En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Renault en plein chaos post Ghosn

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

05.

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

06.

Comment l'image de la présidence d'Emmanuel Macron a été écornée par l'affaire Benalla et ses mystères

07.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Ultimatum
Liban : nouvelle journée de mobilisation contre la classe politique et la corruption
il y a 10 min 19 sec
pépites > Politique
Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI
Election présidentielle : Marine Le Pen confirme son "envie d'être candidate" en 2022
il y a 2 heures 22 min
pépites > Justice
Dénonciation calomnieuse
Alexandre Benalla a déposé une plainte contre l'association Anticor
il y a 3 heures 52 min
pépite vidéo > Europe
Avenir du Royaume-Uni
Brexit : Boris Johnson se résigne à demander un nouveau report
il y a 4 heures 31 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 5 heures 39 min
décryptage > Société
Culpabilisation à grande échelle

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

il y a 7 heures 30 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment l'image de la présidence d'Emmanuel Macron a été écornée par l'affaire Benalla et ses mystères

il y a 7 heures 36 min
rendez-vous > Science
Atlantico Green
Les recherches prometteuses de chimistes japonais sur de nouveaux matériaux plastiques qui permettent de fixer le CO2
il y a 7 heures 38 min
décryptage > Finance
Monnaies

Facebook : comment le Libra pourrait bien changer le dollar

il y a 8 heures 9 min
décryptage > Société
Transmission

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

il y a 9 heures 11 min
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 38 min 30 sec
pépites > Politique
Neutralité religieuse
Elections municipales : Bruno Retailleau propose un projet de loi pour interdire les "listes communautaristes"
il y a 3 heures 14 min
décryptage > High-tech
Données personnelles

Apple, Twitter, Facebook : ces amis qui vous veulent du mal

il y a 4 heures 26 min
pépites > Politique
Voix sociale et républicaine
Des élus PS et des soutiens d'Emmanuel Macron signent une tribune en faveur de la création d'un "pôle de gauche" dans la majorité
il y a 4 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Le dernier hiver du Cid" de Jérôme Garcin : le chagrin et la piété

il y a 6 heures 25 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
La Nasa a dévoilé les combinaisons des astronautes qui marcheront sur la Lune ; Le système planétaire le plus proche de nous a des propriétés étranges
il y a 7 heures 35 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L'amélioration des conditions de travail de la police passera par la restauration de l'autorité de l'Etat et par une modernisation en profondeur

il y a 7 heures 37 min
décryptage > Culture
Culture

"Fleurs de Légion" de Stéphane Giocanti : un véritable roman d’initiation

il y a 7 heures 43 min
décryptage > Europe
Bras de fer politique

Jusqu’à quand une poignée de parlementaires britanniques s’opposera-t-elle à l’inéluctable - le Brexit ?

il y a 8 heures 55 min
pépites > International
Cessez-le-feu
Recep Tayyip Erdogan menace les combattants kurdes en cas de non-respect de l’accord
il y a 21 heures 51 min
© Reuters
© Reuters
Double discours

Offensive néerlandaise sur Air France-KLM : l’Europe pourra-t-elle survivre au grand écart entre les discours d’union et les actes ?

Publié le 28 février 2019
En réaction à la montée au capital d'Air France par l'Etat néerlandais, Bruno Le Maire a déclaré : "il est essentiel de respecter les principes de bonne gouvernance et qu'Air France-KLM soit géré sans interférence étatique nationale".
Florent Parmentier est maître de conférences à Sciences Po et chercheur associé au Centre de géopolitique de HEC. Il a récemment publié, aux Presses de Sciences Po, Les chemins de l’Etat de droit, la voie étroite des pays entre Europe et Russie. Il est...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Florent Parmentier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Florent Parmentier est maître de conférences à Sciences Po et chercheur associé au Centre de géopolitique de HEC. Il a récemment publié, aux Presses de Sciences Po, Les chemins de l’Etat de droit, la voie étroite des pays entre Europe et Russie. Il est...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En réaction à la montée au capital d'Air France par l'Etat néerlandais, Bruno Le Maire a déclaré : "il est essentiel de respecter les principes de bonne gouvernance et qu'Air France-KLM soit géré sans interférence étatique nationale".

Atlantico: Ne peut-on pas voir une problématique propre au gouvernement français à vouloir trop promouvoir l'idée européenne tout en oubliant parfois les besoins de préservation des intérêts nationaux ? Ne serait-ce pas rendre un service à l'Europe, sur ces questions économiques, que de privilégier également la "case nationale" ? 

Florent Parmentier: Les grandes compagnies nationales ont longtemps été considérées comme des acteurs stratégiques. KLM, l'entreprise nationale néerlandaise, a été fondée en 1919, Air France quelques années plus tard, en 1933. L'Alliance Air France - KLM est le résultat d'un certain nombre d’évolutions du marché aérien : une concurrence accrue au niveau international, l'arrivée des compagnies low-cost et l'émergence de nouveaux marchés ont contraint ces grandes compagnies à redoubler d'efforts pour rester compétitives. Cela a induit la multiplication des partenariats et des alliances. Ces évolutions ont conduit à la création d'Air France KLM par la fusion des groupes français et néerlandais en 2004. Laissant un sentiment de méfiance latent du côté de KLM, plus vieille compagnie encore active au monde, sentiment encore renforcé par les différences de compétitivité entre les deux entreprises. Depuis 2004, le chiffre d’affaires de KLM a presque doublé, alors que celui d’Air France a stagné.

 A quoi vient-on d’assister ? L'Etat néerlandais vient d'acheter en toute discrétion des actions de ce groupe à la Bourse de Paris (acquérant 12,68% du capital), devenant ainsi le deuxième actionnaire du groupe après l'État français (14%). La présence capitalistique de l'État français n'est pas remise en cause par Bercy : on peut la justifier par le choix de l'État français de détenir des actifs stratégiques. Dès lors, comment dénier ce même droit de présence capitalistique de l'État néerlandais au sein d’une entreprise pouvant être considérée comme stratégique ? Il est difficile de reprocher à d'autres ce que l'on fait soi-même.

 On peut effectivement reprocher à nombre de nos élites françaises de ne pas comprendre le fonctionnement et les évolutions européennes : la négligence vis-à-vis du Parlement en est un exemple flagrant. L’idée selon laquelle le poids politique de la France lui permettra d’éviter d’être montrée du doigt tout en restant parfaitement crédible et audible en est un autre exemple. La magie du verbe et de l’image ne suffira pas longtemps à masquer le double discours français, mal perçu par nos partenaires. 

 

Quels sont les exemples, les dossiers économiques, ou le gouvernement français, peut montrer, parfois dans son discours, une forme d'incohérence entre cette nécessité de préserver les intérêts du pays, et ce souhait de vouloir "escalader" les questions au niveau européen ?

 La France, du fait de sa tradition colbertiste, des liens entre ses élites économiques et administratives ainsi que de ses conceptions économiques et politiques, accepte le marché unique et la mondialisation du bout des lèvres, en souhaitant conserver sa gouvernance sans l’adapter en conséquence, au détriment de son système productif.

Nos relations avec l'Italie, bien avant l'arrivée de la coalition populiste actuellement au pouvoir, ont été gâchées par nombre de différends d'ordre économique. Certes, l'immigration, la Libye, les activités des Italiens accueillis en France et recherchés pour terrorisme pendant les années de plomb y sont pour beaucoup dans la complication des relations entre les deux pays. Lorsqu’en 2006, l'entreprise italienne Enel fait une offre pour acheter Suez, le gouvernement français fait front pour y opposer une alliance nationale avec GDF. Les relations entre Air France et Alitalia monte également fait la preuve de nombreuses difficultés. Les investissements français en Italie on d’ailleurs fait l'objet de nombreuses critiques des partenaires de Silvio Berlusconi à l’époque. Phénomène aggravant pour l’Italie, la France n’a pas eu les mêmes scrupules dans certains dossiers industriels avec les Etats-Unis et l’Allemagne, où nous n’avons pas fait preuve de la même résistance.

 Dans le cas du champion français des industries navales, Naval Group, l'alliance avec l'italien Fincantieri a été faite sur le plus petit dénominateur. L'ambition n'a pas été de créer un champion national européen, tout juste d’accepter une relation dont les deux pays s’accordent sur la pertinence.

 

Quel serait le discours le plus adapté permettant de montrer le lien entre préservations des intérêts du pays, et ceux de la construction européenne ?

 Le problème de la cohérence entre le discours et la pratique en France mérite effectivement d'être soulevé. Le plus grave est certainement qu’il s’agit d’un déni de réalité plus général sur les fondamentaux économiques et politiques du pays, ce qui explique des déconvenues.

 Nous sommes face à des injonctions contradictoires, avec une compréhension assez française des enjeux. D’un côté, nous souhaitons voir dans l'Union européenne le multiplicateur de la puissance française : cela suppose de mettre sur pieds des champions européens à même de résister au-delà de nos frontières. De l'autre, nous souhaitons faire avancer au mieux les intérêts des entreprises du pays, avec l'appui et les moyens de l'État, quitte à froisser nos partenaires. Quitte également à ce que nos partenaires adoptent des pratiques similaires, à notre détriment. D’où l’intérêt d’avoir une stratégie sur un état des lieux sérieux, et de s’y tenir dans l’action. C’est bien ce à quoi l’Etat néerlandais nous amène précisément à réfléchir.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Renault en plein chaos post Ghosn

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

05.

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

06.

Comment l'image de la présidence d'Emmanuel Macron a été écornée par l'affaire Benalla et ses mystères

07.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 28/02/2019 - 09:51
Ben voilà il faut voir l'incohérence Economique & Politique
de la France. L’État en France décide de tout! Les élites qui décident sont majoritairement des Fonctionnaires & qui par la constitution ont le droit d'être aussi des élus(Députés,Sénateurs,Régions,Grandes Villes,Parlement Européen, & cerise sur le Gâteau font aussi le contrôle de l’État.Donc en effet aucun changement dans tous les domaines en France depuis Mitterrand, enfin si mais seulement pour nourrir la Bête qui s'occupe de tout. Il serait temps d'interdire aux Fonctionnaires d'être des élus comme en UK, Allemagne, Autriche, Pologne, etc... Les Fonctionnaires font fonctionner & les Députés, Sénateurs de la Société Civile, décident la marche à suivre enfin pour la France.
C'est clair que la parole de la France ne peut être ni ne pourra être écoutée sans des réformes de structure en profondeur de l’État ne sont effectuées urgemment.