En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

04.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

07.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 3 heures 3 sec
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 5 heures 30 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 7 heures 33 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 9 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 9 heures 17 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 9 heures 39 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 9 heures 56 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 9 heures 58 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 10 heures 3 sec
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 10 heures 4 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 3 heures 27 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 7 heures 17 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 8 heures 52 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 9 heures 13 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 9 heures 24 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 9 heures 45 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 9 heures 57 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 9 heures 59 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 10 heures 9 sec
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 10 heures 4 min
© Flickr/A Health Blog
© Flickr/A Health Blog
Bonnes feuilles

Pourquoi la principale tâche du politique sera désormais de réguler l’Homo Deus

Publié le 03 février 2019
Dans "L'IA va-t-elle aussi tuer la démocratie ?" publié aux éditions JC Lattes, Laurent Alexandre et Jean-François Copé se demandent si l'IA ne va dynamiter la politique. 2/2
Jean-François Copé
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-François Copé est député de Seine-et-Marne et Maire de Meaux. Il est candidat à la primaire présidentielle des Républicains de 2016.
Voir la bio
Laurent Alexandre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chirurgien de formation, également diplômé de Science Po, d'Hec et de l'Ena, Laurent Alexandre a fondé dans les années 1990 le site d’information Doctissimo. Il le revend en 2008 et développe DNA Vision, entreprise spécialisée dans le séquençage...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans "L'IA va-t-elle aussi tuer la démocratie ?" publié aux éditions JC Lattes, Laurent Alexandre et Jean-François Copé se demandent si l'IA ne va dynamiter la politique. 2/2

Nous allons être saturés, parfois écœurés de techno- logie, mais il serait faux de penser que le futur sera technologique. il sera politique. Le patron de google explique fort bien que nous avons été naïfs d’imaginer que la technologie réglerait les problèmes de l’humanité. La régulation de notre pouvoir technologique sera un exercice extrêmement complexe qui mobilisera de plus en plus d’êtres humains. La politique demain réunira les technocrates, les régulateurs et gestionnaires de la com-plexité et les savants. Ils devront s’unir pour donner une chance aux démocraties libérales de ne pas être englouties avec le vieux monde.

La première urgence pour le politique est de comprendre la profonde crise dans laquelle le système représentatif est entré. Nous n’avons pas les outils pour réguler des pouvoirs démiurgiques arrivés trop vite. Le décalage de rythme entre l’explosion technologique et la capacité d’évolu- tion des institutions est un problème central de ce siècle. Pour le dire autrement : les politiques sont condamnés à être dans un continuel retard, donc en dissonance, avec les technologies. c’est la capacité même du politique à « piloter » la société qui est remise en cause. on ne conduit pas un paquebot en fond de cale.

Le monde des trente glorieuses était relativement stable et simple. Les grandes règles qui présidaient aux équilibres géostratégiques étaient connues. Les techno- logies progressaient relativement lentement, et aucune, depuis la bombe atomique, ne venait remettre en cause profondément les règles du jeu. Nous sommes entrés dans une nouvelle ère. dans le monde instable des nBic, bouger un détail peut avoir des conséquences majeures. modifier l’encadrement de l’ia, la régulation des manipulations technologiques ou la surveillance des prothèses intracérébrales pourra changer notre modèle civilisationnel et avoir des réper- cussions incalculables. Une loi adoptée aujourd’hui dans le désordre des dis- cussions parlementaires et des petits arrangements poli- ticiens peut avoir des répercussions immenses sur le long terme. C’est l’effet papillon au carré, provoqué par la vitesse de diffusion des technologies et les effets de cliquet qu’elles provoquent.

Les choix actuels nous engagent pour longtemps, et pourtant ils sont souvent faits dans une incompréhension profonde des enjeux, et en fonction de préoccupations de très court terme. Le défaut classique de la politique – l’in- capacité à se projeter dans le temps long – est accentué. Dans le monde mikado dans lequel nous vivons, les problèmes sont interconnectés. Pour des politiques habi- tués à traiter les sujets en silo et de façon séquentielle, cela crée une bourrasque aveuglante où ils sont perdus. Occupés à éviter l’explosion sociale qui menace en permanence, nos élus ne voient pas qu’ils ont perdu en réalité les leviers du pouvoir. Absorbés dans le traitement des problèmes du passé et la communication au jour le jour, ils n’abordent pas le sujet le plus important du xxie siècle : notre cerveau. L’intelligence artificielle, c’est avant tout un problème de cerveau. Que fait-on de notre cerveau quand l’intelligence devient quasi gratuite ? comment évite-t-on un monde ultra-inégalitaire ? Dans un monde ultra-complexe, il sera difficile d’être un citoyen sans une compréhension du monde et donc sans de bonnes capacités cognitives.

L’ia est au cœur du drame planétaire qui se noue : le recul du pouvoir politique et l’ampleur du retard humain face à la machine sont proportionnels à la concentration de la puissance économique chez les géants du numé- rique. Nous rentrons dans un monde où il y aura de moins en moins de différences entre l’humain et la machine, l’online et l’offline, le virtuel et le physique. échapper à la technologie deviendra aussi difficile que d’échapper à la gravitation terrestre. nous rentrons dans l’univers de la gouvernementalité algorithmique. un mode de gou- vernement inédit.

Extrait de ​"L'IA va-t-elle aussi tuer la démocratie ?", aux éditions JC Lattes, Laurent Alexandre et Jean-François Copé 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires