En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

02.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

03.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

04.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

05.

Nous aurons la Chine de nos mérites

06.

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

07.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

05.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

ça vient d'être publié
pépites > International
Poudrière
Violents affrontements au Haut-Karabakh : l'Arménie et l’Azerbaïdjan au bord de la guerre
il y a 1 heure 57 min
pépites > International
Etats-Unis
Cour suprême : Donald Trump nomme Amy Coney Barrett
il y a 3 heures 18 min
décryptage > International
Suprêmement explosif

Trump a nommé à la Cour suprême une juge extrêmement conservatrice : normal, les États-Unis sont le pays des extrêmes

il y a 5 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Tel est sur toi le sceau de ma haine, ou les possédés

il y a 6 heures 55 min
décryptage > Economie
Business

Bourse : les nouveaux gagnants et perdants post-Covid

il y a 7 heures 13 min
décryptage > International
Géopolitique

La Turquie, un enjeu existentiel pour l'Europe et pour le monde arabo-musulman

il y a 7 heures 28 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Poser des plaques de verre sur la banquise pourrait-il sauver les glaces de l’Arctique ?
il y a 7 heures 49 min
décryptage > Société
La responsabilité du gouvernement… et la nôtre...

Covid-19 : à quelles libertés sommes-nous réellement prêts à renoncer pour enrayer l'épidémie ?

il y a 8 heures 17 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces soutiens vitaux au quotidien pour les personnes âgées et dont la France aura cruellement besoin face au vieillissement de la population

il y a 9 heures 41 min
décryptage > Politique
Il a lu attentivement le Coran

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

il y a 9 heures 41 min
pépites > Economie
Votation
Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne
il y a 2 heures 44 min
pépites > International
Crise
Bélarus : Loukachenko "doit partir", affirme Emmanuel Macron
il y a 3 heures 55 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Débris spatiaux : la Station spatiale a évité la catastrophe pour la 3e fois cette année ; Un détecteur de vie extraterrestre qui tient dans une boîte à chaussures !
il y a 5 heures 29 min
décryptage > Politique
Biographie

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

il y a 7 heures 5 min
décryptage > International
Relever le nez du guidon

Nous aurons la Chine de nos mérites

il y a 7 heures 19 min
décryptage > Politique
Claque en vue

Sénatoriales : petit panorama des enjeux à surveiller

il y a 7 heures 34 min
décryptage > Science
Inventées ou découvertes ?

Mais au fait, c'est quoi les maths ? Et la petite question candide posée par une ado sur Tik Tok déclencha un grand débat entre scientifiques et philosophes

il y a 7 heures 58 min
décryptage > Economie
Pensée magique

Relance made in France : les impasses du techno-colbertisme

il y a 8 heures 25 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

il y a 9 heures 41 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron où l'art de la mondialisation heureuse

il y a 9 heures 41 min
© ERIC FEFERBERG / AFP
© ERIC FEFERBERG / AFP
Gilets jaunes

Quand le gouvernement se demande si les Russes ne seraient pas « derrière tout ça »…

Publié le 08 décembre 2018
Un membre du gouvernement aurait récemment confié à des journalistes, à propos des Gilets jaunes : "On regarde si les Russes ne sont pas derrière certains agissements".
François-Bernard Huyghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François-Bernard Huyghe est directeur de recherches à l’Iris. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un membre du gouvernement aurait récemment confié à des journalistes, à propos des Gilets jaunes : "On regarde si les Russes ne sont pas derrière certains agissements".

Atlantico : Un membre du gouvernement aurait récemment confié à des journalistes, à propos des Gilets jaunes : "On regarde si les Russes ne sont pas derrière certains agissements". Qu'est-ce qui peut justifier cette inquiétude, selon vous ? L'hypothèse vous semble-t-elle probable ?

François-Bernard Huyghe : C'est du comique de répétition depuis l'affaire de EU DisinfoLab où on a accusé les trolls russes d'avoir monté artificiellement l'affaire Benalla sur Twitter. Ce qui est frappant dans l'affaire qui nous intéresse ici, c'est que, évidemment, nous sommes dans un système régit par les réseaux sociaux. Mais la désinformation part dans tous les sens et les accusations complotistes partent aussi du gouvernement, ou de LREM. Je vous donne deux exemples : le Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse, Gabriel Attal, a répandu la légende selon laquelle des lycéens avaient quasiment voulu brûler à l'essence leur proviseur, alors qu'il y avait en réalité eu une bousculade et qu'un peu d'essence lui était tombé sur la manche. On se souvient aussi que Naïma Moutchou, pourtant rapporteur de la loi anti-Fake News avait relayé l'image d'un homme, lors d'une manifestation des "gilets jaunes", affirmant qu'il faisait le salut hitlérien alors qu'il disait en réalité "Ave Macron" en faisant le salut romain. 
Il est normal qu'il y ait des rumeurs chez les manifestants : de tout temps, il y a eu des rumeurs sur des brutalités policières cachées. Je me souviens d'images de Mai-68, lors d'une manifestation, où des gens présentaient des banderoles "Où sont nos morts". Parce qu'il se racontait que la police tuait des gens et cachait les cadavres. Que ces stupidités, ces histoires de bistrot, existent chez les manifestants, ce n'est pas bien moralement, mais cependant plutôt commun. 

Or, là, on observe qu'une partie de la classe politique, macronienne en particulier, adopte un schéma venu des États-Unis, et notamment des milieux démocrates clintoniens, consistant en un complotisme anti-complotiste visant à accuser les Russes - jugés populistes, hackers - de déstabiliser la démocratie par de fausses nouvelles, des rumeurs, etc. Tout cela s'inscrit dans la vague d'accusations consistant à alléguer que les Russes ont provoqué le Brexit, ont fait élire Trump, ont fait adopter le référendum en Catalogne, etc. 

Sans aller jusqu'à voir la main du Kremlin, comment expliquez-vous que beaucoup de comptes très actifs soient animés par des gens "proches de la sphère russophile" ?

Il ne faut pas être dans le déni : il y a vraiment une usine de trolls à Saint-Pétersbourg, tels que le rapportent des témoignages à ce sujet. Il y a effectivement une intervention des services russes ou de groupes plus que tolérés par le Kremlin, afin d'intervenir sur les réseaux sociaux dans les pays étrangers et souvent par le biais de faux comptes de présumés américains ou de présumés français. Cela existe, mais ce n'est pas très important ni très efficace : des tas d'études américaines ont été réalisées sur le rôle des réseaux sociaux dans l'élection de Trump. Elles ont conclu que cela avait eu un effet tout à fait négligeable, que ce n'avait touché que des gens déjà très convaincus en répandant des théories complotistes ou des rumeurs. Rappelons que sous Louis XVI, les Anglais laissaient partir de Londres vers Paris, dans les cales des bateaux, des pamphlets sur la vie sexuelle de Marie-Antoinette. Ce n'est pas cela qui a déclenché la Révolution française.

Il y a donc une grosse différence entre la véracité des interventions russes (et des alt-right de Steve Bannon, qui existent également) et un gigantesque fantasme qui prouve une incapacité intellectuelle à analyser les fautes politiques. 

Encore une fois, il existe réellement de fausses informations parmi celles véhiculées par certains "gilets jaunes". Mais cela ne touche que des gens déjà très convaincus et ce n'est pas pour ces raisons que les Français approuvent très majoritairement le mouvement. Ce soutien n'est pas le fruit d'une manipulation.

Que penser de cette guerre de l'influence qui se déroule sur les réseaux sociaux ? Quel est le but derrière la propagation grossière de fake news ?

Il y a effectivement des fake news répandues délibérément. À cela, plusieurs explications. Le premier niveau correspond à l'enthousiasme idéologique : on est prêt à croire n'importe quelle thèse complotiste qui irait dans le sens de ce que l'on croit déjà. Que des "gilets jaunes" peu éduqués croient ce type d'informations, c'est quelque part excusable. Lorsque ce sont des secrétaires d'État qui représentent le "nouveau monde", cela m'inquiète davantage. 

D'autre part, il existe des groupes militants, plus ou moins tolérés par l'État, dont l'objectif est de répandre les pires horreurs sur quelqu'un, d'accuser un chef d'État de collusion avec la mafia, etc. Cela n'est pas tout nouveau.

Une autre thèse, très en vue au ministère des Affaires étrangères, consiste à percevoir une volonté étrangère de semer la confusion, d'envoyer de nombreuses informations contradictoires de façon à saper la crédibilité idéologique ou l'autorité d'un système. 

Déstabiliser l'adversaire, cela se fait en politique, mais aussi dans le monde de l'économie, où l'on crée des officines qui répandent des rumeurs sur tel ou tel produit... Cela, c'est de la diffamation, mais c'est un processus très ancien. Le processus n'est pas nouveau. Évidemment, internet lui donne une amplitude extraordinaire, mais il y a aussi une très bonne nouvelle : les fake news vont très vite y être repérées. Je trouve, à ce titre, que l'équipe de Libération dédiée à cela (CheckNews, ndlr) travaille bien : ils ont repéré plein de fausses nouvelles. Il y a également 150 ONG faisant du fact-checking. Donc, la possibilité qu'une nouvelle complètement fausse et délirante ne soit pas repérée est très faible. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
gilets jaunes, Russie
Thématiques :
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lemayec
- 09/12/2018 - 10:08
Poutine
Mais si bien sur, c'est lui, le diable russe le coupable!
Que n'y avait on pas pensé plus tôt!
von straffenberg
- 09/12/2018 - 08:12
Douce rigolade
Une chose est sure : nous payons cher trente ans d'erreurs politiques, d 'inaction ,de politique molle . Poutine doit bien rire .Macron ,qui doit a tout prix réagir paye les erreurs de ses aines, ainsi que sa propre inertie .Je ne vais pas le plaindre vue l ' historique de son élection .
JG
- 09/12/2018 - 00:22
les professionnels de la fake news, ce sont Macron et ses sbires
Le problème, c'est que les français les ont crus et qu'il l'ont élu.....La plus gigantesque fake news de l'année 2017....