En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé

02.

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

03.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

04.

Selon « Le Monde », Abdouallakh Anzorov, l’auteur de l’attentat, a donné plusieurs centaines d’euros à des élèves du collège en échange d’informations pour identifier le professeur

05.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

07.

Comment les comparateurs en ligne menacent la survie de pans entiers de l’industrie des services en France

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > France
Professeur décapité

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

il y a 4 min 59 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Apple, LVMH et Airbus restent les trois entreprises préférées des jeunes diplômés qui s’inquiètent cependant des risques sur l’emploi

il y a 9 min 35 sec
pépites > Terrorisme
Sécurité
Seine-Saint-Denis : le ministre de l'Intérieur a annoncé lundi soir la fermeture prochaine de la mosquée de Pantin
il y a 24 min 4 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 13 heures 53 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 15 heures 41 sec
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 16 heures 25 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 18 heures 58 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 19 heures 47 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 20 heures 8 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 21 heures 58 sec
décryptage > France
Ecœurant

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

il y a 7 min 23 sec
décryptage > Education
Dévoiement

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

il y a 14 min 45 sec
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 13 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 14 heures 10 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 15 heures 50 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 16 heures 56 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 19 heures 35 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 19 heures 54 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 20 heures 35 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 21 heures 45 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Edito

Quand le tourisme se rit de la morosité de la conjoncture et devient un moteur de croissance

Publié le 01 février 2019
Malgré les menaces qui agitent la planète et rendent certaines régions inhospitalières, le tourisme poursuit sa marche en avant.
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malgré les menaces qui agitent la planète et rendent certaines régions inhospitalières, le tourisme poursuit sa marche en avant.

L’an dernier, il a progressé presque deux fois plus vite que l’activité économique. On a dénombré un milliard quatre cent millions de vacanciers, en augmentation de six pour cent sur l’année précédente, alors que la performance de la croissance mondiale se limitait à 3,7%. Il connait une expansion régulière qui dépasse les prévisions. La barre des cinq cents millions a été franchie en 1995, le milliard en 2010 et l’on pourrait s’approcher du deuxième milliard à l’aube des années 2030. Certes, l’accroissement de la population mondiale joue son rôle, mais surtout le progrès économique des nations intermédiaires ouvre l’accès aux activités de loisirs à de nouvelles couches de population dont le niveau de vie s’élève régulièrement. C’est le cas notamment de la Chine et de l’Inde au sein de la grande famille des émergents, compte tenu de leur taille.

Pour l’instant, c’est un atout pour l’Europe qui capte près de la moitié du tourisme mondial avec 713 millions d’individus l’an dernier, et qui tend à prendre une place de plus en plus grande, alors qu’elle est aujourd’hui une des régions le moins dynamiques de la planète. L’Asie vient en deuxième position avec 343 millions et l’Amérique à la troisième avec 217 millions.   Toute se conjugue pour afficher l’optimisme pour l’avenir : une amélioration régulière des revenus des classes moyennes, des conditions de transport qui réduisent les coûts, notamment sur les billets d’avion, l’essor des paquebots géants, des visas plus faciles à obtenir notamment et d’une façon générale les avantages offerts par la mondialisation.

Le tourisme offre un champ très large au développement, car pour l’instant 95% de son activité sont concentrés seulement sur cinq pour cent du globe. Les côtes méditerranéennes attirent une population maximum, alors que le réchauffement climatique laisse peser une menace sur certaines régions qui deviennent inondables. Mais surtout, on voit naître aussi au sein des populations des sites les plus visités, un sentiment de dépossession de leurs territoires au profit de groupes qui occupent provisoirement les lieux au moment où ils sont le plus agréables, mai qui enlèvent aux autochtones la douceur de vivre qu’ils chérissaient. Un début de rébellion est perceptible : il prend la forme de mesures de restrictions de la circulation automobile, ou de l’accès aux musées. Car le déferlement de populations à Venise, au Mont Saint Michel, au Louvre ou au château de Versailles atteint déjà ses limites physiques, alors que les prévisions laissent entendre que les flux continueront de progresser. L’an dernier, tous les records ont été battus pour la France avec 90 millions de visiteurs, et l’on annonce déjà cent millions en 2020. Avec des mouvements contrastés. On observe une disparition des petits hôtels familiaux dans les villes petites et moyennes – six cents établissements ont mis la clé sous la porte l’an dernier, souvent parce que leurs exploitants prenaient leur retraite. En revanche, on observe une concentration dans les métropoles de la capacité hôtelière. Au total, le tourisme a entraîné un chiffre d’affaires de cinquante milliards d’euros l’an dernier, ce qui en fait un poste important de la balance des paiements. Avec un espoir : celui que le mouvement des gilets jaunes ait conduit à une prise de conscience pour mieux valoriser la France des territoires délaissés qui offrent pourtant des opportunités de mises en valeur pour le tourisme, à condition  que les investisseurs répondent à une demande qui va continuer de croitre et embellir.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires