En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Atlanti-culture

Théâtre : Fanny et Alexandre, touffu, mais dense, prégnant et beau !

Publié le 12 mars 2019
Danielle Mathieu-Bouillon est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Danielle Mathieu-Bouillon pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Danielle Mathieu-Bouillon est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

THEATRE

FANNY ET ALEXANDRE

d’Ingmar Bergman

Mise en scène: Julie Deliquet

Avec la troupe de la Comédie-Française: Véronique Vella, Thierry Hancisse, Anne Kessler, Cécile Brune, Florence Viala,Denis Podalydès, Laurent Stocker, Elsa Lepoivre, Julie Sicard, Hervé Pierre, Gilles David, Noam Morgensztern, Anna Cervinka, Rebecca Marder, Dominique Blanc, Julien Frison, Gaël Kamilindi, Jean Chevalier,

Et les comédiens de l’académie de la Comédie-Française: Noëmie Pasteger, Léa Schweitzer

INFORMATIONS

Comédie-Française

Salle Richelieu – Place Colette Paris 1er

Jusqu' au 16 juin

Réservations : 01 44 58 15 15 - www.comedie-francaise.fr

Durée 2h 45 avec entracte

RECOMMANDATION : EXCELLENT

THEME

Chez Bergman, il y a souvent une lanterne magique qui anime des personnages plus ou moins fantomatiques, il y a aussi des rêves ou des cauchemars d’enfants, des personnages complexes, des vies faites d’espoirs déçus et de renoncements, parfois une omniprésence de pères absents, souvent d’une terreur religieuse, de la frénésie d’amour qui peut surprendre les femmes et les conduire à l’irrémédiable… il y a tant de choses chez Bergman ; mais il y a presque toujours le Théâtre.

POINTS FORTS

1 - C’est une pièce chorale avec la troupe de la Comédie -Française, dans un vaste décor, souvent beau et poétique, parfois sombre et oppressant. Les lieux de vie alternent avec les lieux de Théâtre ; le théâtre hante la vie de cette famille complexe, qui le confond parfois avec la réalité. Héléna (Dominique Blanc, excellente) règne en matriarche autoritaire sur ce petit monde de vieux enfants, souvent tout autant déboussolés que les plus jeunes.

 

2- Julie Deliquet a jonglé entre trois œuvres pour créer ce rendez-vous rare, construit entre le film, la série télévisée, et le roman éponyme du grand auteur suédois. C’est une vasque fresque où la réalité se conjugue avec la fiction théâtrale. Le moment où le père ( Denis Podalydès, excellent et émouvant) répète la scène du spectre d’Hamlet, m’a particulièrement touchée, dans cette séquence miroir, dramatique, qui annonce la seconde partie, beaucoup plus sombre et dure.

 

3- La découverte de ce personnage obscur et brutal, que la jeune veuve (très belle Elsa Lepoivre) a épousé. Cet évêque, sombre, dangereux et machiavélique est magistralement interprété par Thierry Hancisse, dont la présence devient presque séduisante, en dépit de l’horreur de ses propos.

 

4 – Tout s'achèvera comme une boucle, revenant sur la joie festive du début de la pièce, grâce au Théâtre retrouvé et repris en main par Héléna, avec une famille restructurée et réconfortée, après tous ces drames.

POINTS FAIBLES 

Il est vrai que le vaste plateau ne permet pas les gros plans. Ils manquent un peu ici, surtout pour les visages des enfants, Fanny et Alexandre.

EN DEUX MOTS 

C’est un très beau spectacle, touffu, dense, prégnant, avec les angoisses de Bergman, éclaircies le plus souvent dans des farandoles et le rire du Théâtre. Est-ce réel ou bien sommes-nous en train de jouer ? C’est foisonnant, souvent très beau, avec des moments superbes, mais perçoit-on vraiment le propos de l'auteur ? Ce mystère est douloureux, mais plein de charme, dû pour l'essentiel à la qualité de la troupe des acteurs qu'il faudrait tous citer.

UN EXTRAIT 

« Héléna : Eh oui Oscar, tu le vois, c'est comme ça. On est vieux et en même temps on est un enfant. Et on ne comprend pas où on a pu passer tout ce temps, ce temps qu'on considérait comme tellement important. »

L’AUTEUR 

Ingmar Bergman, né en 1918, aurait eu 100 ans en 2018. La Comédie-Française a décidé de célébrer ce créateur suédois, en le faisant ainsi entrer au répertoire ; toute sa vie, il mélangea les genres en étant à la fois auteur, directeur et metteur en scène de Théâtre, ainsi qu’un immense réalisateur cinématographique. Demeurent une centaine de pièces et une quarantaine de films, marqués par son univers si particulier.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

03.

Comment Facebook entend bénéficier du malaise général des utilisateurs de Tinder et autres applications de rencontres

04.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

07.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

01.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

02.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires