En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

04.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

07.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
décryptage > International
Cavalier seul ?

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

il y a 2 min 27 sec
décryptage > International
Cité de Dieu

Brésil : les gangs remplacent l’Etat

il y a 43 min 9 sec
décryptage > Société
Confinement

Inquiétudes sur le monde qui vient

il y a 1 heure 10 min
décryptage > Politique
Brouillage sur la ligne

Rhétorique officielle et officieuse au temps du corona

il y a 1 heure 50 min
décryptage > People
Miroir des réseaux sociaux

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

il y a 2 heures 19 min
décryptage > Europe
Solidarité européenne ?

Euro-panique ? L’Europe du Sud montre les dents, l’Europe du Nord tente de déminer, Bruxelles menace

il y a 3 heures 4 min
décryptage > Santé
Risques de rechute

Déconfinement graduel : ce que le gouvernement ne devra vraiment pas louper

il y a 3 heures 37 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 31 mars en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Jules Ferry, La Liberté et la Tradition" de Mona Ozouf : un texte à la fois sobre, efficace et très élégant qui se lit avec un réel plaisir

il y a 10 heures 30 min
Bonheur de cuisiner
Le marché de Rungis a officiellement lancé sa plateforme en ligne pour les particuliers en cette période de confinement
il y a 13 heures 32 min
décryptage > Défense
Soutien

Covid-19 : la garde nationale aux abonnés absents

il y a 18 min 9 sec
décryptage > Media
Candidats

France Télévisions : la bataille pour la présidence de l’audiovisuel public se lance (timidement)

il y a 55 min 43 sec
décryptage > Economie
Cicatrices

Coronavirus : l’après crise sera violente

il y a 1 heure 27 min
décryptage > Politique
Des habits neufs

Et Emmanuel Macron endossa la marinière Armor Lux d'Arnaud Montebourg !

il y a 2 heures 9 min
décryptage > Politique
Atout majeur

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

il y a 2 heures 34 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économie chinoise ne redémarre pas aussi vite que ce que ses dirigeants affirment. Ou ils ne le savent pas ou ils mentent. Mais pourquoi ?

il y a 3 heures 26 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

il y a 4 heures 1 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 30 mars en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Simples" de Yannick Grannec : XVIe siècle, un drame chez les Bénédictines. Un roman qu’on ne lâche pas

il y a 10 heures 45 min
pépites > Economie
Brétigny-sur-Orge
Covid-19 : des salariés d’Amazon ont été contaminés en France et un d’entre eux aurait été placé en réanimation
il y a 14 heures 11 min
© REUTERS/Toby Melville
© REUTERS/Toby Melville
Good Deal

Brexit : à quoi ressemblerait un bon accord pour tout le monde si l’Europe comme le Royaume-Uni laissaient de côté mauvais sentiments et arrières pensées

Publié le 17 janvier 2019
Alors que l'accord conclu entre Theresa May et l'Union européenne a été rejeté par les parlementaires britanniques (432 votes contre et 202 votes pour), la perspective d'un Brexit sans accord se rapproche.
Rémi Bourgeot est économiste, chercheur associé à l’IRIS et spécialiste des marchés de capitaux. Il a poursuivi une double carrière de stratégiste de marché dans le secteur financier et d’expert économique sur la zone euro et les marchés émergents pour...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rémi Bourgeot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rémi Bourgeot est économiste, chercheur associé à l’IRIS et spécialiste des marchés de capitaux. Il a poursuivi une double carrière de stratégiste de marché dans le secteur financier et d’expert économique sur la zone euro et les marchés émergents pour...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que l'accord conclu entre Theresa May et l'Union européenne a été rejeté par les parlementaires britanniques (432 votes contre et 202 votes pour), la perspective d'un Brexit sans accord se rapproche.

Atlantico: Comment pourrait-on imaginer un accord favorable aux deux parties, si ces dernières mettaient de côté leurs arrières pensées ?

Rémi Bourgeot: Le niveau extrême de politisation de ces négociations a rendu quasiment inatteignable la conclusion d’un accord de sortie, avec l’inclusion notamment du « backstop » irlandais, qui prévoit la possibilité d’un statut spécial pour l’Irlande du Nord en fonction de l’évolution des négociations sur la relation commerciale future entre le Royaume-Uni et l’UE. Cet aspect doit éviter le rétablissement d’une frontière physique inter-irlandaise, suivant une vision qui se veut en quelque sorte mathématique des différents types d’accord commerciaux. La réalité des accords commerciaux négociés dans le monde et notamment par l’UE avec des pays tiers est néanmoins bien plus complexe et variée, qu’il s’agisse du Canada, de la Norvège, de l’Ukraine ou de la Turquie.

Derrière les grands accords reliés à de grands principes d’union commerciale et d’abaissement des barrières, on voit aussi et surtout une myriade d’accords particuliers sur divers marchés dans un cadre qui se veut certes général. Le terme d’accord est presque devenu tabou entre le Royaume-Uni et l’UE, tant il implique des concessions considérées comme inenvisageables par les deux bords. Si ce n’est le manque de temps dans le contexte actuel, qui peut être résolu par un délai qui permettrait les préparations nécessaires, l’absence d’accord général n’interdit pas de gérer l’ensemble des dossiers pour éviter une rupture grave de part et d’autre.  

 

Quels sont, objectivement parlant, les intérêts des parties à trouver un accord, et quels sont les écueils politiques qui peuvent représenter un frein à une discussion sur une base saine ? 

Tout le monde ou presque souhaite une continuation des relations commerciales, sans changement substantiel par rapport à la situation actuelle de participation au marché unique, en tout cas sur le plan industriel et des produits de consommation. Le fond de panique qui se manifeste à Londres comme dans les centres européens depuis le vote de mardi indique une nouvelle fois que l’idée d’une rupture économique est évidemment considérée comme inacceptable. Une sortie sans accord signifie une sortie sans accord général. Autant cet accord général semble inatteignable, autant il est évident que l’on ne souhaite pas clouer au sol les avions de British Airways au petit matin du dernier samedi de mars ni empêcher l’acheminement des composants automobiles indispensables aux chaînes de production largement pan-européennes.

Le moins que l’on puisse dire c’est que l’on tourne en rond depuis deux ans pour des raisons fondamentalement politiques, alors que l’essentiel des dossiers particuliers et des principes d’ensemble ne fait pas réellement débat. L’idée de mettre dans la balance l’idée, même vague et évanescente, d’une remise en question de l’intégrité du territoire britannique sur le plan commercial en échange d’un accord de sortie a conduit à ce blocage spectaculaire à Westminster.

Le Labour ne dispose pas véritablement de plan alternatif, si ce n’est l’évocation par Jeremy Corbin à la fois d’une participation à l’union douanière, qui interdirait donc la conclusion par Londres d’accords commerciaux avec des pays tiers, et d’une possible annulation du Brexit au moyen d’un nouveau référendum. L’idée d’une annulation du Brexit, bien que désirée par beaucoup, est jugée comme dommageable sur le plan démocratique jusque dans de larges milieux pro-européens à travers le pays. Le leader travailliste souhaiterait une nouvelle élection générale qui pourrait consacrer sa carrière. Mais derrière son emportement marqué lors des séances aux Commons ces dernières semaines et son apparente perte de moyen face à des critiques routinières, on ne voit guère d’approche qui permettrait un véritable accord de fond avec l’UE.

Côté européen, on évoque souvent l’idée d’un front indivisible face à Londres, mais la réalité est plus complexe. Depuis le début des négociations on constate un malaise important en Allemagne plus qu’en France en ce qui concerne l’évocation même théorique d’une rupture commerciale. Le Royaume-Uni serait certes plus affecté que l’UE dans son ensemble, mais les conséquences pour l’industrie allemande sont jugées comme inacceptable par les responsables industriels outre-Rhin, suivant une lecture des évènements qui restent de nature économique. En cas de Brexit chaotique et de crise économique et financière, on risquerait d’assister, malgré l’évocation d’un front uni, à une dégradation marquée des relations entre les pays demeurant dans l'UE, en particulier entre la France et l'Allemagne.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

04.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

07.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires