En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

02.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

03.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

04.

Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne

05.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

06.

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

07.

Nous aurons la Chine de nos mérites

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

01.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

02.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

03.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

04.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Sauver la Seine-Saint-Denis, mission impossible ? Non... mais l’Etat n’est pas le "héros" qu’il pense être

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Nécessité d'un compromis

Sécurité sanitaire et emploi : les difficultés du "en même temps"

il y a 14 min 8 sec
pépite vidéo > Défense
Tensions
L'Arménie et l'Azerbaïdjan instaurent la loi martiale
il y a 34 min 36 sec
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

COVID-19 : France, Royaume-Uni, Espagne, comment faire baisser la contamination ? Des "Gilets jaunes des bars" maintenant ?

il y a 1 heure 6 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Malaise au poignet ? Le nouvel bracelet connecté de santé d'Amazon analyse votre voix et vos émotions
il y a 1 heure 48 min
décryptage > Politique
Résultats

Sénatoriales : rien ne bouge vraiment (et ça n’est pas une bonne nouvelle pour Emmanuel Macron)

il y a 1 heure 54 min
décryptage > Terrorisme
LE BLOC-POL DE LAURENCE SAILLIET

Terrorisme : la coupable inertie d’Emmanuel Macron

il y a 2 heures 18 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un budget 2021 déformé par le Covid et qui n’ose pas prévoir un emprunt national, mais ça va venir

il y a 2 heures 29 min
pépites > International
Poudrière
Violents affrontements au Haut-Karabakh : l'Arménie et l’Azerbaïdjan au bord de la guerre
il y a 19 heures 3 min
pépites > International
Etats-Unis
Cour suprême : Donald Trump nomme Amy Coney Barrett
il y a 20 heures 23 min
décryptage > International
Suprêmement explosif

Trump a nommé à la Cour suprême une juge extrêmement conservatrice : normal, les États-Unis sont le pays des extrêmes

il y a 22 heures 34 min
Crise
La paralysie de l'économie due au coronavirus menace New York déjà très endettée
il y a 23 min 11 sec
décryptage > International
Disraeli Scanner

Donald Trump : comment le populiste s’est mué en conservateur

il y a 51 min 19 sec
décryptage > Santé
Confusion généralisée

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

il y a 1 heure 21 min
décryptage > Sport
Une deux, une deux

Fermetures des salles de sport : à quelles activités physiques se mettre pour garder la forme face à un automne semi-confiné ?

il y a 1 heure 52 min
pépites > Politique
Election
La droite conserve la majorité au Sénat
il y a 1 heure 57 min
Presse
Une trentaine de kiosques à journaux cambriolés à Paris
il y a 2 heures 28 min
décryptage > High-tech
Espionnage

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

il y a 2 heures 46 min
pépites > Economie
Votation
Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne
il y a 19 heures 50 min
pépites > International
Crise
Bélarus : Loukachenko "doit partir", affirme Emmanuel Macron
il y a 21 heures 1 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Débris spatiaux : la Station spatiale a évité la catastrophe pour la 3e fois cette année ; Un détecteur de vie extraterrestre qui tient dans une boîte à chaussures !
il y a 22 heures 34 min
Atlanti-Culture

"Les bâtards de Sartre" de Benoît Rayski : manifestement de parti-pris, mais brillant, drôle et tonique

Publié le 07 novembre 2018
Paul Lelievre pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Paul Lelievre est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
LIVRE :
« Les bâtards de Sartre »
de  Benoît Rayski
Ed.Pierre Guillaume de Roux
169 pages
 
RECOMMANDATION  
 
           BON
 
 
THEME 
 
« un jeu de massacre », ce sont les termes de l’auteur, voilà effectivement ce que Benoît Rayski s’est proposé de faire dans ce court livre qui donne un exemple très concret de la définition du mot pamphlet. 
 
Le point de départ: Sartre et Franz Fanon; deux figures tutélaires, selon Rayski, d’une certaine « gauche » tellement bien pensante qu’elle finit par se tirer une balle dans le pied voire dans la tête. 
 
En effet, à trop vouloir s’excuser de son passé colonial et raciste, une certaine forme de pensée unique aux commandes des médias, « les lumpen-intellectuels », expression inventée par l’auteur et inspirée de Karl Marx (lumpen-prolétariat), pousserait les français à toujours plus d’autoflagellation, les amenant lentement mais sûrement à la soumission, à une disparition certaine d’eux-mêmes et de leur culture. 
 
Ces « intellectuels », qui d’ailleurs à trop se revendiquer tels salissent le mot, selon Rayski, seraient un grave danger pour la nation française. 
 
Par ailleurs, ce qui le gène au plus haut point, c’est qu’on entendrait beaucoup  trop cette « gauche caviar », trop à la radio, en permanence à la télé, et caetera, alors que les voix dissonantes à ce discours seraient bâillonnées, non pas qu’elles aient toutes raison, mais en tout cas, cette univocité de la pensée, si tant est qu’elle soit réelle, le débecte… bref, il n’en peut plus et nous le fait savoir.
 
 
POINTS FORTS
 
Que l’on soit d’accord ou pas en refermant le livre, ce qui est certain c’est que l’on a passé un bon moment, appris des choses, car l’auteur est cultivé et pédagogue, et surtout on a bien ri, parfois honteusement, mais bien ri quand même !
Oser attaquer de manière aussi frontale certains de ses contemporains force le respect. Cependant…
 
 
POINTS FAIBLES
 
Le titre du livre… et avec lui parfois une façon de s’abaisser au niveau de l’adversaire qui n’est pas anodine et qui fleure bon le désir de créer le buzz. L’auteur rapporte que les Indigènes de la République ont hurlé « sale race » chaque fois qu’une femme au micro, lors du rassemblement place de la République, citait certains noms, de politiques, de philosophes et autres… si c’est inadmissible pourquoi les traiter de bâtards à son tour? On peut rétorquer que ce mot n’est pas vraiment une insulte, qu’il sert de titre accrocheur, mais le terme revient au cours du texte et ce serait se mentir alors que Rayski clame haut et fort prôner la sincérité intellectuelle. La loi du Talion dans son sens littéral dessert malheureusement le propos, un peu dommage… Le côté défouloir et règlement de comptes n’est pas le plus intéressant.
 
 
EN DEUX MOTS 
 
 N’est-ce pas le meilleur ennemi de la gauche celui qui sait lui montrer ses graves défauts, ses divagations les plus dangereuses ? Peut-être est-ce même son meilleur allié... Troublant, mais surtout salvateur. Si vous avez une sensibilité de gauche, il me semble intéressant, urgent, voire sain de lire ce livre. Il ne s’agit pas de tomber d’accord sur tous les points, mais balayer devant sa porte avec humilité n’est jamais un mal, me semble-t-il. 
 
 De plus dénoncer une sorte d’association malsaine entre une certaine bourgeoisie et « la populace », mot d’Arendt qui fait écho au fameux « lumpen » de Marx repris par Raysk, n’est pas sans rappeler l’analyse de la philosophe lorsque dans son traité « Les origines du totalitarisme », elle fait remarquer elle-même que cette association avait permis l’émergence et finalement la prise de pouvoir du nazisme en Allemagne. C’est un peu cela, en tout cas dans la forme, je crois, que Rayski veut expliquer. Cette association, non pas de fait, les bourgeois bien pensants ne mangent pas à la même table que la racaille, peut devenir l’origine d’un nouveau fascisme qui ne dit pas son nom et qui, sous couvert de bons sentiments pourrait causer notre perte.
 
 
UN EXTRAIT 
 
« Les lumpen-intellectuels donc. On les appellera dorénavant ainsi pour éviter tout risque de confusion avec l’intelligence et la pensée. Oui, des petits bourgeois! Rentiers des idées reçues. Boutiquiers attirant le chaland avec leur « je vends, je vends du no pasaran, copie garantie conforme ». Fripiers soldant des vieux cols Mao et des posters de Che Guevara. Avec toute la morgue suffisante de leurs ancêtres flaubertiens: « Quand on voit ce qu’on voit et qu’on entend ce qu’on entend, on sait ce qu’on sait ». »  
 
 
L’AUTEUR 
 
Benoît Rayski est essayiste et journaliste. Il a collaboré notamment à Globe, revue très BOBO, collaboration dont il n’est pas forcément très fier mais qu’il assume tout comme son passé d’homme plutôt de gauche, homme qu’il est peut-être encore un peu, mais homme qui ne veut plus être associé à l’hypocrisie bourgeoise bien pensante qu’à trop souvent cette ligne politique. Il est aussi actuellement chroniqueur sur atlantico.fr et causeur.fr .
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires