En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

02.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

03.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

04.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

05.

Moins de morts, moins d’impact économique : ces voisins européens dont la France devrait urgemment s’inspirer pour ne plus être la mauvaise élève du Covid

06.

Lutte contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

07.

Argentine : un député embrasse le sein nu de sa femme en pleine visioconférence

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

05.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

ça vient d'être publié
pépites > International
Jeter l'éponge
Liban : le Premier ministre désigné renonce à former un gouvernement et démissionne
il y a 9 heures 43 min
pépite vidéo > Insolite
Les joies du télétravail
Argentine : un député embrasse le sein nu de sa femme en pleine visioconférence
il y a 10 heures 22 min
pépite vidéo > International
Tragédie
26 morts dans le crash d’un avion militaire en Ukraine
il y a 11 heures 48 min
pépites > Politique
Polémique
Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine
il y a 12 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une bête aux aguets" : un roman dément et addictif

il y a 13 heures 59 min
décryptage > Europe
Crier au loup

Lutte contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

il y a 17 heures 35 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces acteurs clés du quotidien auprès des plus fragiles face à l'explosion de la dépendance

il y a 17 heures 46 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

OPA sur la droite : le pari risqué de Marion Maréchal

il y a 17 heures 47 min
décryptage > International
Accord global

Derrière aujourd'hui, il y a demain (Proverbe Libyen)

il y a 17 heures 49 min
décryptage > Société
Urgence

10 000 morts dans les Ehpad dans une quasi indifférence générale : voilà pourquoi les racines de notre manque d'empathie envers les seniors sont profondes

il y a 17 heures 50 min
pépites > France
Enquête
Attaque à Paris : le suspect "assume son acte" et pensait attaquer Charlie Hebdo
il y a 10 heures 11 min
pépite vidéo > Politique
Pathétique
"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé
il y a 11 heures 34 min
light > Culture
Figure de la droite
L'écrivain et polémiste Denis Tillinac est décédé
il y a 12 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les 100 plus belles planches de la bande dessinée" : La BD est un art qui vaut le détour !

il y a 13 heures 53 min
décryptage > Terrorisme
Menace diffuse

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : un suspect au profil très atypique

il y a 16 heures 15 min
décryptage > Société
Et Dieu (Jupiter) créa l’homme

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

il y a 17 heures 44 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment le chef de l'Etat Emmanuel Macron a jonglé avec les libertés fondamentales lors de son quinquennat

il y a 17 heures 47 min
décryptage > International
Influence des activités humaines

Incendies en Californie : ce dérèglement climatique qui a décidément bon dos...

il y a 17 heures 47 min
décryptage > International
Urgence énergétique

Liban : aussi une urgence énergétique géopolitique

il y a 17 heures 49 min
décryptage > Environnement
Rendement

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

il y a 17 heures 50 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Données criminelles

Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir

Publié le 18 février 2019
Le Service statistique ministériel de la sécurité intérieure a publié sa troisième édition du bilan statistique « Insécurité et délinquance ». Ce dernier permet de dresser un premier bilan de l'évolution de l'insécurité en France.
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Service statistique ministériel de la sécurité intérieure a publié sa troisième édition du bilan statistique « Insécurité et délinquance ». Ce dernier permet de dresser un premier bilan de l'évolution de l'insécurité en France.

En France, la science-fiction reste un genre mineur. Certes, existe depuis 1974 un annuel prix littéraire décerné à un roman fantastique francophone - mais ce Grand Prix de l'Imaginaire peine à s'imposer. Suggérons donc un coup d'éclat à son jury, pour sa prochaine édition : couronner l'œuvre de fiction intitulée "Insécurité et délinquance en 2018, premier bilan statistique". (Service statistique ministériel de la sécurité intérieure, janvier 2019).

Bilan si risible que même les obligés médiatiques de l'Intérieur ont bronché. Même ces thuriféraires publiant au coup de sifflet la prose de Beauvau comme s'ils avaient enquêté eux-mêmes - pure arnaque morale - ont fourni le service minimum (les violences faites aux femmes), délaissant le reste de la fiction propagandiste de l'Intérieur.

Premier et gros vice de forme du "bilan", la collecte des données criminelles par les forces de l'ordre en 2018 - mais d'abord, ce rappel. Du 26 au 28 décembre 1999 ("passage à l'an 2000") un ouragan ravagea la France. Or ensuite, éclate une polémique sur la sincérité du bilan 1999 de la délinquance, la collecte judiciaire des données du terrain ayant été interrompue l'ultime semaine de l'année. Que vaut un bilan dit "annuel" - mais portant en fait sur 51 des 52 semaines de 1999, objectaient alors les experts ?

Retour à la chaotique année 2018 : émeutes chaque soir des matches du mondial de football ; émeutes encore pour Halloween - et du 15 novembre au 31 décembre, la brutale révolte des "Gilets Jaunes". En mode "tout le monde sur le pont", la police et la gendarmerie ont dû, plus de trente jours pleins de 2018, privilégier l'urgence immédiate ; dont, confirment des policiers et gendarmes de terrain, délaisser la nomenclature quotidienne des infractions. Cela, le "Bilan" de l'Intérieur, le suggère p 21, timide appel en petites lettres à la distance critique : "le recueil des plaintes et la constatation des infractions par les forces de l'ordre ont pu être affectées... L'exhaustivité des infractions sous-jacentes n'est pas garantie", etc. 

D'où l'évidente question : que vaut le "bilan" d'une année durant laquelle, 30 à 35 jours pleins sur 365, le recueil des données criminelles a été partiel, voir nul ? Deux autres arnaques maintenant, portant sur les vols à main armée et sur les cambriolages.

BRAQUAGES, la poussière sous le tapis - on découvre, encore dans les petites lignes, la catégorie "extorsions avec armes", "lors desquels la victime 'braquée' remet elle-même son bien à l'auteur, sous l'influence de la menace subie" ; vols non "pris en compte dans l'indicateur de vol avec arme". Factice distinguo escamotant peut-être des centaines de braquages par an - car bien sûr, ces "extorsions avec armes" ne figurent nulle part ailleurs au "Bilan".

CAMBRIOLAGES - Le Bilan reprend les index 27 et 28 de l'Etat 4001, visant les cambriolages de "résidences principales ou secondaires". Mais ceux de locaux officiels (mairies, services sociaux, etc.) ? Et les cambriolages des bureaux d'entreprises ou associations, ou de locaux industriels ou agricoles ? etc. (estimés naguère à 45% du tout) ? Pas un mot - disparus.
Voici donc, pour rétablir les faits - des chiffres concrets sur la fort violente France de M. Macron :

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ullman
- 18/02/2019 - 11:59
OPTIMISME
Pour le prix littéraire, c’est un vœu pieu : il n’est attribué qu’aux personnes physiques.
Une automobile brûlée au centre-ville et dont l’épave est restée 10 jours sur place : le journaliste « n’a pas vu ».
Mais comment en vouloir à un ministre qui a un si joli sourire ?
J'accuse
- 18/02/2019 - 09:39
Moins un ministre est efficace, plus sa propagande est renforcée
Les gouvernements persistent à croire que les citoyens peuvent être convaincus par des statistiques, alors qu'eux vivent les réalités, à la différence des ministres et hauts fonctionnaires.
Il est évidemment plus facile de manipuler des chiffres que de lutter contre le chômage et l'insécurité ou améliorer le pouvoir d'achat. Alors, leurs meilleures politiques en ces domaines sont de truquer pour tromper les électeurs. Et si, au fond d'eux-mêmes, ils savent que ça ne convainc pas grand monde, au moins ils peuvent tenir un discours basé sur des chiffres en faisant semblant d'y croire , discours et chiffres bien entendu relayés par une presse complaisante à souhait.