En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

02.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

03.

Coup de gueule de François Cluzet contre les acteurs et humoristes qui participent au "climat anxiogène actuel"

04.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

05.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

06.

Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"

07.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Terrorisme
Biopic
Le réalisateur Clint Eastwood sera convoqué au procès de l'attentat du Thalys
il y a 7 heures 55 min
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 9 heures 22 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 14 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 16 heures 4 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 17 heures 39 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 18 heures 16 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 18 heures 33 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 19 heures 7 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 19 heures 29 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 19 heures 46 min
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 8 heures 39 min
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 13 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 15 heures 41 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 17 heures 17 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 18 heures 6 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 18 heures 28 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 18 heures 44 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 19 heures 15 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 19 heures 33 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 19 heures 46 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Renoncements

Tribune aux Européens : ces renoncements qu’Emmanuel Macron masque derrière son mix de romantisme et technoprojets Français

Publié le 05 mars 2019
Le courrier d’Emmanuel Macron aux Européens ne mentionne plus de projet d’intégration comme le Président aimait à les évoquer. En particulier, son courrier n’évoque plus le budget de la zone euro avec des mécanismes de mutualisation tel qu’il en rêvait. Il n’évoque pas plus la gouvernance de la monnaie unique.
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le courrier d’Emmanuel Macron aux Européens ne mentionne plus de projet d’intégration comme le Président aimait à les évoquer. En particulier, son courrier n’évoque plus le budget de la zone euro avec des mécanismes de mutualisation tel qu’il en rêvait. Il n’évoque pas plus la gouvernance de la monnaie unique.

Le courrier d’Emmanuel Macron aux Européens ne mentionne plus de projet d’intégration comme le Président aimait à les évoquer. En particulier, son courrier n’évoque plus le budget de la zone euro avec des mécanismes de mutualisation tel qu’il en rêvait. Il n’évoque pas plus la gouvernance de la monnaie unique qui échaude tant d’Européens, agacés par la rigidité allemande. 

Du courrier d’Emmanuel Macron, on dira volontiers qu’il est romantique. Il évoque de belles idées qui cherchent à faire consensus, et évoque savamment les sujets qui fâchent et les sujets qui font l’Europe réelle. De ce point de vue, la stratégie de communication est limpide: le Président rejoue le clivage sémantique (gentils européens contre méchants nationalistes) qui lui a permis d’être élu. Mais il n’est pas sûr que cette grosse ficelle soit exportable dans l’Union, ni qu’elle fonctionne encore en France. 

L’abandon du projet d’intégration 

On se souvient que, dans le discours de la Sorbonne, Emmanuel Macron avait lancé l’idée d’un budget européen intégré destiné à dégager les premiers éléments d’une politique budgétaire communautaire. Ce projet s’est assez rapidement heurté aux foudres de nos partenaires, qui ont surtout vu dans cette idée une façon, pour la France, de leur faire endosser le prix de son inertie et de son absence de réformes.  

Dans la pratique, Emmanuel Macron semble avoir abandonné ce terrain, après une proposition commune, très symbolique, de la France et de l’Allemagne. 

Les adversaires d’Emmanuel Macron ont donc tort lorsqu’ils l’accusent de porter un projet fédéral européen. En réalité, le président y a renoncé, ce qui témoigne de la distance qui a séparé ses intentions, ses beaux discours, et la réalité du continent. 

Pas un mot sur la gouvernance de l’euro

Pour le reste, le Président a évoqué une convergence des droits sociaux européens, avec notamment des salaires minimums dans toute l’Union. Il a placé cette idée sous le vocable « protéger ». Mais il a bien pris garde à ne pas échauder ses partenaires allemands en évoquant la gouvernance de l’euro, tournée vers la lutte contre l’inflation. 

Pourtant, un think tank allemand a chiffré le coût de l’euro pour la France, l’Italie ou l’Espagne. On s’étonnera que le Président d’un pays touché par les contraintes d’une zone monétaire optimale, et par son impact sur le niveau de vie de ses habitants, ne trouve rien à redire sur le sujet. 

Il est vrai que le sujet est ingrat, polémique, et qu’il oblige à s’opposer à ses partenaires. C’est un thème plus difficile à faire valoir que des idées générales sur la protection ou la liberté. 

Néanmoins, il n’est pas sûr que les idées romantiques d’Emmanuel Macron suffisent à nourrir tous les appétits du continent, notamment ceux des Gilets Jaunes. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ajm
- 05/03/2019 - 22:32
Romantisme
Les Français sont "classiques " en littérature et dans leur âme, ils sont " romantiques " dans la conduite de l'Etat et des budgets nationaux, vite enflammés par les références creuses à l'esprit Républicain , à la Révolution et aux droits de l'homme Les Allemands qui ont été les premiers " romantiques " en littérature et dans les arts s'en méfient beaucoup depuis l'aventure nationale-socialiste et les divagations dangereuses sur l'âme et l'esprit Allemand. La religion des comptes équilibrés sert d'exutoire aux vagues à l'âme et aux désirs inavouables des Allemands.
Benvoyons
- 05/03/2019 - 12:04
Amusant l'article qui reprend le think tank Allemand qui dit
dans sa recommandation "Le think tank a adressé des recommandations à la France. Des améliorations structurelles sur l'économie et l’État seraient nécessaires ":)::)::)
Donc en fait cela n'est pas l'€ le problème de la France comme de l'Italie, mais bien l'ambition cul de plomb, Casques à Pointe qu'ils avaient en ne modifiant rien dans les structures de leur pays respectif. Les autres "pays du nord" avec leur haute rigidité comme l'Allemagne l'ont ardemment modifié :)::)). Avant l'€ l'Allemagne exportait déjà & devançait la France ,l'Italie, avec leurs machines outils, leurs voitures,Chimie, Optiques etc.. mais ils ont continué à modifier leurs structures. Comme encore aujourd'hui avec les réformes sur l’Éducation,& la formation même dans les entreprises. La France parle, reparle, en reparle mais ne fait rien depuis 40ans & veut même continuer & pousser les autres à utiliser la même méthode Française qui empêche la France de réussir.:)::))