En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

03.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

04.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

05.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

06.

Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25

07.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

05.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

06.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

ça vient d'être publié
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
"Paranoïsation", "désassimilation" et communautarisme : l’antiracisme dévoyé au profit d'un projet de conquête islamiste
il y a 3 min 20 sec
décryptage > Environnement
Roger Hallam

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

il y a 59 min 50 sec
décryptage > Europe
UE

Déficit : hypocrisies, contradictions et jeux de dupes à tous les étages européens

il y a 1 heure 38 min
pépites > Social
Négociations sous tension
SNCF : la CFDT-Cheminots a annoncé son intention de déposer un préavis de grève reconductible à partir du 5 décembre
il y a 11 heures 17 min
light > People
Le poids des mots, le choc des photos
Paris Match met en vente certaines de ses plus belles photos à l’occasion de son 70e anniversaire
il y a 12 heures 17 min
pépites > International
Séisme politique et judiciaire
Israël : le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été mis en examen pour "corruption", "fraude" et "abus de confiance"
il y a 13 heures 33 min
pépites > France
Climat
Pierre de Bousquet de Florian, le coordinateur national du renseignement, estime que le "degré de violence" est inédit en France
il y a 14 heures 54 min
pépites > Politique
Manifestations
Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25
il y a 17 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Picasso, tableaux magiques" : la magie des signes

il y a 20 heures 7 min
décryptage > France
Immobilier

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

il y a 20 heures 31 min
décryptage > Education
Réussite

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

il y a 45 min 36 sec
décryptage > Politique
Promesse

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

il y a 1 heure 16 min
pépites > International
Balles perdues
Selon une étude, les personnes blessées lors de fusillades ont un risque accru de troubles mentaux longtemps après leur guérison
il y a 10 heures 24 min
pépite vidéo > International
Victimes collatérales
Australie : vive émotion après le sauvetage d’un koala lors des terribles incendies qui ravagent une partie du pays
il y a 11 heures 50 min
pépites > Environnement
Polémique
Europe Ecologie Les Verts condamne fermement les propos de Roger Hallam, le cofondateur d'Extinction Rebellion, sur l'Holocauste
il y a 12 heures 50 min
light > Science
Phénomène assez rare
Une pluie d’étoiles filantes devrait être visible dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 novembre 2019
il y a 14 heures 15 min
Méthode d'avenir
Coldplay arrête ses tournées pour des raisons environnementales
il y a 16 heures 34 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 20 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 25 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pechkoff, le manchot magnifique" de Guillemette de Sairigné : un héros de légende endormi réveillé par la plus noble des biographes

il y a 20 heures 15 min
décryptage > Santé
Plan palliatif

Cette liberté que la France ne se décide toujours pas à accorder à ses hôpitaux

il y a 20 heures 49 min
© ERIC PIERMONT / AFP
© ERIC PIERMONT / AFP
Problème de chiffres

Pourquoi la crédibilité du solde migratoire calculé par l’INSEE est problématique

Publié le 17 janvier 2019
Le 15 janvier, l'INSEE publiait son bilan démographique pour l'année 2018, montrant une baisse de la croissance de la population, tout en constatant que la France reste le "pays le plus fécond d'Europe". Une baisse qui interroge.
Laurent Chalard est géographe-consultant. Membre du think tank European Centre for International Affairs.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant. Membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le 15 janvier, l'INSEE publiait son bilan démographique pour l'année 2018, montrant une baisse de la croissance de la population, tout en constatant que la France reste le "pays le plus fécond d'Europe". Une baisse qui interroge.

Atlantico: Quels sont les facteurs démographiques qui expliquent cette baisse, et faut-il s'en inquiéter ?

Laurent Chalard : Comme tout autre territoire, à l’exception de la planète entière, la population de la France métropolitaine évolue chaque année en fonction de deux facteurs : le solde naturel, c’est-à-dire la différence entre les naissances et les décès domiciliés comptabilisés dans l’année, et le solde migratoire, c’est-à-dire la différence entre les entrées et les sorties du territoire au cours de l’année écoulée. Il convient donc d’analyser séparément ces deux facteurs pour déterminer quel est celui à l’origine de la réduction ces dernières années de la croissance démographique française, qui n’aurait été que de + 87 000 personnes en 2018 alors qu’elle était encore de + 272 000 personnes en 2014.

Concernant le solde naturel, on constate que l’excédent des naissances sur les décès a diminué de 116 000 personnes entre 2014 et 2018 du fait de la combinaison d’une baisse des naissances de plus de 62 000 unités, principalement consécutive d’une diminution de la fécondité, et de la hausse des décès de près de 54 000 unités, du fait de l’arrivée de générations plus nombreuses à des âges avancés. L’évolution du solde naturel constitue donc un facteur explicatif majeur, contribuant pour 60 % au recul de la croissance de la population hexagonale.

Logiquement, les 40 % restant devraient être le fait du solde migratoire, or, ce n’est pas le cas. En effet, l’excédent migratoire a augmenté, selon l’Insee, de plus de 27 000 unités entre 2014 et 2018, n’apparaissant donc nullement comme un facteur explicatif puisqu’il aurait dû, au contraire, conduire à une hausse plus importante de la population.

A l’arrivée, il y a donc un gros problème, puisque la somme des deux indicateurs n’explique pas totalement la baisse de la population hexagonale, un autre facteur jouant.

 

D'autres explications peuvent-elles également être avancées, notamment les corrections statistiques annoncées par l'INSEE ?

Effectivement, une partie de la réduction de la croissance démographique française entre 2014 et 2018 s’expliquerait par un troisième facteur explicatif, qui est un ajustement statistique, c’est-à-dire quelque chose qui n’est pas censé représenté une évolution réelle, mais qui est intégré dans les données pour rétablir une cohérence dans le temps entre des chiffres issus de méthodes de calcul différentes. En l’occurrence, en 2018, l’Insee ayant changé de questionnaire de recensement afin de mieux prendre en compte le processus de multi-résidence, cela aurait entraîné une baisse de 0,7 % de la population totale, que l’Insee va répartir sur plusieurs années de 2015 à 2022, étant donné son ampleur, sinon, cela entraînerait une chute brutale de la population l’année de la correction. Entre 2015, première année de sa prise en compte, et 2018, l’ajustement est donc de – 336 000 personnes, soit 84 000 habitants en moins par an en moyenne, constituant le second facteur explicatif du ralentissement de la croissance de la population hexagonale, qui est donc partiellement « fictif ».

 

Comment analyser la fiabilité de ces données dans ces conditions ?

Lors du changement de méthode de recensement au milieu des années 2000, l’Insee nous avait fait la promotion d’une méthode plus fiable que le recensement exhaustif qui se tenait environ tous les huit ans, permettant d’estimer la population de la France métropolitaine à 0,02 % près (sic !). Bien évidemment, cette assertion était contestée par plusieurs chercheurs, dont l’auteur de ces lignes, étant donné les biais liés à la fois à la méthode, un sondage annuel réparti sur cinq années, et à la fois à la collecte, un certain nombre de personnes passant au travers des mailles du filet, puisque la procédure est déclarative. Or, selon l’Insee, un simple changement de questionnaire de sa part conduirait à un écart avec la population légale publiée les années précédentes de 0,7 %, soit 35 fois plus important qu’annoncé, ce qui montre que l’Insee s’est complètement fourvoyé, se tirant une balle dans le pied tout seul.

Plus globalement, cela interroge grandement sur la fiabilité des résultats depuis que la nouvelle méthode de recensement a été instaurée, puisque l’Insee ne fournit ni les résultats du nombre de personnes recensées sur l’ensemble du territoire pour chaque enquête annuelle de recensement ni les résultats des extrapolations statistiques qui sont menées ensuite pour aboutir à l’estimation de la population totale. En gros, l’Insee pourrait mentir, en effectuant des lissages permettant de rétablir une cohérence entre les données d’une année sur l’autre, à partir des statistiques (fiables) de l’état-civil, sans que personne ne puisse le vérifier. En conséquence, il serait temps qu’une commission d’experts réellement indépendants soit constituée pour pouvoir vérifier la fiabilité des données. Peut-être que l’Insee n’a rien à cacher, mais, dans ce cas-là, qu’il fasse preuve de transparence, sinon le doute sera de plus en plus important dans la communauté scientifique, rendant potentiellement erronées de nombreuses analyses interprétant les résultats des recensements sans analyse critique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

03.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

04.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

05.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

06.

Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25

07.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

05.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

06.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Alain Proviste
- 17/01/2019 - 22:02
Et les émigrés ?
C'est-à-dire les jeunes souvent diplômés qui partent travailler et souvent s'installer à l'étranger. C'est devenu significatif quantitativement.
Pig
- 17/01/2019 - 17:51
Signaler un abus Les immigrés ne meurent pas en France
Il serait intéressant que l'auteur de l'article réponde à la question posée par lasenorita. Les décès augmentent pour la raison indiquée dans l'article : arrivée à un âge avancé des classes nombreuses d'après 1940. Le peu de décès des immigrés et leur solde naturel positif s'explique aussi par leur arrivée récente et à un âge où l'on procrée et avec une culture où l'on procrée. Mais les résidents qui vont mourir à l'étranger sans être déclarés morts ? Dispose-ton d'une évaluation ? Ce phénomène est-il susceptible de fausser le calcul du solde naturel et du solde migratoire ? Dans quelle proportion ?
lasenorita
- 17/01/2019 - 11:23
Les immigrés ne meurent pas en France!
Les retraités algériens partent mourir dans leur pays où ils continuent de percevoir leur ''retraite'' même après leur mort!On voit beaucoup de naissances de musulmans dans les actes de naissances,publiés dans nos quotidiens,mais peu ce décès...Dans le 13ième arrondissement de Paris,on voit également beaucoup de naissances de petits asiatiques mais peu de décès,on suppose que les ''clandestins'' récupèrent la carte vitale du défunt afin de profiter des soins gratuits,en France!...ceci expliquerait le peu de décès dans notre pays!...