En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

03.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

06.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

06.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

ça vient d'être publié
light > Culture
Slim shady
Eminen surprend tout le monde et sort un nouvel album
il y a 3 heures 40 min
pépites > Culture
Evènement chez Michelin
Le guide rétrograde le restaurant de Paul Bocuse
il y a 4 heures 36 min
décryptage > Social
Retraites

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

il y a 6 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

« La révolution des plantes » : un livre scientifique à la portée de l’homme de la rue

il y a 8 heures 6 min
décryptage > Justice
Euthanasie

Euthanasie : 3 médecins jugés en Belgique dans un procès sans précédent

il y a 8 heures 32 min
décryptage > International
Gorbatchev à la sauce iranienne ?

Glasnost, le retour ? Le président iranien demande de la transparence

il y a 9 heures 41 min
décryptage > International
Copycat

Contagion : Les démocrates trumpisent leur communication

il y a 10 heures 20 min
décryptage > Santé
Drames sanitaires

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

il y a 11 heures 21 min
pépites > Politique
Alliances
Municipales à Paris : Pierre-Yves Bournazel retire sa candidature et soutient Benjamin Griveaux
il y a 1 jour 3 heures
light > Justice
Placé sous contrôle judiciaire
Le réalisateur Christophe Ruggia a été mis en examen pour "agressions sexuelles sur mineur de 15 ans" dans le cadre de l'affaire Adèle Haenel
il y a 1 jour 4 heures
L'assassin assassiné
En Inde, un homme arrêté pour le meurtre de son tueur à gages
il y a 3 heures 58 min
pépites > Social
Musée du Louvre
Une grève sauvage provoque la fermeture des portes
il y a 4 heures 43 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’octogone redéfinit le classicisme et quand l’étrier d’acier fait danser les chiffres : c’est l’actualité des montres en mode pluviôse
il y a 7 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : « Un contrat » : Polar psychanalytique entre deux hommes de parole... et de silence

il y a 8 heures 15 min
pépite vidéo > Politique
Invités imprévus
Marlène Schiappa interrompue lors d'une réunion publique
il y a 8 heures 54 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série
il y a 9 heures 46 min
décryptage > Education
Pénurie des profs

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

il y a 10 heures 40 min
décryptage > Europe
Il n’y a pas que l’union qui fait la force

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

il y a 11 heures 54 min
pépites > Environnement
Risques climatiques et économiques
Davos 2020 : les décideurs mondiaux placent l'inaction climatique au sommet des dangers pour l'humanité
il y a 1 jour 3 heures
pépite vidéo > Politique
Soirées électorales pimentées
Elections municipales : une circulaire de Christophe Castaner pourrait avantager le score national de LREM
il y a 1 jour 4 heures
Atlanti-Culture

"Kanata- Episode 1 - La Controverse" de Robert Lepage : un génocide à visage humain

Publié le 08 janvier 2019
L'évocation au théâtre du terrible destin des tribus amérindiennes: on peut émettre certaines critiques précises mais la performance d'ensemble est remarquable.
Rodolphe de Saint Hilaire est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rodolphe de Saint Hilaire pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rodolphe de Saint Hilaire est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'évocation au théâtre du terrible destin des tribus amérindiennes: on peut émettre certaines critiques précises mais la performance d'ensemble est remarquable.

THEATRE
 KANATA- Episode 1 - La Controverse
Auteur et metteur en scène : Robert Lepage

Avec : Dominique Jambert, Shaghayegh Behesti, Frédérique Voruz, Man Waï Fok, Maurice Durozier et la Troupe du Théâtre du Soleil

 

INFORMATIONS

La Cartoucherie de Vincennes. - Théâtre du Soleil

Route du Champ de Manœuvre - 75012 Paris

Réservations: www.theatredusoleil.fr/ Tel. 01 43 74 24 08

Du mercredi au vendredi à 19h30 ;
Le samedi à 15h (et, à partir du 12 janvier, à 15h et à 20h) ;
Le dimanche à 13h30 

 Jusqu'au 17 février 

 

RECOMMANDATION 

            EXCELLENT

 

THEME

Vaste fresque théâtrale décrivant les malheurs et vicissitudes des tribus autochtones amérindiennes soumises à la violence de l'après colonisation, telle est Kanata, ancêtre du nom même du pays, signifiant Village en langue huronne ; marginaux et laissés pour compte, héritiers tragiques des tribus Hurons et Iroquois, chères à ce Fenimore Cooper qui a bercé  notre enfance avec le "Dernier des Mohicans". Hélas, finis les grizzlis et les castors, adieu les trappeurs et leurs amis Hurons, au revoir forêts ancestrales... place au déclassement, aux réserves-prisons et à ce qui reste de ces terribles pensionnats, véritables maisons de redressement  pour enfants apeurés, aux familles écartelées par un pouvoir blanc avide et insensible, place à l'alcool, à la drogue, à la prostitution... et aux salles de shoot. Elle est bien loin ma cabane au Canada ! 3 siècles d'un quasi esclavage des tribus autochtones se sont écoulés dans la ségrégation, le désespoir, la déchéance. Il "fallait tuer l'Indien dans l'indien." disait on à Ottawa.

 Maintenant il est temps, pour le metteur en scène, Robert Lepage ("visionnaire" adulé au Québec), de régler les comptes des communautés, avec le concours de la troupe d'Ariane Mnouchkine et de voler au secours des minorités ethniques. Le point de départ : nous sommes à Vancouver, dans les docks de Dowtown Eastside, quartier dévasté, au début du 21ème siècle ; un fait divers authentique donne le ton de la pièce et allume l'étincelle, ou plutôt met  le feu aux poudres : un dangereux individu "blanc", éleveur de porcs de son état a tué des femmes, au couteau (on le voit à l'œuvre sur scène, avec sa dernière victime, dans sa roulotte), toutes autochtones, semble- t- il : 49 en tout, oui, 49 jeunes prostituées alcooliques ou décavées. Outre l'intrigue policière qui s'ensuit, tel un bon thriller, jusqu'à l'arrestation et aux aveux spectaculaires du psychopathe, une histoire parallèle se met en place en fil rouge : une femme artiste peintre, Miranda, s'est mise en tête de réhabiliter ces femmes en les peignant une à une pour témoigner de leur souffrance et  en les exposant dans une grande galerie à Ottawa ; double controverse, double scandale, sur les planches... et aujourd'hui encore, hors les planches : atteinte indécente à la dignité, appropriation culturelle inappropriée ? Miranda sera désavouée. On en jugera.

 

POINTS FORTS

1/ Du spectacle, encore du spectacle, rien que du spectacle (et du spectaculaire).

Les 35 comédiens de la troupe évoluent en souplesse dans un chassé croisé de décors qui font cohabiter insensiblement, en glissant en large et en travers et dans toute la profondeur de l'immense scène du Théâtre du Soleil, un superbe loft sur la baie de Vancouver, un commissariat de police aux 10 bureaux , un quai encombré de containers géants autour desquels gravite une faune de cent et un SDF, musiciens parfois voleurs toujours, un élevage de 50 cochons couinant (c'est bien joué!), une immense forêt de thuyas géants et d'épicéas de la Colombie Britannique, ces arbres iconiques qu'on abat (sur scène !)

 2/Un triller bien ficelé 

L'enquête est bien menée. En particulier, la scène des aveux du tueur en série qui se fait piéger dans sa propre cellule équipée de caméra et d'une glace sans teint par un mouchard faux complice (un flic déguisé)                                                                                                                             

3/ L'aspect documentaire historique

Il nous touche particulièrement, nous Français découvreurs de l'Acadie, sur les pas de Champlain et dans le sillage de Jacques Cartier. Il nous renvoie à d'autres épisodes et lieux de colonisation telle la Nouvelle Calédonie par exemple et, à l'opposé, vers les Aborigènes d'Australie. Et c'est, par voie de conséquence, l'évocation d'un rôle essentiel, encore un, du théâtre, un rôle humaniste via cette fois-ci le regard d'artistes témoins de leur temps et conscience de la société.

 

POINTS FAIBLES

Il y en a malheureusement et c'est dommage car l'intention est bonne. Deux aspects touchant à la réalisation valorisent le spectacle mais déprécient la  tension dramatique:                                                                                 

1/ Le côté feuilleton hollywoodien, un peu carton pâte, que l'on apprécie moyennement en France. Des grizzlis traversent la scène, des pirogues glissent lentement sur un océan de brumes épaisses, des silhouettes emplumées errent derrière des troncs d'arbres stylisés promis à la déforestation. Malgré une scène superbe - la pirogue indienne qui se retourne très doucement à 3 mètres de hauteur avec ses deux personnages en plein trip qui basculent tout doucement dans le vide -  ce traité western nuit à notre avis à la dramaturgie. On a l'impression d'être au cinéma, pas toujours au théâtre.                                                                                                                         

2/ Des séquences, montées comme au cinéma justement, souvent inutiles et au jeu approximatif. Par exemple, au tout début l'arrivée à Vancouver du jeune couple de blancs, Miranda et son compagnon aspirant comédien, assez médiocre dans les 2 facettes du rôle. C'est long  et hors sujet.

 

EN DEUX MOTS

L'alliance du feu-Ariane et de la glace-Robert ne peut produire, hélas, une deuxième "Chambre en Inde". Font défaut un exotisme authentique, la dimension épique, une écriture resserrée... et l'émotion. Pourtant les acteurs de la Troupe du Soleil, aux trois quarts autochtones eux aussi, afghans, pakistanais , indiens, font ce qu'ils peuvent, certains excellents d'autres sans conviction. Restent les beaux sentiments et la compassion plus quelques morceaux de bravoure, tel le très beau tableau final, chorégraphie chinoise, métaphore "opiacée" d'une deuxième colonisation. En résumé, un spectacle humaniste original qui demande à être rodé. On a un peu le temps (jusqu'en février) !

 

L'AUTEUR

Né à Québec il y a 60 ans, Robert Lepage, entré au conservatoire de cette ville  à 17 ans, est un artiste pluridisciplinaire prolifique. Tour à tour comédien, auteur dramatique, metteur en scène, réalisateur, il fait preuve d'une créativité débordante avec notamment l'utilisation des nouvelles technologies. Sa première pièce, Circulations, écrite à 23 ans lui vaut le prix de la meilleure production de la quinzaine internationale au Québec. Depuis, il met en scène ou écrit une pièce par an. Citons : La trilogie des Dragons, Vinci, le Polygraphe, les Plaques tectoniques, la Damnation de Faust, 1984 (d'après Georges Orwell). Il met en scène brillamment Shakespeare avec Macbeth, la Tempête, le Songe d'une nuit d'été... il touche même à l'Opéra.

Produit aussi  en France (Palais de Chaillot, Théâtre du Rond Point ), il participe régulièrement aux festivals d'automne de Paris comme cette année chez sa fervente admiratrice Ariane Mnouchkine. Mais là, la polémique venue d'Amérique du Nord enfle... ses détracteurs ne sont autres que les Indiens autochtones eux mêmes qui, faute d'avoir été invités à jouer leur propres rôles, hurlent à la spoliation culturelle. "Ce qui est à la rue doit rester à la rue !"     

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

03.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

06.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

06.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires