En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

05.

Les conseillères de l’Elysée avaient alerté et dénoncé des comportements misogynes au plus haut sommet de l’Etat en 2018

06.

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

07.

Les idées cocktails originales de l’été : le Framboise Fizz, dégustez de l’armagnac frais, sans vous ruiner

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
pépites > International
Espoir pour les familles
Explosions à Beyrouth : un compte Instagram aide les habitants de la ville à retrouver les personnes disparues
il y a 3 heures 39 min
pépite vidéo > Environnement
Filière menacée
Pesticides : une dérogation accordée par le gouvernement pour sauver la culture de la betterave
il y a 5 heures 11 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le singe prend un bain et quand Mademoiselle souffle vingt bougies : c’est l’actualité aoûtienne des montres
il y a 6 heures 27 min
light > Culture
Disparition
Mort du philosophe Bernard Stiegler à l’âge de 68 ans
il y a 9 heures 3 min
pépite vidéo > Santé
Recommandations
Canicule et coronavirus : les bons gestes à adopter
il y a 10 heures 8 min
décryptage > France
Fines lames

La France orange mécanique (complément d’information) : merci de ne pas oublier les couteaux

il y a 12 heures 56 min
décryptage > Consommation
Origines des produits

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

il y a 13 heures 39 min
décryptage > Loisirs
"Voyage, voyage"

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

il y a 14 heures 23 min
décryptage > Economie
Relance européenne

L’Euro fort, bonne ou (très) mauvaise nouvelle pour la reprise ? Le match des arguments

il y a 15 heures 16 min
pépite vidéo > Politique
Solidarité avec le peuple libanais
Liban : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Emmanuel Macron à Beyrouth
il y a 1 jour 2 heures
pépites > International
Liban
Explosions à Beyrouth : le président libanais Michel Aoun rejette l’organisation d’une enquête internationale
il y a 4 heures 18 min
Liban
Beyrouth : la maison de Carlos Ghosn a été détruite par les explosions
il y a 5 heures 55 min
pépites > France
Enquête
Incendie à Anglet : un mineur de 16 ans mis en examen pour "destruction volontaire"
il y a 8 heures 21 min
pépites > Santé
0.800.06.66.66
Canicule et vague de chaleur : le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonce la création d’un numéro vert
il y a 9 heures 44 min
décryptage > Santé
Transport collectif

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

il y a 12 heures 35 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : Cognac Tonic, mieux que le Gin, optez pour un cocktail d’été "trendy"

il y a 13 heures 13 min
décryptage > High-tech
Mort de la concurrence ?

Pourquoi nous surfons de moins en moins en dehors de Google

il y a 14 heures 6 min
décryptage > International
"Le Liban n'est pas seul"

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

il y a 14 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint, l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 1 jour 2 heures
pépites > International
Voix de la France
Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique
il y a 1 jour 2 heures
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Opacité ou insincérité budgétaire ?

Ce projet de loi de finance rectificatif qu’annonce en creux le rapport sur la Cour des Comptes

Publié le 07 février 2019
La Cour des comptes dans son rapport annuel s'inquiète d'un nouveau dérapage du déficit et de la dette. Les mesures de décembre ainsi que le ralentissement de la croissance font planer l'incertitude.
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Cour des comptes dans son rapport annuel s'inquiète d'un nouveau dérapage du déficit et de la dette. Les mesures de décembre ainsi que le ralentissement de la croissance font planer l'incertitude.

Atlantico : La Cour des comptes estime dans son rapport annuel que le budget de l'Etat pour 2019 est mal ficelé. Que retenir de ce dernier ?

Philippe Crevel : La cour des comptes indique que l'aval des dépenses et certaines recettes font l'objet d'incertitudes majeures. Compte tenu  la fois du plan décidé au mois de décembre et certaines mesures fiscales qui devraient être adoptées prochainement (taxe GAFA notamment). La Cour des comptes par voie de conséquence parle d'une certaine insincérité des comptes publics. C'est habituel venant de cette haute juridiction financière. Il est habituel qu'il soit mentionné que les gouvernants ne sont pas toujours extrêmement fiables au niveau de la comptabilité. Les circonstances sont d'autant plus criantes qu'il y a eu les mesures du mois de décembre, qu'il ya  un ralentissement économique et que la France est plus que tangente en ce qui concerne le respect des 3%

La Cour des comptes ne fait que pointer du doigt ce que tout le monde pressentait ou savait.

Ce matin sur BFM Didier Migaud, le président de la Cour des comptes a expliqué qu'il y aurait besoin d'un texte complémentaire. Quelle devrait être l'ampleur de ce texte rectificatif ?

Compte-tenu de la situation économique et sociale il apparaît logique qu'à un moment ou à un autre il y ait un projet de loi de finances rectificatif. C'est assez logique. L'ampleur dépendra d'abord du ralentissement économique, le PLF a été bâti avec une croissance de 1.7%. Si au final la croissance se révélait être de 1% la dérive serait de plusieurs dizaine de milliards d'euros. Si la croissance est plus haute que cela, le rectificatif sera évidemment plus faible. Il est évidemment trop tôt pour se prononcer sur la réalité de la croissance 2018. Après il ya  les mesures d'urgences qui ont été prises qui pourraient coûter plus cher que prévu comme l'a souligné Didier Migaud sur BFMTV et là il faudra prévoir un ajustement soit par un déficit qui passera au-delà de 3% du PIB, ou par des augmentations d'impôts. Le gouvernement pourra alors attendre la fin du Grand Débat avant de se lancer dans une telle aventure. Peut-être que le mouvement est déjà en marche avec la réflexion de Gérald Darmanin sur les niches fiscales. La réforme des niches fiscales pourrait être intégrée dans ce futur texte budgétaire

La Cour des comptes fait un rapport donc bien classique sauf qu'il est plus alarmant que les années précédentes. Elle a indiqué qu'en cas de retournement de la situation économique, le roi Bercy serait complètement nu. Et cela engendrerait une très grande vulnérabilité. L'institution l'écrit noir sur blanc et c'est ce qui est inquiétant. La France n'a pas utilisé ses rares années de croissance pour assainir ses comptes publics et l'on fait ainsi parti des plus mauvais élèves de l'Union européenne. C'est sur ce point que la Cour des comptes met l'accent.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lexxis
- 08/02/2019 - 08:44
GABEGIE EN CONTINU!
Les Présidents se suivent et se ressemblent fort pour les derniers. Sous la coupe d'une caste de la haute fonction publique qui vit très bien de la dépense publique, il est hors de question de porter le fer dans cette dépense et plus particulièrement dans la dépense de l'État. Tout est bon pour ne pas toucher aux crédits de l'État: calcul en tendance, rapport du déficit budgétaire au PIB au lieu du quotient dépenses/recettes, insincérité chronique des présentations budgétaires, surestimation de la croissance et même dernièrement de fort curieux ratés dans la comptabilité publique. Quant au Président Macron dont l'élection avait suscité tant d'espoir chez les plus crédules, on voit mois après mois qu'il s'inscrit fidèlement dans les pas de son prédécesseur, ce qui est normal puisque''il était son conseiller , puis son ministre économique. Alors en désespoir de cause, on peut se demander ce que fait Bruxelles, à laisser la France violer constamment les normes de dette de déficit, sans faire plus que rouler de gros yeux de temps à autre. Mais rassurez-vous entre temps la machine à gaspiller des milliards d'euros publics - "en marche" ou pas - fonctionne très bien!