gamme, mais aussi qu’il continue d’exister sur le marché français. Alors, il tient d’abord à rassurer s : la France reste le premier marché du groupe. Mais la Chine enregistre des chiffres toujours plus hauts, avec une augmentation de la clientèle de 22% en 2018, par rapport à 2017. Pas de doute : la stratégie du groupe d’aller vers encore plus d’internationalisation, et encore plus d’Asie, porte ses fruits aujourd’hui plus que jamais.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
02.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
03.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
04.
Un pognon de dingue pour Notre-Dame de Paris ? Oui, car l'Homme ne vit pas que de pain
05.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
06.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
07.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires