En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani

03.

Jamais une mission spatiale ne s’était autant approchée du soleil. Voilà ce que la Nasa en a appris

04.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

05.

Fraude massive à la TVA dans le e-commerce : pourquoi il est urgent de simplifier notre système fiscal

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

07.

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

06.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

ça vient d'être publié
pépites > Religion
Solidarité et soutien
Attaque contre la mosquée de Bayonne : SOS Racisme lance un appel de soutien pour une marche solidaire ce dimanche 15 décembre
il y a 2 heures 59 min
pépites > Media
Justice
Discours de la Convention de la droite diffusé sur LCI : Eric Zemmour sera jugé à la fin du mois de janvier
il y a 4 heures 36 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 9 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 18 min
light > Culture
Principe de précaution pour Disney
Le prochain opus de la saga Star Wars présenterait des risques d’épilepsie
il y a 8 heures 47 min
pépites > Politique
Crise
Levallois-Perret : Sylvie Ramond, adjointe de Patrick Balkany, démissionne de la majorité municipale
il y a 10 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Soyez gentils" de George Saunders : un discours à contre-courant bien réconfortant

il y a 12 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Rouge impératrice" de Léonora Miano : au XXIIème siècle, une Afrique pacifiée et prospère accueille des “Sinistrés”, descendants des colons européens

il y a 12 heures 44 min
pépite vidéo > International
Images impressionnantes
Nouvelle-Zélande : lourd bilan après l'éruption du volcan de White Island
il y a 13 heures 59 min
décryptage > International
CCG

Sables mouvants dans le Golfe : le dernier sursaut du Roi Salmane pour la paix

il y a 15 heures 33 min
décryptage > Environnement
Convergences

Retraites : l’heure de la divagation des luttes a sonné

il y a 16 heures 16 min
pépites > Politique
Sondages
Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani
il y a 3 heures 49 min
pépites > Sport
Drapeau neutre
Exclusion de la Russie des compétitions sportives : Vladimir Poutine dénonce une décision politique
il y a 5 heures 25 min
pépites > Social
Mobilisation en baisse
Retraites : 339.000 personnes ont défilé dans toute la France en ce mardi 10 décembre, 885.000 selon les syndicats
il y a 8 heures 12 min
pépites > Politique
Grand oral
Edouard Philippe prévient qu'il n'y aura "pas d'annonces magiques" sur la réforme des retraites
il y a 9 heures 27 min
pépite vidéo > France
Heures de pointe
Grève SNCF - RATP : les images des quais bondés et de la tension entre les usagers à Gare du Nord notamment
il y a 11 heures 41 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nous pour un moment" de Arne Lygre : une vingtaine de personnages se croisent dans six séquences enchaînées dans lesquelles les acteurs inversent les rôles qu’ils jouent

il y a 12 heures 31 min
light > France
Réseaux sociaux
L'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris a été l'événement le plus commenté de l'année sur Twitter
il y a 13 heures 5 min
pépites > Social
Syndicats vs gouvernement
"Mardi noir" à la veille de la présentation du projet de réformes des retraites
il y a 14 heures 41 min
décryptage > Social
Sauver les retraites, oui. Mais lesquelles…?

Mais qui croit encore que la France dispose du meilleur système de retraites au monde ?

il y a 15 heures 55 min
décryptage > Science
Parker Solar Probe

Jamais une mission spatiale ne s’était autant approchée du soleil. Voilà ce que la Nasa en a appris

il y a 17 heures 7 min
Réécrire le passé

L’Union européenne se donne pour mission de retrouver des femmes écrivains oubliées par l’histoire. Une initiative moins louable qu’il n’y paraît...

Publié le 30 décembre 2018
L'Union Européenne a annoncé financer à hauteur de 1.7 millions d'euros des recherches portant sur la redécouvertes de femmes écrivains et essayistes des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles.
Eric Deschavanne est professeur de philosophie.A 48 ans, il est actuellement membre du Conseil d’analyse de la société et chargé de cours à l’université Paris IV et a récemment publié Le deuxièmehumanisme – Introduction à la pensée de Luc Ferry (Germina...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Deschavanne
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Deschavanne est professeur de philosophie.A 48 ans, il est actuellement membre du Conseil d’analyse de la société et chargé de cours à l’université Paris IV et a récemment publié Le deuxièmehumanisme – Introduction à la pensée de Luc Ferry (Germina...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Union Européenne a annoncé financer à hauteur de 1.7 millions d'euros des recherches portant sur la redécouvertes de femmes écrivains et essayistes des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles.

Atlantico : Cette démarche s'inscrit-elle dans une volonté de re-féminisation de l'histoire ? N'est-il pas dangereux de vouloir à tous prix revisiter l'histoire pour la plier à nos critères idéologiques contemporains ? 

Eric Deschavanne : La démarche est moins dangereuse que stupide. Elle se fonde sur l’idéologie du néo-féminisme culturaliste, lequel considère que les inégalités ou les rapports de domination hommes/femmes qui subsistent ont pour cause les stéréotypes inconscients hérités d’une domination masculine culturelle multiséculaire. Selon cette vulgate, l’égalité des droits étant acquise et la puissance publique luttant activement contre les discriminations, la survivance des inégalités et des violences doit nécessairement être imputée à la société elle-même, aux mœurs, aux préjugés ancrés dans les esprits et transmis par l’éducation. C’est la raison pour laquelle le néo-féminisme préconise une révolution culturelle, une déconstruction radicale de la domination masculine culturelle. Imposer l’écriture inclusive, réformer la grammaire et les manuels scolaires, promouvoir des jouets et des jeux unisexes, censurer les œuvres suspectes de véhiculer des préjugés sexistes, remplacer le terme « fraternité » par le terme « adelphité » dans la devise républicaine, etc. : toutes les préconisations de ce type visent à déraciner les stéréotypes ancrés dans nos inconscients et les mauvaises habitudes inscrites dans nos mœurs. 

Soucieuse d’éradiquer le Mal pour justifier son existence, ce qui apparaît d’autant plus nécessaire que sa légitimité politique auprès des populations est faible, la puissance publique souscrit à ce diagnostic simpliste fourni clé en main par l’air du temps. L’alliance du néo-féminisme et de la puissance publique (de l’UE en l’occurrence) est aujourd’hui l’équivalent sécularisé de ce que fut naguère l’alliance de l’Eglise et de l’Etat. La démarche est stupide pour trois raisons. D’abord parce qu’elle se fonde sur un diagnostic qui n’a rien de scientifique. Dans les sciences humaines, la « vérité scientifique » ne porte que sur la description des faits, pas sur les interprétations, nécessairement dépendantes d’un certain rapport aux valeurs (celui de l’interprète, en fonction de son époque, de son milieu, de ses propres convictions). Il n’existe et ne peut exister aucune preuve, en l’occurrence, permettant d’établir un lien entre la culture, l’éducation, ce que racontent les manuels d’histoire, et les phénomènes d’inégalité ou de violence que l’on constate. La démarche est stupide, en second lieu, parce que totalement contre-productive : dans une société où règne la liberté intellectuelle, la censure et la propagande garantissent le discrédit de la cause qu’on prétend défendre de la sorte. En dehors de quelques idéologues bornés, on ne trouvera pas grand monde pour justifier une démarche dont la finalité ultime est de manipuler les inconscients ! Dans le cas présent, la démarche est en outre stupide pour une troisième raison : à travers ce type de mesures l’Union Européenne se présente comme une machine décérébrée programmée pour gaspiller de l’argent public.

Pourquoi ne s'attacher qu'au XVIème, XVIIème et XVIIIème siècles ? Les femmes écrivains et essayistes des autres siècles disposent-elles d'une visibilité plus large ? 

La subvention en elle-même est aberrante mais la recherche n’est en elle-même pas absurde. L’histoire des femmes est une branche de la recherche historique qu’il n’y a aucune raison a priori d’encourager ni non plus de dissuader. En l’occurrence, le soutien de la puissance publique est en ce domaine d’autant moins nécessaire que celui-ci a spontanément le vent en poupe. 
 
Dans le cas présent, si j’ai bien compris, il s’agit de chercher des textes privés, non les textes de femmes écrivains reconnues (il n’y aurait alors pas de recherche à effectuer). Le corpus doit recouvrir, je suppose, une période qui commence avec l’alphabétisation des masses et qui s’achève avec l’égalité des chances d’accéder au monde des Lettres et de la culture. On peut tout de même s’étonner de ne pas y voir figurer le XIXe siècle.

Enfin, quelle peut être la finalité de ces recherches ? Est-ce réellement utile ? 

L’utilité est nulle. La prétention à transformer les mentalités par le progrès de la recherche en matière d’histoire des femmes est à la fois illégitime et vaine. L’inutilité sociale et politique n’est toutefois pas un argument susceptible de disqualifier une recherche dans le domaine de l’esprit, celui de l’Histoire en l’occurrence. Du point de vue de la liberté de la recherche, en revanche, laquelle requiert la neutralité de la puissance publique, la démarche n’est pas seulement inutile mais nuisible. Les subventions guident l’orientation des recherches, faussant la liberté de l’esprit et constituant donc une forme subtile de censure. Ce qui peut se justifier dans les sciences dures, dans la mesure où les retombées de la science appliquée à valeur économique ou politique sont réelles, n’a aucune raison d’être en matière de sciences humaines, domaine où l’intervention de la puissance publique est par essence une forme d’interventionnisme idéologique, et donc une tentative de manipulation des esprits. Ces subventions contribuent en outre à fabriquer de la fausse monnaie intellectuelle, puisque les travaux politiquement corrects au regard de puissance publique, même médiocres, bénéficieront d’une reconnaissance et d’une stimulation indues.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Féminisme
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani

03.

Jamais une mission spatiale ne s’était autant approchée du soleil. Voilà ce que la Nasa en a appris

04.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

05.

Fraude massive à la TVA dans le e-commerce : pourquoi il est urgent de simplifier notre système fiscal

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

07.

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

06.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
AZKA
- 30/12/2018 - 15:21
OK les filles
FREXIT.