En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

ça vient d'être publié
pépites > France
Impact à Montpellier, Toulouse et Perpignan
Intempéries : le trafic SNCF fortement impacté dans le sud de la France jusqu'au 4 novembre
il y a 1 heure 8 min
pépite vidéo > International
Tentative d'apaisement
Chili : le président Sebastian Piñera demande pardon et propose des mesures sociales
il y a 2 heures 50 min
light > Science
Big One ?
Californie : une importante faille tectonique se réveille après 500 ans d'inactivité
il y a 5 heures 48 min
pépites > High-tech
Révolution ?
Google dévoile des progrès majeurs dans le calcul quantique
il y a 6 heures 50 min
pépites > Justice
"Diffamation publique"
L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"
il y a 8 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unbelievable" : ... mais vrai !

il y a 9 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hors normes" d'Eric Tolédano et Olivier Nakache : les réalisateurs d'Intouchables nous embarquent dans un film irrésistible

il y a 10 heures 33 min
décryptage > Science
Espace

Les effets du voyage spatial sur le corps humain

il y a 11 heures 33 min
décryptage > France
Repli ?

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

il y a 12 heures 32 min
décryptage > Société
Tout nouveau, tout beau

L'amour sur Instagram ? C'est de l'art !

il y a 13 heures 11 min
Jamais mieux servi que par soi-même
Chine : des tueurs à gages condamnés pour avoir essayé de sous-traiter leur projet criminel
il y a 2 heures 7 min
pépites > Politique
Polémique maltaise
Matignon : Sandro Gozi, le conseiller d'Edouard Philippe, annonce sa démission
il y a 4 heures 9 min
pépites > Faits divers
Enquête
L'homme arrêté au musée de Saint-Raphaël a été hospitalisé d'office
il y a 6 heures 20 min
pépites > Politique
Avenir de la droite
Christian Jacob dévoile le nouvel organigramme des Républicains
il y a 7 heures 25 min
pépite vidéo > Défense
Promesses tenues ?
Syrie : la Turquie et la Russie évoquent un "accord historique"
il y a 9 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oublier Klara" d'Isabelle Autissier : une saga familiale qui s’étire des goulags staliniens à la décomposition de l’URSS

il y a 10 heures 19 min
décryptage > Société
Conséquences bénéfiques ?

L'impact social de la flexibilité des horaires de travail

il y a 11 heures 5 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 22 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 51 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Bruges - PSG : 0-5, Avec un Mbappé fulgurant, le PSG caracole en tête de son groupe

il y a 12 heures 57 min
décryptage > Société
Il n'y a rien à voir...

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

il y a 13 heures 24 min
© BERTRAND GUAY / AFP
© BERTRAND GUAY / AFP
Mort d’adolescents en série

Rixes à répétition entre bandes : mais pourquoi ce refus politique des mesures qui permettraient de reprendre le contrôle de la situation ?

Publié le 25 octobre 2018
Dans la nuit du 23 octobre 2018, deux adolescents trouvent la mort à Sarcelles et dans le XXe arrondissement de Paris, lors de rixes de bandes
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans la nuit du 23 octobre 2018, deux adolescents trouvent la mort à Sarcelles et dans le XXe arrondissement de Paris, lors de rixes de bandes

Atlantico : Comment expliquer l'impuissance du pouvoir devant ce phénomène en expansion ? Est-ce une tâche plus difficile qu'il n'y parait ?

La tâche est enfantine - avec le bon diagnostic. Faisons-le donc. Il s'agit d'un phénomène de bandes dont les membres proviennent à 80% de familles immigrées du Sahel ou du Maghreb. Bien sûr, il s'agit de certains enfants de certaines familles, d'autres faisant des études normales. Ces familles vivent d'usage dans les quartiers de la "Politique de la ville", sinistres coupe-gorge où agissent les bandes à l'origine des morts récents. Ces bandes juvéniles de quartier étant toujours territoriales, leurs affrontements meurtriers sont donc tout sauf "irrationnels" et "incompréhensibles" comme disent les pauvres Diafoirus-sociologues, mais répondent à une claire logique de contrôle territorial. Le prétexte peut être un mauvais regard, une histoire de sœur, de copine ou de blouson volé - mais le sous-jacent est territorial - à part ces sociologues, chacun le sait depuis West Side Story (1961).

Quand le phénomène émerge (en Ile-de-France, vers la fin de la décennie 1970, déjà) il faut spécialiser des policiers pour jauger leur dangerosité, prévenir tant qu'on peut, réprimer si besoin (violences... trafics...). Or sérieusement, ça n'a JAMAIS été fait. Preuve : le mois dernier, l'Intérieur annonce fièrement avoir identifié 90 bandes en France. Or dans les pays voisins, par exemple la Grande-Bretagne, les gangs sont des centaines et les "gangsters" des milliers. Derniers chiffres publiés en Grande-Bretagne, été 2018 : 4 629 gangs connus et environ 70 000 membres (dont 30 000 ont de 10 à15 ans). 90 en France ? requête aux myopes de l'Intérieur : recomptez, les gars, vous avez raté une marche... Concluons sur ce point : une unité de renseignement criminel décompte les gangs (stables ou fluides, ces derniers étant de type "meutes") et scrute leurs activités. Vu les milliers de caméras implantées dans les secteurs qu'ils hantent et à proximité ; et le constant bavardage des voyous sur leurs portables, ce n'est pas exactement un travail d'hercule.

A Paris, des Etats Généraux sur la prévention des rixes se sont tenus et ont souligné la présence de jeunes participants. Les deux adolescents tués avaient respectivement 16 et 17 ans. La mairie préconisait de permettre un suivi plus approfondi par les services sociaux d'une population qu'elle estime à 130 mineurs. Cela vous semble-t-il suffisant ?

C'est grotesque. Tenter de "prévenir les rixes" en oubliant les bandes en amont revient à faire du symptomatique en oubliant l'étiologique. Des boutons vous démangent ? Vous les enduisez de pommade en oubliant les moustiques. C'est l'usage un peu borné du petit bout de la lorgnette. Rien à attendre de ces opérations de communication totalement hors-sol. Vous avez vu la grande--Bretagne ? 30 000 gamins de 10 à 15 ans gravitant autour des gangs. Les pathétiques "Etats-Généraux" et leurs 130 chérubins à faire dorloter par d'aimables assistantes sociales, quelle (triste) farce.

Si les solutions semblent simples, comment expliquer l'inactivité des politiques et de la justice face à ces pratiques ? S'agit-il d'un problème idéologique ou est-ce de la lâcheté, afin de ne pas soulever des problématiques touchant à la migration, la précarité ou tout simplement l'absence de contrôle du politique ?

Toute bande juvénile fonctionne comme un système solaire. Au centre, l'étoile, un noyau dur de jeunes endurcis, ceux que la criminologie du XIXe siècle appelle joliment des "criminels d'habitude" ; autour, sur des orbites plus ou moins proches selon les cas et les actions, des cousins, des copains de la cage d'escalier ou du square voisin. Ces noyaux durs sont peu nombreux et présents dans les seuls 26 départements de la métropole où adviennent les fameuses "violences urbaines" (règlements de comptes entre bandes, émeutes anti-police, incendies de véhicules, braquages de proximité, vols avec violences, etc.). Que l'Intérieur recense ces individus et les bandes auxquelles ils appartiennent. Dotés de ces informations, les service de police et de gendarmerie pourront travailler sérieusement et la justice, aussi. Sans ce préalable recensement, les propos officiels resteront des paroles en l'air.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires