En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"

04.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

05.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

06.

Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant

07.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 37 min 23 sec
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 1 heure 51 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 2 heures 29 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 2 heures 45 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 2 heures 47 min
décryptage > Société
Pas de bébés confinement

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

il y a 2 heures 47 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)
il y a 2 heures 47 min
décryptage > Politique
Baroque

Commission sur l'article 24 de la loi "sécurité globale" : le symptôme du grave déficit de culture démocratique du quinquennat Macron

il y a 2 heures 47 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les perdants magnifiques : Pierre Mendès France, ou la vertu du renoncement

il y a 2 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le pouvoir de la destruction créatrice" de Philippe Aghion, Céline Antonin et Simon Bunel : le capitalisme ? Une formidable capacité à créer de la croissance grâce à son pouvoir de destruction… Remarquable démonstration

il y a 13 heures 59 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 1 heure 1 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : A la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 2 heures 22 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 2 heures 44 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 2 heures 47 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 2 heures 47 min
décryptage > Atlantico business
Mauvais arguments

La 5G se déploie mais beaucoup d’édiles locaux la refusent au prix de l’isolement qu’ils reprocheront ensuite à l’Etat

il y a 2 heures 47 min
décryptage > Nouveau monde
Concurrence déloyale

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

il y a 2 heures 47 min
décryptage > France
En roue libre

Violence contre un producteur : qui saura reprendre en main l’encadrement de la police ?

il y a 2 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Clint et moi" de Eric Libiot : à la fois amusante et érudite, l’exploration d’un géant du cinéma américain par un critique de grande notoriété

il y a 13 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Voyage sur la route du Kisokaidō, de Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernuschi : les relais-étapes de la route emblématique du Kisokaidō par les maîtres de l'estampe japonaise du XIXe siècle, 150 œuvres magnifiques

il y a 14 heures 12 min
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Télévision

Attention, c’est prouvé : regarder trop de séries tend à déformer la vision du monde de ceux qui s’y adonnent

Publié le 28 janvier 2019
Selon une étude présentée dans la revue Psychology of Popular Media Culture, regarder assidûment des séries impacterait notre vision du monde.
Nathalie Nadaud-Albertini
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Nadaud-Albertini est docteure en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et correspondante au Centre de Recherche sur les Médiations de l’Université de Lorraine.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon une étude présentée dans la revue Psychology of Popular Media Culture, regarder assidûment des séries impacterait notre vision du monde.

Atlantico : D'après une récente étude du magazine Psychology of Popular Media Culture, les séries télévisées les plus populaires -House of Cards, Bloodline, The Unbreakable Kimmy Schmidt...- et la façon dont elles présentent le monde (souvent violemment) aurait un fort impact sur les téléspectateurs. Cela touche-t-il tout type de téléspectateurs ou bien certains sont-ils plus influençables que d'autres ?  

Nathalie Nadaud-Albertini : C’est justement ce que, de leur propre aveu, les auteurs de l’étude ont du mal à déterminer. En effet, si l’on suit les résultats de cette recherche, il y aurait un lien entre le contenu violent des séries susmentionnées et une vision du monde comme un univers menaçant, où il est difficile de faire confiance à autrui. Si le lien est mis en évidence par l’étude, rien ne permet de déterminer si ce sont ces contenus qui ont une influence directe sur les individus ou si ce sont des personnes dont la vision du monde est préalablement sombre qui sont attirées par des contenus validant leur façon de percevoir le monde comme un univers dangereux.

En sciences sociales, on ne considère jamais que le constat d’un lien vaut causalité. Un exemple simple permet de le faire comprendre. Si l’on dit : « C’est en Alsace que le taux de natalité est le plus fort » et « C’est en Alsace qu’il y a le plus de cigognes ». Une conclusion trop rapide amènerait à déduire une causalité erronée, à savoir : ce sont les cigognes qui apportent les bébés…

En quoi regarder un trop grand nombre de série déformerait-il notre vision du monde ? Comment cela s'illustre-t-il ?

Je vais vous répondre sans emboîter le pas au risque de conclusion trop rapide dont je parlais plus haut. Je vais me contenter de reprendre les conclusions de l’étude en demandant au lecteur de bien garder en tête les réserves à apporter que je viens d’exposer.

Selon cette étude, il semble qu’il y ait un lien entre le temps que passe un enquêté

chaque jour à regarder des séries violentes et sa tendance à percevoir le monde comme un lieu inhospitalier et menaçant.

Comment cela s’illustre-t-il ? La réponse n’est pas évidente puisque d’une part, ce n’est qu’un lien qui a été mis en évidence par l’étude, et, d’autre part, l’étude ne décrit pas précisément la perception du monde réel par les enquêtés. On sait simplement que cette perception est sombre et menaçante.

Lorsque l’on s’intéresse à la méthode utilisée, on comprend les raisons qui rendent difficile cette description précise. En effet, l’étude repose sur un questionnaire demandant aux enquêtés de valider des assertions préétablies. Il n’y a aucun entretien permettant de leur laisser davantage la parole, ce qui aurait permis de préciser plus finement la façon dont ils perçoivent le monde réel.

Cependant, il existe une autre façon de vous répondre, mais à considérer avec beaucoup de précautions. De l’aveu des auteurs de cette étude, cette dernière se situe dans la lignée de la cultivation theory. Il s’agit d’un courant selon lequel plus une personne passe de temps devant la télévision, plus sa perception du monde réel a tendance à s’aligner sur la façon dont la réalité est dépeinte dans les contenus télévisuels. Lorsque l’on sait cela, on peut éclairer les résultats de l’étude autrement, sans toutefois souscrire à la cultivation theory. Les chercheurs ont étudiés les contenus de 5 séries diffusées par Netflix : House of Cards, Bloodline, Marco Polo, Daredevil, The Unbreakable Kimmy Schmidt. Ils ont constaté que ces contenus fonctionnaient notamment sur des représentations stigmatisantes. À savoir : « la justification morale de la violence [dans ces contenus TV ] […] est rare ». Cependant, « ceux qui se livrent à une violence justifiée […] [sont] souvent des auteurs blancs. Alors que les femmes non blanches […] [sont] plus susceptibles d'être victimes de violences sexuelles, les hommes non blancs […] [sont] plus susceptibles d'être les auteurs de violences sexuelles »

Quand on connaît les principes de la cultivation theory, on peut avancer l’hypothèse selon laquelle l’implicite de cette étude est que le caractère menaçant du monde réel perçu par les enquêtés est conforme aux représentations véhiculées par ces 5 séries, hypothèse à considérer avec toutes les réserves préalablement énoncées.

Peut-on faire un lien entre les clichés véhiculés dans ces séries, les histoires parfois invraisemblables, etc et le complotisme actuellement en vogue ou bien une certaine méfiance de l'autre qui apparaît omniprésente ? 

Non, on ne peut pas. Car, comme je l’expliquais plus haut, l’étude ne permet pas de cerner avec précision la nature de la menace incluse dans le fait de dire qu’ils perçoivent le monde comme inhospitalier et dangereux. Pour cela, il faudrait au préalable mener des entretiens auprès des enquêtés et non se limiter à un questionnaire. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 28/01/2019 - 16:04
Me Too
TF1 a l'habitude de diffuser, en début de nuit, les innombrables épisodes de la série américaine ''New-York Unité Spéciale''.
Une ''brigade des mœurs''...
Mais récemment, ils ont diffusé à 21h de nouveaux épisodes, tournés en 2018.
Dans un certain nombre d'entre eux, on nous raconte l'histoire de femmes qui ont eu des relations sexuelles, mais qui ne se considèrent pas comme ayant comme ayant été violées.
Mais l'actrice principale, lieutenant de police, cherche à les convaincre qu'elles ont été violées, utilisant le chantage pour les obliger à porter plainte.
Aidée par un procureur, elle utilise des astuces juridiques pour arriver à ses fins.
A la fin, les femmes se retrouvent avec une vie bouleversée...
Illustration de la frénésie ''Me Too'' qui secoue actuellement les USA !