En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Renée Anne Nat / AFP
Bonnes feuilles

L'histoire du vrai "M" qui a inspiré James Bond

Publié le 28 octobre 2018
Henry Hemming dans "Nom de code : M", publié aux éditions Mareuil, révèle pour la première fois, le nom et l’histoire de ces hommes et femmes qui, sous l’égide de M, prirent tous les risques en infiltrant les organisations politiques les plus dangereuses de l’époque. Jusqu’ici, leurs identités étaient restées secrètes. Extrait 1/2.
Henry Hemming est journaliste, il collabore à The Economist, au Sunday Times et au Washington Post. Il est l'auteur de livres références comme Churchill's Iceman.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Henry Hemming
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Henry Hemming est journaliste, il collabore à The Economist, au Sunday Times et au Washington Post. Il est l'auteur de livres références comme Churchill's Iceman.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Henry Hemming dans "Nom de code : M", publié aux éditions Mareuil, révèle pour la première fois, le nom et l’histoire de ces hommes et femmes qui, sous l’égide de M, prirent tous les risques en infiltrant les organisations politiques les plus dangereuses de l’époque. Jusqu’ici, leurs identités étaient restées secrètes. Extrait 1/2.

Lundi 20 mai 1940, tôt le matin : alors que la menace d’une invasion nazie de la Grande-Bretagne est on ne peut plus tangible, une voiture de police s’arrête devant une pension de famille du centre de Londres. Cinq hommes en sortent, se dirigent vers l’édifice. Une bonne ouvre la porte. Ils recherchent un Américain répondant au nom de Tyler Kent. Elle leur demande d’attendre, le temps qu’elle aille chercher sa maîtresse. Après quelques secondes d’hésitation, les cinq hommes se précipitent dans le bâtiment. L’un suit la bonne, les autres se ruent dans les escaliers.

Parmi ceux qui montent quatre à quatre les marches du 47, Gloucester Place, deux sont des inspecteurs des renseignements généraux, chevronnés et massifs. Le troisième est fonctionnaire à l’ambassade des États-Unis. Le dernier, trente-neuf ans, épaules larges et nez en bec d’aigle, a une démarche qui trahit les longues promenades à la campagne. Il s’appelle Maxwell Knight. Ses amis l’appellent Max, mais la plupart de ses collègues du MI5, l’agence de contre-espionnage britannique, et la famille tentaculaire des agents infiltrés, le connaissent sous le nom de « M ». Cette descente, c’est la sienne. C’est le fruit de son analyse des renseignements fournis par ses agents, un réseau d’hommes et de femmes qu’il a recrutés personnellement pour sa branche rebelle du MI5, connue sous le nom de « section M ». Sa spécialité, c’est d’infiltrer des espions dans des groupes politiques extrémistes. Pour cette descente, les informations proviennent d’un de ces agents sous couverture, une mère célibataire entre deux âges, qui avant-guerre gagnait sa vie grâce à des démonstrations de cuisine.

À l’étage, les quatre hommes font face à la logeuse. L’un d’eux sort de sa poche un mandat de perquisition et demande où est Kent. D’un signe, elle indique la porte derrière eux. Tyler Kent est un fonctionnaire de l’ambassade américaine que M suspecte d’être un espion nazi. Si l’homme du MI5 a tort, ce sera l’incident diplomatique. S’il a raison, mais qu’il attend trop, des communications classées secrètes pourraient être transmises à Rome, et de là à Berlin. Dans les films d’espionnage que ce maître espion aime à regarder, l’intrigue se concentre généralement sur un agent secret ennemi qui tente de voler des papiers confidentiels. Alfred Hitchcock appelle cela des « MacGuffin », ce qu’il y a sur ces papiers importe rarement. Là, c’est différent. Les documents que M espère trouver, et que le présumé espion nazi a volés, contiennent la correspondance secrète entre Winston Churchill, le nouveau Premier Ministre britannique, et Franklin D. Roosevelt, le président américain ; si elle tombe entre de mauvaises mains, elle pourrait changer le cours de la guerre. L’un des inspecteurs essaie d’ouvrir la porte.

Elle est verrouillée de l’intérieur ; il frappe. « N’entrez pas », dit un homme. L’inspecteur frappe de nouveau. « N’entrez pas ! » La voix se fait indignée, cette fois. M entend les bribes d’une conversation chuchotée, et le bruit sourd et irrégulier de déplacements soudains et rapides. L’un des inspecteurs s’éloigne de la porte, se tourne et se prépare à charger. C’est l’inspecteur Pearson, il est bâti comme une armoire à glace. Les autres hommes s’écartent pour lui laisser le champ libre et pendant un instant, dans ce couloir, alors qu’ailleurs dans Londres on se dirige vers son travail, et que de l’autre côté de la Manche l’armée allemande continue de se frayer un chemin vers Paris à coups de bombes, d’obus et de balles, tout est silencieux. Il est difficile d’imaginer exactement ce qui passe par la tête de M à ce moment de l’opération, mais il est arrivé à un tournant de sa vie peu de temps auparavant. Neuf mois plus tôt, le début de la guerre l’a obligé à affronter un fantôme du passé. À présent, il se tient dans ce couloir, attendant que le policier enfonce la porte, et la décision qu’il doit prendre changera la vision qu’on aura de lui pour les années à venir.

Lien vers la boutique Amazon : ici 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

02.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Comment St Gobain est devenu le Google français de la transition énergétique

05.

Greta Thunberg : un voyage à New-York en bateau... mais six vols en avion pour l'organiser

06.

Grand est le désespoir de Donald (Trump) : Greta (Thunberg) a été d’une cruauté sans pareille avec lui.

07.

Les relations entre frères et soeurs : un lien primordial

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

En deux siècles, les forêts ont doublé en France et voici pourquoi

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

04.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

05.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires