En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

02.

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

03.

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

04.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

05.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

06.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

07.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

ça vient d'être publié
light > Religion
Religion
Transformation de Sainte-Sophie : le pape François se dit "très affligé"
il y a 3 heures 56 min
pépite vidéo > Culture
Indignation sur les réseaux sociaux
Relâchement ? : des milliers de personnes réunies pour le concert du DJ The Avener à Nice
il y a 5 heures 11 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

il y a 12 heures 42 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Covid-19 : la société française face au confinement

il y a 13 heures 46 min
décryptage > Culture
Il faut que tout change pour que tout change

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

il y a 14 heures 19 min
décryptage > International
Lion-dragon deal

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

il y a 15 heures 18 min
décryptage > Politique
Le bloc-pol de Laurence Sailliet

Ce devoir de pragmatisme qui s’impose au gouvernement Castex

il y a 16 heures 18 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

il y a 17 heures 23 min
décryptage > Société
Retrouver le sens du réel

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

il y a 18 heures 7 min
pépites > France
Viviane Lambert
L’émotion de la mère de Vincent Lambert, un an après la mort de son fils
il y a 1 jour 7 heures
pépites > France
Sentiment d'abandon
Carlos Ghosn critique l’attitude de la France et estime avoir été "abandonné"
il y a 4 heures 24 min
pépite vidéo > Santé
Geste symbolique
Coronavirus : Donald Trump porte un masque en public pour la première fois
il y a 5 heures 39 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : la démocratie à l’épreuve du coronavirus

il y a 13 heures 30 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Crise du coronavirus aux Etats-Unis : une mise à l’épreuve des valeurs fondamentales de la société américaine

il y a 14 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Bernard Plessy : "Travaux et jours dans la Grèce antique" (éditions Paradigme), grandeur du "petit peuple"

il y a 14 heures 50 min
décryptage > Economie
Effet boule de neige

Covid, moins d'habits, plus de chômage !

il y a 15 heures 44 min
décryptage > Culture
"Last night a DJ saved my life"

Humeur sombre mais folles envies de dance floor : la pop music n’a jamais été aussi rythmée depuis 10 ans

il y a 16 heures 39 min
décryptage > Société
1001 colères

A chacun ses coupables, à chacun ses victimes : mais qui écoute le plus les Français silencieux ?

il y a 17 heures 37 min
pépites > Education
Génération Covid-19
Bac 2020 : 95,7 % de réussite après la première session de rattrapage
il y a 1 jour 6 heures
pépite vidéo > France
Mort du conducteur agressé
Bayonne : Gérald Darmanin promet des mesures pour les chauffeurs de bus de toute la France
il y a 1 jour 7 heures
Atlanti-culture

Exposition Miro au Grand Palais : une osmose presque parfaite entre poésie et peinture

Publié le 16 novembre 2018
Pascal Duthuit pour Culture-Tops.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Duthuit est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

EXPOSITION

Miro au Grand Palais

 

INFORMATIONS

GRAND PALAIS - Galeries nationales - 3, avenue Eisenhower 75008 Paris

Entrée square Jean Perrin

www.grandpalais.fr

Ouvert du jeudi au lundi de 10h à 20h - Fermée le mardi

Nocturne le mercredi, vendredi et samedi de 10h à 22H

 

RECOMMANDATION 

          EN PRIORITE

 

THÈME 

Une exceptionnelle rétrospective est consacrée à l’artiste catalan, Joan Miró, au Grand Palais, à Paris, jusqu' au 4 février.

Pas moins de 150 œuvres, en provenance de grands musées européens et américains, ainsi que de collections privées, retracent les 70 ans de carrière de l’artiste, marqués de renouvellements incessants.

Ni abstrait, ni figuratif, son art nous amène dans le monde intérieur de Miró qui a développé son propre langage, à la fois surréaliste et profondément poétique, en dehors de tout dogme artistique.

 

POINTS FORTS 

L'exposition s’ouvre avec les périodes fauves, cubistes et détaillistes, suivies de l’époque surréaliste où Miró invente un monde poétique jusqu’à présent inconnu dans la peinture du XXème siècle.

Cette confrontation nécessite de nous ouvrir à la fraîcheur enfantine et à la liberté d’expression singulière de Miró, pour plonger dans son univers de « Peinture-Poème  », illustré dans sa toile de 1925,  «  Ceci est la couleur de mes rêves  ».

Un vent frais souffle sur cette rétrospective, loin de toute mode, et orchestrée de main de maître par Jean-Louis Prat, grand spécialiste et ami du peintre.

Une scénographie parfaite profitant pleinement des espaces du Grand Palais nous promène d’une manière chronologique dans l’univers méditerranéen de Miró à travers peintures, dessins, céramiques et sculptures….

A ne pas manquer le tableau d’un réalisme enfantin, « La Ferme », de 1921-22, qu’acheta Ernest Hemingway: une merveille narrative de la réalité de l’homme attaché à sa terre natale, à Mont-roig, pleine de petits détails digne du travail d’un miniaturiste.

Miró n’aimait pas du tout parler de son travail. Dans 2 vidéos interviews, on découvre un artiste humaniste, épris de liberté, d’une simplicité touchante avec son accent catalan; dans ces videos il nous dit qu’il ne rêve pas la nuit mais à travers ses peintures.

La découverte du surréalisme à Paris va lui ouvrir les portes du rêve et de l’inconscient qui le libère de la représentation du  réel pour inventer un nouveau vocabulaire de signes. Il réussit à abolir la distance entre écriture et peinture, comme l’illustre cette œuvre majeure, « Escargot, femme, fleur, étoile », de 1934, qui synthétise l’expression artistique de Miró.

Les peintures magistrales et monumentales de 1961, « Bleu I », « Bleu II » et « Bleu III », à côté de la sculpture « Oiseau lunaire », sont réservées au cœur de notre parcours, synthèse de toutes les expériences menées par Miró, à la recherche d’un grand dépouillement dans une grande tension intérieure. Il mettra presque 10 mois entre l’ébauche au fusain sur la toile et le passage à l’acte de peindre.

Les dernières salles sont consacrées aux 25 dernières années de création de l’artiste, dans son grand atelier de Palma de Majorque où Miró peint des œuvres de plus grands formats, avec une ampleur nouvelle, oeuvres  plus vides et abstraites mais où le tragique est toujours confronté à l’espoir et porteur de sens.

 

POINTS FAIBLES 

Miró fait du Miró, il ne sort pas de son univers mais faut-il nous en plaindre ? Je vous engage plutôt à y revenir lors d’une nocturne pour mieux vous laisser emporter par ses paysages intérieurs.

 

EN DEUX MOTS 

Entre réalité et monde imaginaire, Miró nous ouvre un incroyable univers poétique et onirique mais il est aussi un artiste engagé qui aborde les questionnements de l’homme face aux bouleversements du XXème siècle. 

Je vais être très direct: si vous le pouvez, ne ratez pas cette expo!

 

UN EXTRAIT 

«  Pour moi, un tableau doit être comme des étincelles. Il faut qu’il éblouisse comme la beauté d’une femme ou d’un poème  ». Miró.

 

L’ARTISTE 

Joan Miró, né à Barcelone en 1893 et mort à Palma de Majorque en décembre 1983, est un peintre, sculpteur, graveur et céramiste espagnol mais il se définit avant tout comme « Catalan international ».

Son œuvre révèle un attrait pour le subconscient et son monde onirique et correspond aux grandes lignes du mouvement surréaliste auquel il adhère sans jamais s’y soumettre.

Miró partagera son temps entre Paris et Mont-roig, en Espagne, à partir de 1920 jusqu’en 1956 où il installe son atelier à Palma de Majorque.

Il effectue alors plusieurs séjours aux Etats-Unis et au Japon.

Miró est un artiste majeur du XXème siècle, reconnu internationalement.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Grand Palais, exposition, Miro
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires