En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

04.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

07.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 1 heure 45 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 3 heures 48 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 5 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 5 heures 32 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 5 heures 53 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 6 heures 11 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 6 heures 13 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 6 heures 14 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 6 heures 18 min
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 21 heures 56 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 3 heures 32 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 5 heures 7 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 5 heures 27 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 5 heures 39 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 5 heures 59 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 6 heures 12 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 6 heures 14 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 6 heures 14 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 6 heures 19 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 22 heures 16 min
Atlanti-Culture

"Tu crèveras comme les autres" de Denis Cheynet : un roman coup de poing, un roman Gilet Noir

Publié le 05 janvier 2019
Si vous êtes de ceux qui pensent que le pire n'est jamais certain, la lecture du roman de Denys Cheynet va vous bousculer sérieusement. On n'en sort pas indemne.
Paul Lelievre pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Paul Lelievre est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si vous êtes de ceux qui pensent que le pire n'est jamais certain, la lecture du roman de Denys Cheynet va vous bousculer sérieusement. On n'en sort pas indemne.

LIVRE 

« Tu crèveras comme les autres »

de Denis Cheynet

Ed. Rue Fromentin

246 pages


RECOMMANDATION

            EXCELLENT


THEME 

Ce roman est le roman « de l’effondrement inévitable » de notre civilisation qui n’aura pas su se réveiller à temps de son somnambulisme vampirique qui pompe les ressources naturelles jusque plus soif et bien au-delà. 

Tout le roman est écrit au futur, à la deuxième personne du singulier, pour un impact à la fois total et hypothétique, malgré tout, bien que l’on comprenne très vite que l’hypothèse de l’effondrement soit une implication nécessaire de notre  comportement de surconsommation sans bornes, aveugle et irréfléchie.

Que deviendrons-nous quand l’électricité aura disparue, qu’il n’y aura plus de pétrole, plus d’eau, en tout cas plus pour nous, citoyens lambdas devenus parias, moins que rien? 

Peut-être pas plus, pas moins que ce que nous sommes déjà mais de manière explicite, sans phares ni intermédiaires: des hommes prêts à tout pour survivre aux  dépens de l’autre, oui tout.


POINTS FORTS

  • Ce livre aide définitivement à nous ouvrir les yeux, nous occidentaux ou habitants des pays privilégiés, sur notre incapacité à réagir de manière efficace  face à une quelconque catastrophe, malgré son annonce des années auparavant.
  • Dans ce livre on prend conscience du prix des choses les plus essentielles et l’on apprend ou réapprend à faire l’inventaire du superflu parmi tous ces objets qui nous entourent, d’un certain confort et même de certaines relations humaines et des sentiments fallacieux qu’elles supposent: Les objets du quotidien ne servent plus à rien dans un monde où plus rien ne fonctionne vraiment, le vélo qui prenait la poussière depuis tant d’années devient un sésame de survie, tout comme la moindre boîte de conserve; par ailleurs, une petite amie, un conjoint, se révèle n’être souvent que simple objet d’assouvissement d’un désir égoïste; on réalise que de ne pas savoir cultiver son jardin au sens premier du terme est une erreur funeste. 

   

On croit savoir tout cela avant de lire ce roman, on comprend pourtant qu’on n’en avait pas du tout pris la mesure une fois le livre refermé.

 

  • Tous les vices de notre nature qui ressortiront lors de l’effondrement, Denis Cheynet montre magistralement qu’ils sont déjà en nous, même si nous ne les exprimons pas individuellement. 
  • Un jour devrons-nous nous salir directement les mains et assumer vraiment? C’est ce que suggère ce livre et c’est ce qui le rend si dérangeant et aussi certainement si salutaire.

 

POINTS FAIBLES

     - Ce livre est trop dur et trop violent pour ceux qui ne veulent pas voir, mais l’auteur avait-il d’autre choix que de taper fort, d’une part pour écrire un roman de cette qualité et d’autre part pour réveiller les timorés, comme beaucoup d’entre nous et moi le premier, qui tantôt font un effort, tantôt se laissent deux fois plus aller ? 

     - Ce livre, même s’il fait passer « The Road » de Cormac McCarthy pour un conte pour enfants, y ressemble par bien des aspects, ce qui est parfois troublant, mais les prémices de la catastrophe (qui n’est pas similaire à celle de « the Road ») sont plus développées, et la fin, rassurez-vous, est meilleure… enfin si on peut dire…

 


EN DEUX MOTS 

Rares sont les livres qui secouent autant que ce « Tu crèveras comme les autres », c’est une claque littéraire d’une force extraordinaire. 

Ce livre peut devenir le roman d’une véritable anticipation si nous ne changeons pas ne serait-ce qu’un petit peu, chacun d’entre nous, qui que nous soyons, quel que soit le pouvoir que nous ayons de changer les choses, quel que soit l’impact de notre réaction sur le changement global. 

Je pense que Denis Cheynet a écrit ce livre dans l’espoir de ne pas être un Cassandre. 

A nous tous de lui rendre ce service, de NOUS rendre ce service, en prenant pleinement conscience de l’avertissement contenu dans ces pages, sans forcément devenir un "décroissant" mais en redoublant d'efforts pour que notre société ne salisse plus, ne se salisse plus à ce point.


UN EXTRAIT 

« En moins de deux cents ans, l’homme aura été capable d’inventer la chaîne, le dérailleur, le moteur à explosion, les  freins à disque et la direction assistée. En moins de six mois, tu seras passé de l’automobile à la bicyclette et de la bicyclette à la marche à pied. Tu parcourras le chemin de tes aînés à l’envers. »


L’AUTEUR 

Ingénieur informaticien et militant depuis 20 ans contre la société de surconsommation, Denis CHEYNET a publié de nombreux articles dans le journal Casseurs de Pubs, puis La Décroissance ainsi que dans des ouvrages collectifs.

Il est l'auteur de plusieurs nouvelles dont « Travaillez sur un bateau dans le Pacifique. »

« Tu crèveras comme les autres » est son premier roman.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires