En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© DR
Atlanti-Culture
"Parce que je le veux bien" : redresseur de torts ? Passionnant, en tout cas
Publié le 02 janvier 2019
Yolène Bahu est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yolène Bahu pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yolène Bahu est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
SPECTACLE
Parce que je le veux bien
De: Bernard Besserglik
Mise en scène: Sylvain Corthay
Avec Christiane Corthay
Durée 1h15

INFORMATIONS
La Manufacture des Abbesses, 
7 rue Véron, Paris 18°
 jusqu’au 13 janvier 
 du Jeudi au Samedi à 21h et le Dimanche à 17h30
Réservations : 01 42 33 42 03/ manufacturedesabbesses.com
 Puis à partir du 14 mars, au Studio Hébertot.
 
RECOMMANDATION 
          EXCELLENT
 
THEME 
La femme la plus riche du monde, Liliane Bettencourt, s’est trouvée à devoir se justifier des « petits cadeaux » qu’elle a fait à son «ami », Jean- Marie Banier, alors que sa fille voulait que ce dernier soit condamné pour abus de faiblesse . Dans cette pièce, la comédienne Christiane Corthay, seule sur scène, répond aux questions d’un personnage que l’on ne voit pas, en révélant son histoire, ses passions et ses faiblesses. Elle dévoile sa complicité avec le photographe qui avait « la grande générosité de savoir recevoir », puis aborde sa relation conflictuelle avec sa fille, et enfin, elle revient sur les liens qu’a entretenu sa famille avec les politiques français mais aussi sur les accusations d’antisémitisme portées contre son père et son mari, qu’elle juge mensongères.

POINTS FORTS
- Christiane Corthay est formidable. Elle capte à elle seule toute notre attention pendant plus d’une heure, et incarne parfaitement cette milliardaire, en parvenant à la rendre touchante bien que déconnectée des réalités et incapable de reconnaître les fautes de son père qu’elle admire.
- Alors qu’il aurait été facile de tourner en dérision cette héritière, Bernard Besserglik a préféré nous présenter un personnage sensible et complexe, soumis à la figure d'un père dominant, mariée avec un homme qu'elle n'a pas aimé, mère d'une fille qu'elle n’a pas vraiment désirée, mais qui trouve finalement l’épanouissement aux côtés d’un homme qui a su la séduire.

POINTS FAIBLES
Je n’en vois pas

EN  DEUX MOTS
Alors que tout le monde ne voit d’elle que sa fortune et la cantonne à son statut d’héritière d’une grande société, Liliane Bettencourt nous explique dans cette pièce comment aux côtés de « son ami » elle est redevenue une femme, pour son plus grand plaisir, et que ça, ça n’avait pas de prix.

 
UN EXTRAIT
Ou plutôt deux:
- «  Bien sûr que j’étais d’accord! 40 mille euros, ce sont des broutilles [...] C’était un grand artiste qui avait besoin d’un mécène. Et le mécène c’était moi !»
- «  il m’a fait jouir! Oui, le terme n’est pas trop fort. Mais non, nous n’avons jamais couché ensemble. »

L’AUTEUR 
Ancien journaliste AFP, Bernard Besserglik a notamment été en poste à Moscou. Son séjour lui inspire la comédie musicale « A Night in the Kremlin » d’après la rencontre improbable entre Harpo Marx et Joseph Staline, qui sera jouée off Broadway en 2009. Définitivement installé à Paris, il développe divers projets d’auteur de théâtre et de scénariste au cinéma.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
06.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
07.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
05.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
06.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires