En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

03.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

ça vient d'être publié
décryptage > Terrorisme
Dysfonctionnement

Attaque à la Préfecture de police : critiquer les dérives de l'islam est une question de responsabilité pour les musulmans de France

il y a 21 min 34 sec
décryptage > Culture
Asia Now

La scène artistique asiatique en plein boom s’expose à Paris

il y a 34 min 49 sec
décryptage > Economie
Étouffement

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

il y a 47 min 11 sec
décryptage > Economie
A rebours

Le nombre de catastrophes naturelles meurtrières n’a cessé de diminuer (et leur impact sur l’économie mondiale avec)

il y a 1 heure 30 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Disney, Apple, Warner et Amazon partent à l’assaut de Netflix

il y a 2 heures 3 min
décryptage > Economie
Consensus

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

il y a 2 heures 55 min
light > Culture
Très critique
Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".
il y a 18 heures 43 min
pépites > Religion
Coup de gueule
66% des Français se disent favorables à l'interdiction du voile durant des sorties scolaires
il y a 19 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 22 heures 26 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 22 heures 48 min
décryptage > Société
Inutile

Scolarité obligatoire à trois ans : une réforme inutile et coûteuse

il y a 28 min 51 sec
décryptage > International
Game over

Kurdes : et comme dans Le Train sifflera trois fois, le shérif fatigué jeta son étoile...

il y a 46 min 18 sec
décryptage > Environnement
Clash

Vers un clash entre mesures environnementales et libertés individuelles

il y a 1 heure 17 min
décryptage > Santé
Remue-ménage constant

Comment le monde est devenu de plus en plus bruyant sans que notre corps ne sache s’y adapter

il y a 1 heure 39 min
décryptage > Religion
Quelques précisions...

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

il y a 2 heures 7 min
light > Culture
Big win
Queen s'oppose à l'utilisation de ses tubes par Donald Trump et le camp Républicain
il y a 18 heures 24 min
pépites > International
Ever changing
Offensive turque en Syrie : Donald Trump pourrait imposer de "grosses sanctions" à Ankara
il y a 19 heures 25 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 20 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 22 heures 36 min
décryptage > Culture
7ème art

Soubresauts, horreurs et beauté du monde à Saint-Jean de Luz

il y a 1 jour 10 min
Atlanti-Culture

"Tu crèveras comme les autres" de Denis Cheynet : un roman coup de poing, un roman Gilet Noir

Publié le 05 janvier 2019
Si vous êtes de ceux qui pensent que le pire n'est jamais certain, la lecture du roman de Denys Cheynet va vous bousculer sérieusement. On n'en sort pas indemne.
Paul Lelievre est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Paul Lelievre pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Paul Lelievre est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si vous êtes de ceux qui pensent que le pire n'est jamais certain, la lecture du roman de Denys Cheynet va vous bousculer sérieusement. On n'en sort pas indemne.

LIVRE 

« Tu crèveras comme les autres »

de Denis Cheynet

Ed. Rue Fromentin

246 pages


RECOMMANDATION

            EXCELLENT


THEME 

Ce roman est le roman « de l’effondrement inévitable » de notre civilisation qui n’aura pas su se réveiller à temps de son somnambulisme vampirique qui pompe les ressources naturelles jusque plus soif et bien au-delà. 

Tout le roman est écrit au futur, à la deuxième personne du singulier, pour un impact à la fois total et hypothétique, malgré tout, bien que l’on comprenne très vite que l’hypothèse de l’effondrement soit une implication nécessaire de notre  comportement de surconsommation sans bornes, aveugle et irréfléchie.

Que deviendrons-nous quand l’électricité aura disparue, qu’il n’y aura plus de pétrole, plus d’eau, en tout cas plus pour nous, citoyens lambdas devenus parias, moins que rien? 

Peut-être pas plus, pas moins que ce que nous sommes déjà mais de manière explicite, sans phares ni intermédiaires: des hommes prêts à tout pour survivre aux  dépens de l’autre, oui tout.


POINTS FORTS

  • Ce livre aide définitivement à nous ouvrir les yeux, nous occidentaux ou habitants des pays privilégiés, sur notre incapacité à réagir de manière efficace  face à une quelconque catastrophe, malgré son annonce des années auparavant.
  • Dans ce livre on prend conscience du prix des choses les plus essentielles et l’on apprend ou réapprend à faire l’inventaire du superflu parmi tous ces objets qui nous entourent, d’un certain confort et même de certaines relations humaines et des sentiments fallacieux qu’elles supposent: Les objets du quotidien ne servent plus à rien dans un monde où plus rien ne fonctionne vraiment, le vélo qui prenait la poussière depuis tant d’années devient un sésame de survie, tout comme la moindre boîte de conserve; par ailleurs, une petite amie, un conjoint, se révèle n’être souvent que simple objet d’assouvissement d’un désir égoïste; on réalise que de ne pas savoir cultiver son jardin au sens premier du terme est une erreur funeste. 

   

On croit savoir tout cela avant de lire ce roman, on comprend pourtant qu’on n’en avait pas du tout pris la mesure une fois le livre refermé.

 

  • Tous les vices de notre nature qui ressortiront lors de l’effondrement, Denis Cheynet montre magistralement qu’ils sont déjà en nous, même si nous ne les exprimons pas individuellement. 
  • Un jour devrons-nous nous salir directement les mains et assumer vraiment? C’est ce que suggère ce livre et c’est ce qui le rend si dérangeant et aussi certainement si salutaire.

 

POINTS FAIBLES

     - Ce livre est trop dur et trop violent pour ceux qui ne veulent pas voir, mais l’auteur avait-il d’autre choix que de taper fort, d’une part pour écrire un roman de cette qualité et d’autre part pour réveiller les timorés, comme beaucoup d’entre nous et moi le premier, qui tantôt font un effort, tantôt se laissent deux fois plus aller ? 

     - Ce livre, même s’il fait passer « The Road » de Cormac McCarthy pour un conte pour enfants, y ressemble par bien des aspects, ce qui est parfois troublant, mais les prémices de la catastrophe (qui n’est pas similaire à celle de « the Road ») sont plus développées, et la fin, rassurez-vous, est meilleure… enfin si on peut dire…

 


EN DEUX MOTS 

Rares sont les livres qui secouent autant que ce « Tu crèveras comme les autres », c’est une claque littéraire d’une force extraordinaire. 

Ce livre peut devenir le roman d’une véritable anticipation si nous ne changeons pas ne serait-ce qu’un petit peu, chacun d’entre nous, qui que nous soyons, quel que soit le pouvoir que nous ayons de changer les choses, quel que soit l’impact de notre réaction sur le changement global. 

Je pense que Denis Cheynet a écrit ce livre dans l’espoir de ne pas être un Cassandre. 

A nous tous de lui rendre ce service, de NOUS rendre ce service, en prenant pleinement conscience de l’avertissement contenu dans ces pages, sans forcément devenir un "décroissant" mais en redoublant d'efforts pour que notre société ne salisse plus, ne se salisse plus à ce point.


UN EXTRAIT 

« En moins de deux cents ans, l’homme aura été capable d’inventer la chaîne, le dérailleur, le moteur à explosion, les  freins à disque et la direction assistée. En moins de six mois, tu seras passé de l’automobile à la bicyclette et de la bicyclette à la marche à pied. Tu parcourras le chemin de tes aînés à l’envers. »


L’AUTEUR 

Ingénieur informaticien et militant depuis 20 ans contre la société de surconsommation, Denis CHEYNET a publié de nombreux articles dans le journal Casseurs de Pubs, puis La Décroissance ainsi que dans des ouvrages collectifs.

Il est l'auteur de plusieurs nouvelles dont « Travaillez sur un bateau dans le Pacifique. »

« Tu crèveras comme les autres » est son premier roman.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

03.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires