En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

07.

Jeanne Balibar critique violemment la politique d’Emmanuel Macron, qui avait été "bouleversé" par "Les Misérables" de Ladj Ly

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
pépites > Justice
MoDem
François Bayrou a été mis en examen pour complicité de détournement de fonds publics
il y a 1 heure 19 min
Madrid
COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité
il y a 2 heures 49 min
light > Culture
The White House Plumbers
HBO prépare une série télévisée sur le scandale du Watergate
il y a 6 heures 22 min
pépite vidéo > International
Incendies
Les images impressionnantes du ciel orange à Sydney
il y a 7 heures 35 min
pépites > Société
#UberCestOver
Uber reconnaît que 6.000 agressions sexuelles ont été signalées en deux ans aux Etats-Unis
il y a 9 heures 17 min
pépites > International
Fulanis
Bernard-Henri Lévy alerte sur le massacre des chrétiens au Nigeria
il y a 10 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Funny Girl", la comédie musicale : phénoménale Funny Girl, Christina Bianco met Paris à ses pieds…

il y a 11 heures 4 min
décryptage > Social
Jeudi noir

5 décembre : la première bataille remportée, les syndicats peuvent-ils gagner la guerre ?

il y a 12 heures 54 min
décryptage > Environnement
Adieu ma trotro bien-aimée

Le bobo en proie à d'indicibles tourments : des écolos (un peu plus radicaux que lui) détruisent les trottinettes électriques qui lui sont chères !

il y a 14 heures 40 min
rendez-vous > High-tech
Géopolitico-scanner
Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet
il y a 15 heures 1 min
light > Culture
Classe politique
Jeanne Balibar critique violemment la politique d’Emmanuel Macron, qui avait été "bouleversé" par "Les Misérables" de Ladj Ly
il y a 1 heure 42 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 5 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 27 min
pépite vidéo > Europe
Auschwitz
Angela Merkel déclare que la mémoire des crimes nazis est "inséparable" de l'identité allemande
il y a 6 heures 51 min
pépites > France
Pédagogie
Retraites : Edouard Philippe présentera "l'intégralité du projet du gouvernement" mercredi prochain
il y a 7 heures 59 min
pépites > France
Champions du monde
La France est le pays de l'OCDE avec la fiscalité la plus lourde
il y a 9 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Samia" de Gilbert Ponté : dernière course pour Lampedusa, haletant et poignant

il y a 10 heures 57 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le sport joue avec la sphère et quand les heures se jouent sous dôme : c’est l’actualité des montres dans les tempêtes sociales
il y a 11 heures 53 min
décryptage > France
Partenariat

Sécurité : l’Etat contraint de brader le régalien ?

il y a 13 heures 26 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?
il y a 14 heures 53 min
décryptage > International
Utopie

Samjiyon, la ville socialiste idéale inaugurée par la Corée du Nord, échappera-t-elle au destin funeste de toutes celles qui l’ont précédée ailleurs dans le monde ?

il y a 15 heures 19 min
© NadineDoerle / Pixabay
© NadineDoerle / Pixabay
High-tech

Apprentissage du digital à l’école : la fracture entre enfants défavorisés et enfants riches ne se joue pas du tout de la manière dont vous croyez

Publié le 31 octobre 2018
Dans son livre "Le désastre de l'école numérique", paru en 2016 aux Éditions du Seuil, Philippe Bihouix avait évoqué le phénomène des parents qui travaillent dans la Silicon Valley et qui inscrivent désormais leurs enfants dans des écoles sans écran. L'exposition des enfants aux appareils connectés est devenue une source d'inquiétude et révèle des éléments fascinants sur le plan de la société.
Philippe Bihouix, 43 ans. Ingénieur centralien, il a travaillé, en France et à l'international, dans différents secteurs industriels comme ingénieur-conseil, chef de projet ou à des postes de direction. Il est l'auteur de L'Âge des low tech,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Bihouix
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Bihouix, 43 ans. Ingénieur centralien, il a travaillé, en France et à l'international, dans différents secteurs industriels comme ingénieur-conseil, chef de projet ou à des postes de direction. Il est l'auteur de L'Âge des low tech,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans son livre "Le désastre de l'école numérique", paru en 2016 aux Éditions du Seuil, Philippe Bihouix avait évoqué le phénomène des parents qui travaillent dans la Silicon Valley et qui inscrivent désormais leurs enfants dans des écoles sans écran. L'exposition des enfants aux appareils connectés est devenue une source d'inquiétude et révèle des éléments fascinants sur le plan de la société.

Atlantico : Dans votre ouvrage paru en 2016, Le désastre de l'école numérique (Éditions du Seuil), vous releviez que les parents qui travaillent dans la Silicon Valley inscrivent désormais leurs enfants dans des écoles sans écran, comment expliquez-vous ce phénomène ?

 
Philippe Bihouix : Je ne pense pas que le critère « sans écran » soit à l’origine déterminant. Le buzz est parti, entre autres, d’un article du New York Times paru en 2014, sur le fait que Steve Jobs et d’autres patrons limitaient l’accès des technologies à leurs enfants.
 
Aux Etats-Unis, le réseau d’écoles Steiner-Waldorf est plutôt bien développé. On y met l’accent sur les activités manuelles, on y jardine, sculpte, tricote… et l’usage des technologies y est très limité. Ceux qui en ont les moyens envoient leurs enfants dans des écoles privées ; c’est ainsi qu’on retrouve les enfants des cadres de la Silicon Valley dans des environnements moins numérisés qu’ailleurs.
 
Depuis, les choses évoluent, car les études concluant à la nocivité des écrans se multiplient, notamment pour ce qui concerne la petite enfance, et les parents les plus attentifs et les plus informés commencent à limiter fortement les écrans.

 

D'où vient alors que l'introduction des outils numériques soit généralement associée au développement de la créativité et à des capacités cognitives augmentées ?

 
Il faudrait poser la question justement à ceux qui font la promotion des outils numériques ! Il n’existe à ma connaissance aucune étude scientifique qui associe l’usage du numérique et le développement de la créativité ou des capacités cognitives – comment mesurer « scientifiquement » la créativité d’ailleurs ? Il est très probable qu’on développe aussi bien sa créativité, voire mieux, en construisant des cabanes dans les arbres ou en s’ennuyant parfois dans sa chambre.
 
Même l’augmentation des performances est aujourd’hui très contestable : il est difficile de construire des groupes témoins, de suivre les évolutions dans la durée. Il peut y avoir des exceptions, peut-être par exemple pour l’apprentissage des langues. Mais d’une manière générale, on n’observe aucune amélioration après l’introduction des outils numériques. Il y a par contre une corrélation négative entre le temps d’exposition aux écrans et les résultats scolaires. Au-delà d’un certain point, ces derniers chutent de façon notable.

 

Les enfants ayant des parents moins au fait des risques auxquels exposent la numérisation de l'environnement scolaire et parascolaire ne sont-ils pas dès lors défavorisés ? Peut-on parler d'une fracture numérique inversée ?

 
La fracture numérique n’est plus sur le taux d’équipement ou l’accès internet à haut débit. Les familles qui exercent un contrôle parental plus important, qui s’impliquent davantage dans la vie scolaire, sont sans doute plus conscientes des risques d’un usage incontrôlé des écrans et d’internet. On limite, on négocie, on recule l’âge du premier équipement, on accompagne et on discute, on ne met pas l’ordinateur en accès libre dans la chambre à coucher.
 
Il y a donc une fracture « cognitive », sur les compétences, plutôt que matérielle. L’école numérique promet de la réduire en formant tout le monde. Mais elle induit des pratiques qui réclament une attention parentale accrue , comme aller chercher des informations sur internet pour un exposé, regarder sérieusement une vidéo de son prof en classe inversée, se connecter tous les soirs au cahier de textes numérique dès la 6e… La numérisation du travail à la maison exige un suivi parental plus appliqué. Toute demande de travail sur écran à la maison est susceptible de creuser les inégalités.
 
 

Dans votre ouvrage, vous vous prononciez en faveur d'une « école refuge », protégée de l'omniprésence des outils numériques. Les parents doivent-ils agir dans le même sens ? Quelles sont les difficultés qu'ils rencontrent sur cette voie ?

 
Eviter à nos enfants l’addiction numérique dans le monde actuel n’a rien d’évident : les outils sont fascinants, l’illusion de gratuité donne un sentiment de liberté, les mécanismes d’imitation et de rivalité mimétique jouent à plein au moment de l’adolescence. L’école doit s’appuyer sur le soutien éducatif des parents, car les professeurs ont besoin qu’on leur envoie des élèves, pas des badauds incapables de se concentrer. En numérique comme ailleurs, il faut savoir poser des règles, mettre des limites ; mais ce sera d’autant plus difficile que l’école se met à en promouvoir l’usage à tout-va.
 
A l’inverse, l’école pourrait jouer un rôle de contrepoids à l’injonction numérique permanente, d’apaisement, de mobilisation des familles des familles sur le sujet. Cela pourrait être fait, dans un premier temps, en généralisant les « semaines sans écran », une expérience déjà menée dans des centaines d’établissements, très inspirantes et qui rencontrent un vrai succès. Et, bien sûr, en arrêtant la numérisation à marche forcée de l’enseignement là où son intérêt n’est pas clairement démontré.
 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

07.

Jeanne Balibar critique violemment la politique d’Emmanuel Macron, qui avait été "bouleversé" par "Les Misérables" de Ladj Ly

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires