En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

02.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

03.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

04.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

07.

Macron prépare un plan contre l'islamisme! Et il sera prêt - pure coïncidence? - avant les municipales

01.

Buckhingham invite 1 900 convives

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

ça vient d'être publié
décryptage > Société
PMA ou GPA: c’est au choix

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

il y a 5 min 49 sec
décryptage > Economie
Faux-semblant

Choose France : voilà pourquoi l’attractivité de l’Hexagone n’a que très peu à voir avec la manière dont le pays est gouverné

il y a 1 heure 4 min
décryptage > Economie
Davos 2020

Ce que les grandes entreprises pourraient réellement faire pour enfin se mettre au vert... et sans gadget

il y a 1 heure 54 min
décryptage > Santé
Poumons en danger

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

il y a 2 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlantic-culture

"Où bat le cœur du monde" de Philippe Hayat: Quand le jazz fait parler les muets, un roman intense, rythmé, syncopé...

il y a 16 heures 44 min
pépites > Social
Enfants en danger
Les nouvelles failles de l'Aide sociale à l'enfance
il y a 17 heures 52 min
pépites > Environnement
Total à la porte du campus
L'implantation de Total sur le campus de Polytechnique contestée au nom de l'environnement
il y a 19 heures 2 min
décryptage > Santé
La vérité (et le problème) sont ailleurs

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

il y a 23 heures 38 min
décryptage > Economie
Erreur de calcul ?

Age pivot, travail des séniors…et si l'essentiel pour l’équilibre des retraitées était ailleurs ?

il y a 23 heures 53 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Petit guide des multiples moyens employés par Facebook pour vous traquer en ligne
il y a 1 jour 4 heures
décryptage > Politique
Interview

“Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

il y a 29 min 31 sec
décryptage > Economie
Point de vue

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

il y a 1 heure 40 min
décryptage > Economie
Trompe l’oeil

Pourquoi le classement Oxfam sur la concentration des richesses entre les mains de milliardaires ne nous dit quasiment rien de la réalité de celle des pauvres

il y a 2 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti culture

Eva, une aventure de Lorenzo Falco d' Arturo Pérez-Reverte: un second chapitre des aventures de Falco, qui rachète le premier !

il y a 16 heures 17 min
pépite vidéo > People
L'adieu du Prince
Harry l'affirme: il n'avait "pas le choix" que de partir
il y a 17 heures 23 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

il y a 18 heures 22 min
décryptage > Politique
Cachoteries parlementaires

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

il y a 23 heures 17 min
décryptage > Religion
Les imams comme les curés?

Macron prépare un plan contre l'islamisme! Et il sera prêt - pure coïncidence? - avant les municipales

il y a 23 heures 48 min
décryptage > Economie
Bismarko Scanner

La France devrait-elle négocier avec l’Allemagne comme les Etats-Unis viennent de le faire avec la Chine?

il y a 23 heures 58 min
décryptage > Santé
Sans (aucun) risque ?

Retrait de médicaments : pourquoi la France ne devrait pas avoir peur de vivre une épidémie d'addiction aux opioïdes à l’américaine

il y a 1 jour 4 heures
© FADEL SENNA / AFP
© FADEL SENNA / AFP
"Non-contraignant"

Pacte migration de Marrakech : pourquoi les bonnes âmes qui veulent enrayer la déferlante de Fake news sur les réseaux sociaux emploient les mauvaises armes pour y parvenir

Publié le 10 décembre 2018
La présentation du Pacte migration de Marrakech a provoqué une vive réaction sur les réseaux sociaux, avec de nombreuses Fake news. La réponse médiatique n'a pas toujours été à la hauteur.
Jacques Barou est docteur en anthropologie et chargé de recherche au CNRS. Il enseigne les politiques d’immigration et d’intégration en Europe à l'université de Grenoble. Son dernier ouvrage s'intitule La Planète des migrants : Circulations...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arnaud Lachaize est universitaire, spécialiste de l’immigration. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Barou
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Barou est docteur en anthropologie et chargé de recherche au CNRS. Il enseigne les politiques d’immigration et d’intégration en Europe à l'université de Grenoble. Son dernier ouvrage s'intitule La Planète des migrants : Circulations...
Voir la bio
Arnaud Lachaize
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arnaud Lachaize est universitaire, spécialiste de l’immigration. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La présentation du Pacte migration de Marrakech a provoqué une vive réaction sur les réseaux sociaux, avec de nombreuses Fake news. La réponse médiatique n'a pas toujours été à la hauteur.

Atlantico : Des médias comme Le Monde, Libération, 20 Minutes ou l'AFP ont fait du fact-checking sur le sujet. Leur réponse appuie notamment sur le caractère "non-contraignant" du pacte. Face à la dramatisation extrême de certaines fake news, n'y a-t-il pas une forme d'angélisme de la part des médias traditionnels ?

Jacques Barou : Les médias "traditionnels" se positionnent par rapport à la déferlante de fausses nouvelles qui inondent certains réseaux sociaux et qui visent à créer un mouvement de panique en réactivant la théorie du complot, en inventant des chiffres alarmants de migrants qui viendraient dans le cadre du "grand-remplacement". De ce fait ils mettent en avant le caractère non contraignant du pacte. Celui-ci est réel comme tous les textes qui émanent d'une organisation internationale. Mais du coup ils oublient de s'intéresser aux raisons qui ont pu pousser l'ONU à proposer ce texte. L'ONU est directement concerné par la question des flux migratoires surtout à travers son antenne pour les réfugiés, le H.C.R et il est normal qu'il cherche à sensibiliser les états à ces questions. Le texte du PACTE est dans l'ensemble très prudent et il insiste sur la souveraineté des états par rapport à l'accueil des migrants mais il cherche cependant à faire avaliser par les signataires que l'immigration est en soi une chose positive pour les pays d'accueil comme pour les pays d'origine. S'il est vrai que les migrations ont souvent apporté et apportent encore des opportunités de développement aussi bien pour les sociétés d'accueil que pour les sociétés de départ on ne peut pas en faire un postulat systématique. Le signer signifierait-il que les signataires partagent tous ce postulat même s'ils n'en tirent aucune conclusion qui les obligeraient moralement à mettre en place des politiques d'accueil avec un optimisme de commande qui pourrait bien s'avérer illusoire ? 

Il y a des choses intéressantes dans le texte du PACTE qui visent à mettre en place une politique globale pour gérer les migrations en s'efforçant entre autre de les réguler et de prévenir les grands mouvements désordonnés qui sont très dangereux pour les migrants eux-mêmes et qui engendrent de la peur et de l'hostilité dans les pays potentiels d'accueil. Le problème principal avec ce texte est qu'il arrive dans un contexte qui est plutôt favorable aux déformations systématiques de ses objectifs et qu'il risque de creuser encore plus le fossé entre les pays qui partagent la plupart de ses intentions et ceux qui veulent y voir l'annonce de la submersion des pays occidentaux par les flux de migrants. Dans ce contexte là les états qui le signeront risquent de se voir stigmatisés comme angéliques et peu soucieux du respect de l'opinion de leurs citoyens pour beaucoup prompts à s'inquiéter de risques de nouvelles arrivées massives. 

Arnaud Lachaize : Il y a du vrai et du faux dans tout cela. Le pacte se présente comme une déclaration d'intention par l'Assemblée générale de l'ONU. Il ne semble pas que des procédures de signatures et de ratification par les Etats soient prévus. Donc il est clair qu'on ne peut pas parler d'un traité qui modifierait le droit des Etats et aurait une incidence sur leur politique migratoire à l'image de l'article 8 de la Convention européenne des droits de l'homme sur le "droit au respect de la vie privée et familiale" qui est à la source du regroupement familial. Ce pacte se présente comme visant à répondre à un objectif qui est celui d'organiser un peu mieux les migrations planétaires qu'elles ne le sont aujourd'hui dans un contexte profondément chaotique. D'ailleurs, curieusement, il affirme la souveraineté pleine et entière des Etats en matière de politique d'immigration. Dès lors, s'il avait une force juridique, cette disposition pourrait justement aller à l'encontre de traités qui limitent fortement les marges de décision des Etats. Certes, il ne faut cultiver l'angélisme, mais il ne faut pas non plus raconter des histoires.

 

Si cet accord est "non-contraignant" et qu'il n'a pas pour but de dicter à la France sa politique, quel est l'intérêt de le signer, n'est-il pas contraignant au niveau moral ? Pourquoi ne pas souligner l'importance d'un engagement, même juridiquement non contraignant ?

Jacques Barou : Signer ce pacte implique a minima un certain accord avec la plupart de ses propositions. Même s'il ne présente pas de contrainte juridique le fait de le signer implique de potentiels engagements dans les actions qu'il peut appeler. Dans le contexte actuel de raidissement nationaliste et avec certains pays qui ont tout de suite refusé de le signer, prétextant que cela serait un abandon de souveraineté,  les chefs d'état qui le signeront se mettront en danger d'apparaître comme des partisans d'une immigration dont la prise en charge ne pourrait se faire qu'au détriment des citoyens qui connaissent des difficultés, ce qui s'observe déjà dans le discours des gilets jaunes qui s'opposent à ce que le président de la république signe cet accord. 

Arnaud Lachaize : Alors là, c'est autre chose. Si ce pacte n'a pas la portée juridique d'un traité, il  peut prendre une portée morale et politique. Disons qu'il confirme une position constante des Nations-unies en faveur de l'accélération des migrations planétaires. En 2000, un rapport de la division des populations de l'ONU, en des termes volontairement provocateurs, affirmait que le continent européen, compte tenu de la baisse de sa fécondité, devrait accueillir 2,3 milliards d'immigrés avant 2050 pour "sauver les régimes de retraite". En 2004, devant le Parlement européen, le secrétaire général des Nations Unies, M. Kofi Annan, proclamait: « L’histoire nous enseigne que les migrations améliorent le sort de ceux qui s’exilent mais aussi font avancer l’humanité tout entière ». Le développement des migrations internationales est donc un aspect essentiel de l'idéologie des nations-Unis, un vecteur de la mondialisation des idées. Il est bien évident que l'impact de ce pacte, qui concrétise un mode de pensée dans les hautes sphères de la communauté internationale, peut être significatif à travers son influence sur l'air du temps, sur les idées. Tel est bien le but recherché. Peu importe à ce niveau qu'il soit juridiquement contraignant ou non. 

Un des points qui alertent est celui concernant les médias. Le pacte explique qu'il faut sensibiliser "les professionnels des médias aux questions de migration et à la terminologie afférente, en instituant des normes déontologiques pour le journalisme et la publicité". Comment peut se traduire cette directive au niveau du traitement des médias ?

Jacques Barou : Le pacte sur l'immigration souhaite de façon légitime que la question de l'immigration soit traitée avec objectivité par les médias des pays signataires et à partir d'informations vérifiées. Mais on ne peut pas imposer aux médias un mode de traitement unique de cette question. Il existe dans la législation de la plupart des pays des lois qui empêchent la diffusion de fausses nouvelles ou d'appels à la xénophobie. Cela doit suffire pour éviter la propagation de rumeurs infondées et d'insultes raciales ou d'appels à la haine. La volonté du pacte de vouloir influer sur la manière dont les médias des divers pays traiteront cette question risque d'être contre-productive en faisant apparaître une volonté d'ingérence dans la diffusion des informations, ce qui touche la liberté d'expression. C'est là le point le plus discutable de ce texte qui par ailleurs a le mérite de s'attaquer à un problème qui concerne tous les pays même ceux qui se pensent à l'abri de l'arrivée de flux imprévus. 

Arnaud Lachaize : Ce point illustre bien mon propos. L'idée est d'influencer les décideurs nationaux, politiques, magistrats, et les relais d'influence comme la presse et les médias. Oui, il est étrange de voir une institution comme l'ONU préconiser ainsi à une action qui a toute les apparences de la propagande. De fait, la migration est érigée dès lors en idéologie. Elle se présente comme un vecteur du bien de l'humanité, de sa marche vers le progrès, un peu comme jadis, le "socialisme scientifique". Elle fait office de vérité incontestable, qui n'appelle pas de débat mais une propagande. L'objectif ultime est d'éclairer, de convertir les peuples qui demeurent sceptiques face à l'impératif d'encourager les mouvements de populations par delà les frontières nationales et de promouvoir des sociétés multiculturelles. L'ONU n'est pas dans l'objectif de nourrir un débat d'idée sur le sujet mais de lutte contre ce qui est à ses yeux un obscurantisme. Comment peut-il se traduire dans les faits? En France, cela ne changera pas grand chose. Les médias, la télévision et la radio, la presse dans son ensemble, professent d'ores et déjà un enseignement de ce type. L'immense majorité des journalistes à l'image des élites nationales, sont d'ores et déjà les chantres convaincus des bienfaits inconditionnels de l'immigration, sans pour autant avoir trouvé les bonnes formules pour en persuader l'opinion. Dans d'autres pays, où la presse est beaucoup plus partagée et pluraliste sur la question, comme la Grande-Bretagne, l'idée est bel et bien d'amener les journaux qualifiés de "populiste" à évoluer dans le sens du message de l'ONU. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

02.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

03.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

04.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

07.

Macron prépare un plan contre l'islamisme! Et il sera prêt - pure coïncidence? - avant les municipales

01.

Buckhingham invite 1 900 convives

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tubixray
- 11/12/2018 - 08:59
5 millions mais de chomeurs !
Dans un pays qui a 5 millions de chômeurs, un déficit abyssal qui vient de se creuser depuis 12 h et des territoires tenus par l'islamisme, nous n'avons besoin ni d'immigrés clandestins, ni de demandeurs d'asile et encore moins d'islamistes .... NDLR ... Ce pacte est du pain béni pour nos médias de la pensée unique et une trahison de notre culture judéo chrétienne.... Nous avons l'Europe, voilà l'ONU .... Tous ceux là financés avec nos impôts et taxes.
gerint
- 11/12/2018 - 07:31
Pacte du diable
Il présume par principe du bienfait des migrations. Or chez nous c'est manifestement faux. Rien que cela est une raison de le rejeter.
HOBBES17
- 10/12/2018 - 18:23
on a besoin d'un pacte sur la
stérilisation dans les pays pauvres pas d'un pacte sur les migrations