En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 7 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chained / Beloved" de Yaron Shani : un dyptique dramatique passionnant autour d’un couple en difficulté…

il y a 8 heures 29 min
pépites > Justice
À coeur ouvert
L'enquête au centre du don des corps s'ouvre pour "atteinte à l’intégrité du cadavre"
il y a 9 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Bureau des légendes" de Éric Rochant : Mille sabords, quelle série !

il y a 9 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert : un roman noir publié en 1947, réédité en 2020 : l'Épuration trop "pure et dure"...

il y a 10 heures 19 min
pépites > France
Constat radical
Un groupe de sénateurs pointe la propagation de l'islam politique
il y a 11 heures 48 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français
il y a 13 heures 7 min
décryptage > France
Le retour du débat

Retraites : ce qu’il faut comprendre entre les lignes des déclarations sibyllines de Jean Castex

il y a 13 heures 45 min
décryptage > International
Bibi dans l'impasse

Pourquoi Israël va annexer la vallée du Jourdain

il y a 14 heures 20 min
décryptage > Style de vie
Bien Manger pour bien bouger

Que manger avant, pendant et après un entraînement ?

il y a 14 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le flambeur de la Caspienne" de Jean-Christophe Rufin : une enquête captivante menée par un, désormais fameux, vice-consul décalé et fin limier

il y a 8 heures 14 min
light > Economie
Couple bio-bobo
Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio
il y a 9 heures 2 min
pépites > France
Ça vole haut
Greenpeace déploie une banderole sur la grue de Notre-Dame pour alerter de l'inaction climatique du président
il y a 9 heures 46 min
pépites > Santé
Accord nocturne
Ségur de la santé : un projet d'accord trouvé dans la nuit
il y a 10 heures 8 min
pépite vidéo > International
Retour en arrière
À Melbourne, le confinement fait son grand retour
il y a 11 heures 33 min
décryptage > Justice
Reforme en marche forcée

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

il y a 12 heures 50 min
décryptage > France
Sécu d'État

Sécurité sociale : les tenants du tout-Etat gagnent du terrain

il y a 13 heures 24 min
décryptage > France
En cas de malheur

Coronavirus : et si une seconde vague arrive en France, serons-nous capables de la repérer et de réagir à temps ?

il y a 14 heures 9 min
décryptage > Culture
L'art scandale

Monde de l’art : les scandales aussi ont leurs maitres

il y a 14 heures 31 min
décryptage > International
Atlantico Business

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

il y a 15 heures 22 min
© LUCAS BARIOULET / AFP
© LUCAS BARIOULET / AFP
Celui des riches, celui des autres

Pouvoir d’achat : ces vérités têtues qui émergent quand on prend la peine de regarder le détail des chiffres

Publié le 20 novembre 2018
Le mouvement des gilets jaunes est l'occasion d'une bataille des chiffres concernant la hausse, ou la baisse, du pouvoir d'achat en France.
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
 Nicolas Goetzmann est journaliste économique senior chez Atlantico.Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage : 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le mouvement des gilets jaunes est l'occasion d'une bataille des chiffres concernant la hausse, ou la baisse, du pouvoir d'achat en France.


Le Parisien révélait les bons scores des JT du soir de ce 18 novembre, notamment celui de TF1 avec ses 7 millions de téléspectateurs qui profitait de l'aspiration provoquée par le phénomène des Gilets jaunes. Or, au cours de ce JT, les Français ont pu découvrir que leur ressenti concernant la baisse du pouvoir d'achat n'était pas fondé. En effet, dans un document intitulé "Gilets jaunes ; les slogans disent-ils vrai ? " la rédaction de TF1 commente "Le pouvoir d'achat en baisse, c'est statistiquement faux. Selon l'INSEE, il était en hausse de 1.4% l'an dernier et devrait augmenter de 1.3% en 2018. Voilà pour les chiffres". Si l'information donnée est exacte, elle est malheureusement trop incomplète pour démontrer que la baisse du pouvoir d'achat est "statistiquement fausse".

Dans un premier temps, il suffit de prendre un peu de recul dans le temps, pour mesurer ce à quoi peut correspondre l'évolution du pouvoir d'achat en France au cours de ces dernières années. En prenant la crise de 2008 comme point de départ, on constate un peu mieux l'étendue du problème qui touche les Français.

Évolution du pouvoir d'achat par ménage en France. Données INSEE


 
On voit bien que le pouvoir d'achat des Français augmente à nouveau depuis 2013, mais on constate tout de même une baisse si l'on prend l'ensemble de la décennie en considération, ce qui pourrait avoir un effet anxiogène suffisamment robuste pour gommer l'idée d'une "France qui va mieux" depuis l'élection d'Emmanuel Macron. D'autant plus que la décennie précédente avait permis une hausse de ce même pouvoir d'achat des Français de plus de 14%, soit un différentiel total de 15% entre les deux décennies. 

Un résultat qui est confirmé par les évolutions de niveaux de vie également comptabilisées par l'INSEE, dont l'avantage certain est de proposer une analyse plus fine des données en fonction des déciles, c’est-à-dire qui permet de regarder les variations de niveau de vie en fonction des seuils de revenus. Le 1er décile étant représentatif des 10% les moins riches en France. 

Évolution des niveaux de vie en France sur deux périodes (2000-2008 et 2008-2016), par décile. Source INSEE


 
On peut une nouvelle fois constater le décalage entre les deux périodes, la dernière ayant été témoin d'une baisse générale du niveau de vie des Français, mais particulièrement forte pour les plus bas revenus. Elle est également vérifiée sur les plus hauts revenus, conséquence des décisions fiscales de cette période. Reste à faire un dernier constat concernant la période précédente, 2000-2008, qui avait déjà vu le niveau de vie des plus riches augmenter près de deux fois plus rapidement que celui des plus pauvres. 

Dans un second temps, il est utile de rentrer un plus dans le détail des chiffres du pouvoir d'achat concernant la France d'Emmanuel Macron, non encore comptabilisée par les chiffres relatifs aux niveaux de vie présentés ci-dessus, c’est-à-dire ceux qui sont repris par TF1 : "Selon l'INSEE, il était en hausse de 1.4% l'an dernier et devrait augmenter de 1.3% en 2018."  

Ici encore, la question de la ventilation des revenus se pose, puisque que comme l'indiquait l'INSEE dans son analyse du pouvoir d'achat du second trimestre de l'année 2018 : "Le revenu disponible brut (RDB) des ménages se redresse en euros courants au deuxième trimestre 2018 (+1,1 % après +0,1 %). Le léger ralentissement de la masse salariale brute (+0,7 % après +0,9 %) est largement compensé par la baisse des impôts sur le revenu et le patrimoine, principalement due au remplacement de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) par l’impôt sur la fortune immobilière (IFI)". Ce qui suppose, une nouvelle fois, une hausse du revenu disponible brut particulièrement concentrée sur les plus hauts revenus. Pour ce qui concerne les déciles les plus modestes, l'Institut des politiques publiques a d'ores et déjà proposé une simulation parvenant au résultat d'une baisse de revenu disponible pour les 23% les plus pauvres en France, résultat des politiques mises en place en 2018 et 2019. 

Reste un dernier point, relatif à la baisse des cotisations sociales qui devrait permettre une amélioration sensible du pouvoir d'achat pour les Français en cette fin d'année 2018. On peut saluer cet effort, mais la contrepartie sera à surveiller lors de la négociation concernant l'assurance chômage, dans le courant de l'année 2019. Mais le principal défaut d'une telle approche est que la fiscalité est un outil permettant une forme de fléchage du pouvoir d'achat, mais elle ne permet pas de le générer. Parce que le moteur incontournable du pouvoir d'achat reste la croissance économique, et une situation de plein emploi qui seule peut produire une hausse durable et partagée des salaires. Ce qui suppose une autre politique économique européenne, pour le moment ignorée par Emmanuel Macron. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
pouvoir d'achat, France
Thématiques :
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pasdesp
- 21/11/2018 - 13:38
Pour quelle categorie de la population
Cette hausse est rellement effective, ? à mettre en adequation avec les categories socio professionnelles et avec la localisation géographique. Journalistes de Tf1 attention loi sur la manipulation de l'info dans les tuyaux!
pasdesp
- 21/11/2018 - 13:38
Pour quelle categorie de la population
Cette hausse est rellement effective, ? à mettre en adequation avec les categories socio professionnelles et avec la localisation géographique. Journalistes de Tf1 attention loi sur la manipulation de l'info dans les tuyaux!
Benvoyons
- 20/11/2018 - 15:31
Pouvoir d'achats ?
Les Français sont tellement méprisés???
Car Pour le moment: 57% des Français ne payent pas l'impôt sur le revenu & les mêmes 57% rouspètent car trop de pression fiscale???
Ceux qui payent impôts 2014 (47,5% contre 52,3% en 2013),1,3 million de foyers ne sont plus imposables, si bien qu’en 2015, seuls près de 44% des foyers se retrouvent concernés par l’impôt sur le revenus & en 2018: 42,3% dont...
0,2% des foyers fiscaux payent 70,4% de la charge globale de l’impôt. Le DGFiP, dit qu'un peu plus de 40% des recettes sont même issues de 2% des foyers fiscaux. C'est salops doivent aussi payer toutes les taxes pour tous les Français.
Voilà un Bon pays qui aime réussir