En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

04.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

07.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 4 heures 7 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 6 heures 37 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 8 heures 40 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 10 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 10 heures 24 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 10 heures 46 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 11 heures 3 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 11 heures 5 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 11 heures 7 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 11 heures 11 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 4 heures 34 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 8 heures 24 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 9 heures 59 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 10 heures 20 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 10 heures 31 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 10 heures 52 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 11 heures 4 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 11 heures 7 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 11 heures 7 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 11 heures 11 min
Atlanti-culture

Théâtre : La canard à l'orange, la quintessence de l'élégance anglaise

Publié le 11 février 2019
Quand deux des meilleurs hommes de théâtre français prennent en mains l'une des deux ou trois meilleures comédies anglaises des dernières décennies, cela donne quoi? En l'occurrence, un véritable feu d'artifice. Si vous le pouvez, profitez-en !
Danielle Mathieu-Bouillon pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Danielle Mathieu-Bouillon est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Quand deux des meilleurs hommes de théâtre français prennent en mains l'une des deux ou trois meilleures comédies anglaises des dernières décennies, cela donne quoi? En l'occurrence, un véritable feu d'artifice. Si vous le pouvez, profitez-en !

THEATRE

LE CANARD A L'ORANGE

de William Douglas Home

Adaptation: Marc-Gilbert Sauvajon

Mise en scène: Nicolas Briançon

Avec  Anne Charrier, Nicolas Briançon, François Vincentelli

Alice Dufour, Sophie Artur,

 

INFORMATIONS

Théâtre de la Michodière

4bis, rue de la Michodière

75002 Paris

du mardi au vendredi à 20h30

samedi à 16h30 et 20h30 – dimanche à 15h30

jusqu'au 2juin 

Durée : 2h environ

Réservations : 01 47 42 95 22            

 

RECOMMANDATION : EN PRIORITE

 

THEME 

L'éternel trio, le mari, la femme et l'amant, mais cela se passe en Angleterre, avec élégance et humour. Hugh Preston, animateur vedette de la télévision, prend conscience, un vendredi soir, que son épouse, Liz, irréprochable depuis 15 ans, a un amant et qu'elle veut non seulement divorcer, mais partir le lundi matin. Il offre à son épouse de prendre les torts à sa charge pour se faire prendre en flagrant délit d'adultère avec sa secrétaire, à condition d'inviter l'amant à passer le week-end à la maison.

 

POINTS FORTS 

1 – La pièce est un chef d’œuvre du genre ; remarquablement écrite ; elle est aussi adaptée par un grand auteur dramatique. Le résultat est évident. C'est fin, très drôle, on ne cesse de rire. Les répliques fusent dans un rythme pétillant et entraînant.  Du grand art. Nicolas Briançon a fait les coupures qui s'imposaient. La pièce dure presque deux heures, mais on ne s'ennuie pas une seconde.

 

2 – La distribution est excellente et totalement moderne. Anne Charrier est exquise, drôle et touchante, sans jamais faire «dadame », Alice Dufour est délicieuse de charme et d'humour, Sophie Artur est elle aussi cocasse et très actuelle. Il est amusant d'avoir conféré au bellâtre de service (l'amant, le très crédible François Vincentelli) une ascendance belge avec un léger accent. Il joue le rôle avec une sorte de susceptibilité d'enfant boudeur, qui accentue encore le comique de la situation.

 

3 – Nicolas Briançon est à la fête et nous aussi. Il se révèle de pièce en pièce, comme l'un des grands acteurs comiques de sa génération. Comme il est très intelligent, son sens comique est très fin, mêlé d'un humour parfaitement en situation pour ce personnage qui, certes a trompé sa femme, mais dans la douleur, et souffre réellement de la voir partir. Il joue le tout pour le tout dans un rythme endiablé. Narquois, virevoltant, tourbillonnant, il est tout simplement irrésistible.

 

POINTS FAIBLES 

Vraiment, je n'en vois pas. Il n'est que de voir le public sortir heureux après des applaudissements scandés pour en être assuré.

 

EN DEUX MOTS 

Une pièce d'un grand auteur anglais, adaptée par un grand auteur français aujourd'hui disparu, ça laisse à découvrir ou retrouver un divertissement élégant, irrésistiblement drôle, sans vulgarité, avec une belle écriture. Cela fait du bien. Certes c'est anglais, et nos amis britanniques sont très doués dans le genre. Je connais la pièce par cœur pour l’avoir souvent vue. Je ne m’en lasse pas, surtout dans de telles conditions. Je ne puis m'empêcher de penser à « Adorable Julia », d'après Somerset Maugham, également adapté par Marc-Gilbert Sauvajon, qui laisse à tous un merveilleux souvenir.

 

L’AUTEUR

William Douglas Home (1912-1992), né en Ecosse, fut comédien avant de devenir l' auteur d’une cinquantaine de comédies légères et aristocratiques. 

Marc-Gilbert Sauvajon, (1909-1985) brillant auteur, adaptateur, avec plus de 95 films à succès à son palmarès, passait pour un maître du dialogue. Il fit de remarquables adaptations qui furent des triomphes et écrivit de nombreuses pièces qui en firent autant: « Treize à table », « Tchao » etc….

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires