En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

02.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

03.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

04.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

07.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 19 min 41 sec
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 1 heure 55 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 2 heures 32 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 2 heures 49 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 3 heures 23 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 3 heures 44 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 4 heures 1 min
décryptage > Education
Profession sacrifiée

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

il y a 4 heures 37 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’aggravation de la crise, Bruno Le Maire renforce les mesures de soutien mais évite toute nouvelle contrainte réglementaire

il y a 5 heures 38 min
pépites > Santé
Coronavirus
Le ministre de la Santé annonce une rallonge budgétaire de 2,5 milliards d'euros pour les hôpitaux et les soignants (qui bénéficieront d'une majoration de 50 % des heures supplémentaires)
il y a 5 heures 45 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 1 heure 33 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 2 heures 21 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 2 heures 43 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 3 heures 34 sec
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 3 heures 31 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 3 heures 49 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 4 heures 2 min
décryptage > Politique
Ambiguïtés ?

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

il y a 5 heures 19 min
décryptage > Santé
Couvre-feu jusqu’à l’été ?

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

il y a 5 heures 45 min
pépites > Justice
Terrorisme
Conflans : sept personnes déférées en vue de l’ouverture d’une information judiciaire, selon le Parquet national antiterroriste
il y a 6 heures 11 min
© Eric CABANIS / AFP
© Eric CABANIS / AFP
Sacré business

Comment la mafia se retrouve dans votre assiette

Publié le 11 novembre 2018
En seulement sept ans, les bénéfices annuels du business de l'agromafia ont été multipliés par deux.
Fabrice Rizzoli
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Fabrice Rizzoli (né en 1971) est co-fondateur et président de l'association Crim'HALT qui veut impliquer la société civile contre la criminalité. Il enseigne dans divers établissements universitaires. Docteur en science politique à l’université de Paris...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En seulement sept ans, les bénéfices annuels du business de l'agromafia ont été multipliés par deux.

Atlantico : Un article du Financial Times rapporte que le business de la mafia dans le domaine de l'agriculture et l'élevage en Italie est florissant. En seulement sept ans, les bénéfices auraient doublé pour les organisations, passant de 12,5 milliards en 2011 à 22 milliards d'euros en 2018. Comment expliquer cet attrait pour ce business de la mafia italienne ? 

Fabrice Rizzoli : On appelle cela Agromafia : un mot-valise pour désigner des infractions commises par des mafieux concernant le secteur agroalimentaire, qui rejoint désormais la typologie des écomafias, la criminalité environnementale. L'augmentation des bénéfices a deux raisons : ceux qui luttent, magistrats et associations, comptabilisent mieux ces infractions. En outre, les mafias, en particulier en Italie, étant parfois acculées par la meilleure antimafia au monde (magistrature indépendante de l'exécutif, délit d'association mafieuse, statut de collaborateur de justice, confiscation sans condamnation pénale du propriétaire et usage social des biens confisqués), sont obligées de revenir à des activités primaires qui ont l'avantage de rapporter beaucoup tout en étant peu risquées en terme d'années de prison. Il s'agit par exemple du vol de bétail, qui est la première des activités de la mafia sicilienne il y a 200 ans !

Il faut ajouter les escroqueries pour obtenir un financement public, le travail au noir dans le monde de l’agriculture (récolte, transport, vente à la sauvette et affaires liées à la restauration), le transport lié aux marchés de gros. De nombreuses enquêtes en Italie ont mis en évidence la présence de mafias dans les principaux marchés de gros. À Milan, les clans calabrais contrôlaient le Rungis local et y avaient une boîte de nuit ! À Fondi, entre Naples et Rome, le marché alimente toute l’Italie en produits du Sud. Les mafieux calabrais faisaient 2 000 kilomètres inutiles afin de faire passer la tomate de 85 centimes à 2,58 euros le kilo. 

L'explosion des bénéfices est-elle à imputer aux failles de l'Union européenne et d'un commerce mondial globalisé ? Quel est l'impact de ce business sur les paniers français ?

Les failles de l'Union Européenne? Mais les Etats sont souverains !

Je vais vous raconter une histoire. Dans les années 90, l'Europe envoie ses inspecteurs en Corse qui découvrent la fraude systémique à la vache : des centaines de millions d'euros pour des vaches fantômes ou qui divaguent (et font des morts sur la route chaque année). L'Europe décide alors de suspendre les subventions. Que fait l'Etat français? Il paye les subventions aux faux agriculteurs à la place de l'Europe.

Quels sont les risques pour les consommateurs ? 

Les consommateurs paient plus chers, peuvent être empoisonnés et favorisent, en consommant, un monde où la mafia ou ce qui y ressemble gagne toujours à la fin. Cette agromafia a toujours eu une dimension transnationale comme en témoigne l’affaire du beurre frelaté vendu à une entreprise française il y a 20 ans...

C'est pourquoi, il faut se rendre à l'événement de l'année : le Salon "Des Livres et l'Alerte", du 16 au 18 novembre prochain à la Maison des Métallos à Paris. 3 jours, 70 intervenants, des milliers de livres, des dizaines de conférences pour défendre l’intérêt général contre ces mafias ou multinationales y compris françaises qui nous empoisonnent !

Fabrice Rizzoli est l'auteur de :

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires